Dans les coulisses

de ma conférence pour L'Oréal Paris

C’est ma toute toute première fois. Une présentation en tant que Color Designer pour la presse française et internationale... sur un thème que je trouve magnifique : « Color is Back! »

L’Oréal Paris m’a demandé de parler de ma vision des couleurs en lien avec les tendances, la mode, le style.

Tout ce que j’aime! Idées, slides, discours, coach en anglais, coach en français, on a beaucoup travaillé. Et j’ai beaucoup appris.


L’amphithéâtre mythique des Beaux Arts de Paris avait été investi. Au dessus de nous, un puits de lumière au centre du dôme, comme au Panthéon de Rome, que j’ai revu il y a quelques mois seulement.

On m’a coiffée au milieu des ouvriers qui faisaient passer leurs planches entre nos jambes.

Super thanks à Mickael qui m’a mis plein de Dust It pour salir mes cheveux et leur donner du chien.

Maquillage à l’arrière de la bibliothèque. Somptueuse. Je rencontre au passage Christophe Robin, le grand coloriste pour la coiffure qui officie pour les stars, les shows, et l’Oréal Paris. On s’est plu, je crois.

La présentation va commencer. Marie Gullin, la dircom’, me pose dans un grand canapé rouge. En forme de bouche. Moi, comme embrassée donc, dans mon pull vermillon favori, et un pantalon marine de chez Dries. J’ai sorti le vernis Essie, le rouge Nars, et les Zanotti bleu électrique. La fille légèrement « empowered » (du verbe I’VE GOT THE POWER!)!

Les lumières se sont allumées, j’ai commencé. Et voilà, c’était déjà fini! Tout le monde était content. Et moi aussi! Héhé! C’était super.

Bon, je sais bien que je peux pas finir comme ça. Sans rentrer dans le détail de ma présentation (je vous dirai si je suis citée un jour dans un journal, ok?). Ce fut un honneur pour moi de présenter, pour la plus grande marque de beauté mondiale, ma vision très personnelle de la couleur. Je trouve ça intéressant aussi qu’une marque comme L’Oréal Paris, cherche des interlocuteurs qui croient en la création, en une dimension pas tout à fait rationnelle des choses ; où il est question de point de vue, et pas uniquement de bénéfices factuellement justifiables.

Merci encore à toute l’équipe!

Il y a 10 années / Bouche 2 commentaire(s)

2 commentaire(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *