Leviathan

Swallowed by Anish

Pour tous ceux qui n’ont pas vu cette oeuvre magnifique. Pour tout ceux qui auraient aimé la voir. Pour ceux qui ne savaient même pas. Pour tout ceux dont c’est l’anniversaire. Pour tout ceux et celles qui étaient là avec moi, hier, dans et hors du Léviathan, installé dans la grande nef du Grand Palais.
A l’intérieur, les nuages passaient, le soleil brillait et la peau de cette bête monumentale s’illuminaient de l’intérieur, toute rouge et comme nervurée par les ombres projetée de la verrière de fer forgé. La poussière, déposée par les semaines qui passent, rendait ce rouge trouble, légèrement grisé, non pas éclatant mais brumeux et vivant. Rose. Comme une respiration. C’était magique. Emouvant. Envoutant. Je vous emmène voir PinkLeviathan.

merci à Yann Kesz pour la réalisation et Sébastien Rippon pour le montage.

<3

Flying Lotus (ft. Thundercat) : Mmmhmm

Il y a 6 années / Bouche 20 commentaire(s)

20 commentaire(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *