De Mode et de Beauté

(photos recueillies sur style.com)

Mes clients comme mes copines me posent souvent la question de comment je capte mes couleurs pour créer mes palettes. Alors, je vous montre. La première chose, c’est que je regarde beaucoup. J’observe. Et parfois, ça prend une tournure ou une autre dans ma tête. Aux Arts Déco, dès qu’on allait dans la rue, à une expo, on faisait ce qu’on appelle des relevés de couleurs. Tout ça est assez spéculatif, car on ne relève pas toutes les couleurs que l’on croise, mais certaines choses nous captent, se regroupent. On ne sait pas exactement pourquoi. « ça me touche » disait Nan Goldin.

Avez-vous suivi la fashion week? ça vous intéresse? je suis folle de mode. Mais plus ça va et plus s’opère chez moi une dichotomie entre la mode que je vois, dans les magasines, les shows, chez Colette et celle que je porte. Deux intérêts, deux émotions différentes mais pour autant assez présentes dans ma vie et mon travail. La première, purement visuelle, virtuelle mais qui a dit que le virtuel n’était pas la vraie vie? disons que c’est réel et immatériel. Des images. Qui me touchent. La seconde elle, est dans la sensation, le porté, le mouvement, l’intime, une forme de satisfaction (ou pas) au quotidien.

Alors voilà, à chaque saison, je regarde les shows sur internet, certains m’intéressent d’avantage. touchée. et puis j’analyse, là encore de manière assez spéculative et je fais mes codages. ça donne ça (le vêtement à gauche, la beauté à droite; un carré pour le teint, puis les yeux et enfin la bouche) :

bon alors vous voyez? y a encore quelqu’un?

qu’est ce que je vois :

1/ il y a beaucoup, beaucoup de couleurs : je me rappelle de certaines saisons ou excepté Dries Van Noten, il n’y avait que du blanc, noir, beige, gris et bleu (mais ça compte pas, c’était du denim).

2/ en même temps, le color block, c’est fini. Les nuances sont plus fines. beaucoup d’imprimés. Acne oui joue encore l’aplat mais le couple au noir et au blanc.

3/ les rapports de tons sont extraordinaires. savants. chez Burberry et Rodarte notamment.

4/ les tons pastels sont de retour. beaucoup de défilés ont parlé d’eau, d’océan, de surfers et de sirènes : Chanel, Alexander Mac Queen, Pillip Lim, Givenchy… ça fait beaucoup! Du coup, les pastels sont entrecoupés de transparence. ll ne s’agit plus uniquement de couleurs plates et blanchies. J’avais repéré ces nuances sur d’anciens makeup des défilés Dior, mais là on passe au vêtement. J’ai beaucoup aimé la manière dont Marc Jacobs a parlé des choses « nice ». C’est bien parfois des choses juste nice. innocentes, amoureuses, lumineuses. Les verts d’eau, petits jaunes, rose légers, lilas, bleu ciel me plaisent tellement!

5/ le makeup est nude de chez nude. Il y a bien eu le liner ocre-rouge de Marni, les bruns sculptants de Thakoon, le rouge à paupières de Miu Mui, le regard bleu nuit de Rodarte, mais ça s’appelle des exceptions. La quasi totalité des shows proposait des peaux unifiées sans blush, des sourcils présents, bien dessinés, mais naturels, et des lèvres couvertes de fond de teint. Parfois un peu de rose nude (Chanel), de liner noir discret (jil Sander), de smoke doux (Lanvin), mais c’est très très ténu.

6/ Peter Philips disait pour le show DVN que les imprimés étaient tellement forts que même un blush sur le visage aurait été too much. Alors que les années précédentes, on nous disait que le visage faisait partie intégrante de la silhouette (d’où le rouge, l’orange, le fushcia sur les lèvres), on reviendrait à une séparation du visage et du corps. Je médite.

Alors est ce que ça veut dire qu’il « faudra » porter des petits top lilas avec un visage comme à oil-pé l’été prochain? bah, on fait ce qu’on veut non? Mais cette nouvelle saison me fait très très envie. Et vous qu’en avez vous pensez? ça vous touche?

Mille kisssssses

Il y a 8 années / Bouche 25 commentaire(s)

25 commentaire(s)

  • Je faisais partie des curieuses qui se demandaient comment tu travaillais , c’est super intéressant ! Je sens que je vais avoir envie de tenter le codage couleur de mes patients aujourd’hui 😉
    Merci !

  • j’avoue que je n’avais jamais regardé la mode sous cet angle et c’est très chouette ! ça me touche beaucoup plus quand tu en parle et quand je me « concentre » sur la « sensation » que les assemblages de couleurs produisent sur moi (c’est français ce que je viens de dire ? non ? tant pis tu as compris l’idée 😉 que quand je le regarde moi un défilé avec mon oeil naif et que je me dis « mais qui pourrait porter ça (lol oui je sais c’est de l’art mais c’est souvent la refléxion que je me fais) »

    ton métier à l’air vraiment passionnant 😉

  • j’adore le codage… je ne suis pas partie en courant, ça me fascine plutôt toutes ces couleurs et cette analyse !
    Bon, tu m’as donné une idée pour redécorer mon salon – il faut que j’enlève mon link en post-it qui est sur mon mur depuis 2009.
    Bonne journée, la bise !

  • La mode et moi ça fait deux surtout celle des défilés, j’aime ce qui est beau mais pratique.
    En revanche moi la logique me parait cohérente, je suis quelqu’un qui met beaucoup de couleurs, je ne me verrais pas rajouter une palette de couleurs en plus sur le visage et le raccord couleurs vêtements/maquillage serait un peu trop
    Les couleurs demandent en revanche je pense une peau nickel, un regard un peu souligné, une bouche juste hydratée.
    En tout cas joli damier, il y a quand même pas mal de blanc.
    Ma sélection mode 1,2, un peu 3, 6, 8 et 9 ( dis donc chanel et vuitton on dirait le même défilé en tout cas sur la sélection que tu en as faite)

  • J’ai toujours aimé les défilés. Je me rappelle, plus jeune, que je mettais souvent la chaine « fashion tv » pour voir des bouts de défilés même si, souvent, je ne comprenais rien aux tendances, aux formes, aux rapprochements de couleurs, bref, c’était purement du visuel et ça me plaisait quand même. Ça me fascinait… Ça me touchait !
    Même si comme Hadda, je trouve que la haute couture a un côté distant par son côté « peu pratique » (bon par le prix aussi, certes). Mais certains créateurs trouvent « grâce à mes yeux ». Comme Lanvin avec ses coupes généralement simples avec parfois juste la petite touche d’excentricité qu’il faut, et ses belles couleurs…
    En tout cas pour cette fashion week, j’aime beaucoup ses couleurs douches mais ça me fait bizarre de les voir dans des défilés ! Elles rendent les vêtements accessibles et « portables » et ça, ça m’enlève tous mes repères !!

    PS : J’ai cherché l’antonyme de « pratique » sur internet et on m’a proposé entre autres, « mode »… Hahaha
    PS 2 : J’aime biencoup comment tu décortiques ce que tu vois, c’est bien pensé, et oui, du coup, on voit tout de suite beaucoup mieux…

  • Hahaha je viens de voir que j’ai écris « couleurs douches » et « j’aime biencoup » !! Ma dyslexie du clavier a encore frappé, désolée 😀

  • J’aime bien quand tu nous parles de ton métier.
    J’ai un oeil différent sur la mode, il y a la mode des magazines, celle des défilés, celle de la rue et mon sens à moi de la mode :-).
    J’ai aussi remarqué qu’il y avait cette année des tons plus doux et pastels, mais que les couleurs sont encore bien présentes. J’aime bien suivre la mode de loin mais cela ne m’influence pas forcément (en tout cas consciemment) dans mon rapport aux vêtements. Sinon, je pense que le visage fait partie intégrante de la silhouette pardi. Même si le nude prédomine, je pense qu’un maquillage et les vêtements que l’on porte doivent être plus ou moins raccords pour éviter le fashion faux pas;-).
    Bises !

  • merci tutti!
    toujours ce débat sur la praticité. Avant, je m’en foutais totalement que ce soit pratique. j’avais des pantalons qui me serraient le ventre et des chemises à manches bouffantes, et des jupes de 18kg, ça me plaisait de porter des vêtements qui me plaisaient. sans me rendre service. c’était gratuit.
    ça a changé depuis que je suis mère et que le temps est réduit, et qu’il faut courir à peu près … tout le temps, et paraître smart chez les clients etc. hahahaha, d’ailleurs, je me suis pointée à un rdv hier avec des boites a chaussures pour présenter mes couleurs… faut que ça cesse! de la smartitude quoi! hihihi!
    on reparlera de mon boulot si vous voulez 😀
    ça me fait tellement plaisir que cette brève analyse vous fasse voir d’autres choses!
    le bisou

  • Super intéressant Timai, merci! Ta palette de couleurs raccord avec les photos est incroyable!
    Moi, ce qui me rend vraiment heureuse, c’est le retour des tons pastels. J’aime, j’aime! C’est doux, c’est tendre, c’est calin.
    Je reconnais que je me pose rarement la question de « ce qui est tendance ou pas ». Je porte ce qui me plaît, au moment où ça me plaît. Comme tu le dis, c’est une question de sensibilité, de ressenti. Et c’est ça qui fait qui on est. 🙂

    A bientôt!
    Célestine
    http://lescausettesdecelestine.wordpress.com/

  • Aaaah, mais c’est passionnant tout ça ! Merci M’dame !

    Je m’intéresse un peu à la Haute Couture, mais pas plus que ça, et làààà, tu me fais découvrir un truc avec ton nuancier !!
    Merci, merci, ca me permettra de poser un regard d’ensemble sur une collection et non plus du « pièce par pièce », merci, merci de nous faire partager ton regard, c’est beaucoup beaucoup plus intéressant de cette façon !

    Sinon, je te dis : ce qui me touche le plus, c’est toute la fluidité, et et la pureté de ta palette Chanel, c’est subtilement linéaire, ca se lit toute en douceur, oui oui je dis oui !

    A contrario, j’aime moins les 3 1ères, qui sont un peu trop block, trop en aplat, moins en nuance pour mon petit oeil… (c’est pas ton décryptage, c’est la collection que j’aime moins, hein ? 😉

    D’ailleurs, j’imagine qu’on retrouve la même adéquation avec les matières non ?

    Et bien merci beaucoup Timai, et que la couleur soit ! (Ou que la lumière soit plutôt)

    Des bises, passe une bonne journée, et merki pour ce chouette partage, t’as un métier super interessant, veinarde !

  • C’est marrant, je suis très sensible aux émotions que peuvent procurer une œuvre d’art, un paysage, une sensation, des choses simples de la nature… Mais je n’ai jamais réellement fait attention aux couleurs, simplement et uniquement les couleurs. Je vais y travailler! 🙂
    Par contre la mode en elle même n’est pas quelque chose qui me touche, les défilés et tout le tralala autour ne me parlent pas. Mais certains vêtements par leur fluidité et leur couleur (tiens! finalement…), je crois que là c’est une histoire personnelle, une pièce qui te convient particulièrement à toi, dans toutes les dimensions de ta personnalité…
    Je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire, parce que c’est à la fois très spécial, et pas si important que ça parce que ça reste un vêtement…
    La bise et bonne journée!

  • Hello Timai!
    Moi je suis fan absolue du maquillage nude…
    D’abord parce que c’est le summum de la triche (ma mère trouve toujours que j’ai bonne mine l’hiver… Nan-nan, c’est juste que je soigne mon teint, un truc de fou. Le soir comme le matin) Et puis ça fait tellement naturel, c’est génial. Il n’y a rien que je déteste plus que de surprendre mon reflet dans une et de me dire « omg, mais réveille-toi avant de te maquiller ma grande! »

    Mais en fait, l’hiver j’ai l’impression que ce qui compte le plus, c’est comment on traite notre peau le soir : avec le froid, la pollution, les changements froid/chaud, la transpiration (quand on fait tout à vélo, si si!) notre peau elle morfle plus que l’été, non?

    Tu veux pas faire des tips sur le démaquillage, de temps en temps? ça fait partie des rituels de beauté qu’on peut adorer, aussi… =)

    Bises!

    C.

    http://clarisse-de-suremain.blogspot.com/

  • Hann j’adore, j’adore !
    J’ai toujours été très touchée par les couleurs en matière esthétique, plus que par les formes, les textures, etc.
    Quand j’ai vu apparaître ton blog, je me suis dit que tu fais mon métier de rêve, et du coup je trouve super intéressant et inspirant que tu nous en parle, et aussi bien, en plus ! On en veut encore !
    En tout cas j’espère que tout ceci va m’inspirer une créativité renouvelée…

  • Première impression : j’adore les couleurs Rodarte !

    Elles te servent à quoi tes palettes ensuite ? tu les présente à tes clients, c’est toi qui fait un choix ou une sélection de couleurs ?

    D’ailleurs en parlant de ça comment tu les a rencontré tes clients, comment tu t’es fait connaître ?

    Je suis pas la fashion week, mais je lis le blog de Garance Doré : je trouve que la mode est belle, virtuelle, mais au quotidien je ne la suis pas. Je m’habille plutôt classique mais j’hésite jamais à mettre de la couleur. J’ai des manteaux rouge par exemple.

    Par contre, par contre, le maquillage nude j’adore, mais le nude sans blush ni gloss ni rouge à lèvres ça ne va qu’aux bombasses selon moi !

  • merci, merci.
    c’est intéressant de vous lire car dans la mode, on peut y projeter tellement de choses. du snobisme, du tralala, quelque chose de distant ou au contraire une source d’inspiration de beauté, d’émotion. tout dépend je crois de la place ou de la juste distance que l’on trouve par rapport au sujet.
    je vous en raconterai donc d’avantage.
    pour le nude et pour le démaquillage aussi!
    xxxx

  • Très intriguée par ta profession et très intéressée aussi! Je découvre ce métier et j’ai bien envie d’en savoir plus! Une explication ne serait pas superflue dans mon cas! Merci!

  • MERCIIIIII, ça fait déjà un moment que je suis ton blog, tellement doux, tellement intéressant, j’aime ta façon de voir la mode et la beauté. Je dois t’avouer que j’étais un peu interrogative sur ta façon de travailler … Tu m’as donné quelques réponses merci parce que c’est VRAIMENT intéressant. Merci pour ta joie de vivre et ta beauté

  • Je suis revenue plusieurs fois sur ce post avant de laisser un com. Je l’ai découvert avec émerveillement, puis je l’ai admiré, fascinée. J’y suis revenue, je l’ai décortiqué, puis médité. Une pause, je le regarde à nouveau aujourd’hui, apaisée et les idées ont tracé leurs sillons.
    Une même couleur peut générer une multitude d’émotions, selon l’instant, selon le contexte, selon l’humeur.
    Je suis une color addict, on peut tout mettre, tout mélanger, c’est une question d’association et de dosage. Souvent mes clientes n’osent pas mettre de la couleur parce qu’elles ont le sentiment de ne pas savoir comment faire, et donc d’être ridicule.

    Mais osons, les couleurs, c’est la vie, c’est l’émotion, c’est l’infini.

    Merci pour cette découverte et ce partage, tes palettes sont vraiment belles et inspirantes.

    Bises

Répondre à Corail Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *