être une Femme

Souvent j’ai ce commentaire mega sexiste consistant à dire que je n’ai jamais vu un beau discours de mariage écrit et « performé » par une femme. C’est souvent, toujours, mièvre et/ou mou et/ou légèrement méchant ET (pas ou) pas très drôle … (sorry, les copines, ça n’enlève pas tout l’amour que j’ai pour vous!)
Alors, vous inquiétez pas, je ne pense que ce soit génétique hein. Sans doute unE gêne, une envie irrépressible de plaire, une impossibilité de s’oublier… Un manque d’éducation à la chose. Je ressens que les filles parfois, souvent, elles parlent avec leur tête, leur cœur, leur cul. Mais même ça, ça suffit pas. Et donc l’exercice du beau discours, ça montre ce que c’est d’ « être une femme » aujourd’hui. Notamment par rapport à un homme. « être une femme »? Bah, on pourrait « être » mieux non? Alors comment?!

Pour moi, là, Michelle Obama nous montre la voix. Être une femme, c’est comme pour un homme finalement (ça aussi je le dis souvent), c’est parfois montrer qu’on n’a pas qu’une tête, un coeur ou un cul, c’est montrer qu’on a des tripes, et oser les mettre sur la table (je note d’ailleurs que certains diraient « avoir des couilles » mais je crie à l’abus de langage)(à l’abus tout court même). On pourra dire ce qu’on veut de son discours, la critique lui arriverait pas en haut du petit doigt de pied. Et je suis heureuse qu’en plus de son engagement, elle m’ait appris ca. Toute vêtue de rose, couleur de toutes les féminités disaient Dior, Michelle Obama a montré un visage si féminin et si beau de l’éloquence et au charisme.

On ne peut pas toutes être des Michelle, mais cette Michelle… Quelle femme!

Il y a 5 années / Bouche 14 commentaire(s)

14 commentaire(s)

  • A la base, c’est une femme dont le parcours et la personnalité m’intéressent beaucoup. Je suis admirative de ce qu’elle a fait pour elle-même et pour sa famille personnellement et professionnellement.
    J’ai regardé son discours et j’ai été électrisée. Comme tu le dis : elle a mis ses tripes sur la table. Ce qui me plaît chez elle et qui transparaît depuis qu’on la connaît en tant que personnage public, c’est son assurance en toutes circonstances. Pour moi, elle est le reflet d’une certaine idée de la féminité moderne. Elle me plaît et je trouve qu’elle est un modèle formidable pour les femmes.
    J’hallucine d’avoir été aussi élogieuse :-), mais Michelle O. me donne envie de(re)trouver moi aussi mon assurance, histoire qu’un jour je me dise que ouais, je peux être une sacrée nana.
    La bise !

  • C’est une femme exceptionnelle en effet, et elle « performe » très bien ce discours, c’est beau. Mais ne nous voilons pas la face, ce n’est pas elle qui l’a écrit, du moins pas en entier ; et j’ai du mal à voir la comparaison avec un discours de mariage, car même si ce discours contient de petites déclarations d’amour (là encore, écrites et « jouées ») on parle quand même de deux contextes bien différents. Je pense qu’une femme dans un contexte « professionnel », à fort enjeu, comme ici, est bien plus à même de faire un discours avec ses tripes qu’une femme dans un contexte complètement personnel et intime comme peut l’être le mariage, à un moment où l’on est sans doute à un degré de vulnérabilité rare.

    En bref, Michelle modèle de la femme moderne côté public, oui, mais de là à s’inspirer de ce côté dans le privé… je ne vois pas trop la pertinence de la chose.

  • Ce discours est hallucinant.
    Ne serait ce quand dans le fossé « stylistique » avec la politique fr.
    J’imagine pas une seconde Hollande s’attarder sur de son premier baiser pendant un quart d’heure.

    C’est ultra show off, très auto-centré, lourdement insistant, débordant de bonnes intentions et c’est justement ca qui manque en France.
    De la foi, du premier degré jusqu’à débordement.

    A propos de Michelle en tant qu’idole féminine, n’oublions pas qu’on reste dans un conception ou elle existe en tant qu’épouse aimante et dévoué et ceci et cela.

    Ca reste tres machiste comme configuration, non? On n’imagine pas le mari de Merkel s’attarder sur sa dévotion pour Angela.

    Enfin bref, Chapeau Michelle !

    • @mylene: je parle pas de la mariee mais des copines pour la mariee. Faire un discours dans un contexte prive comme pro, ca engage quelque chose d’intime, la personne toute entiere.
      @truc-anh : Bah justement, Obama, lui pourrait faire un discours parlant de sa femme et de ses filles. C’est le mari d’Angela qui est sexiste!

  • Ce que tu dis sur Michelle Obama… et sur les femmes/la vision qu’on a des femmes est tres vrai. Et rejoint fortement l’argumentaire deroule par Miss Representation ( http://www.missrepresentation.org/ ). Si tu n’as pas vu le film, je te le conseille fortement, c’est un veritable electrochoc. Et oui, il faut des Michelle Obama (mais pas que) pour faire evoluer les choses.
    Merci Timai pour ce partage !

  • C’est intéressant ce que tu dis sur « les tripes ». Le discours de Michelle Obama est une belle performance très américaine (pléonasme) car elle utilise de l’intime mais d’une manière très pro. Elle n’a pas peur de faire ce qu’il faut pour atteindre son but -ici, emporter le public avec elle-. C’est peut-être ça, avoir des tripes, quel que soit son sexe ?

  • Simple et confiante: la formule magique. En ces temps de crise, elle fait le choix de parler de valeurs universelles comme l’amour, la dignité. Merci pr le partage, un bel exemple cette Michelle.

  • Discours franchement impressionnant en effet! La plus belle performance de Michelle sans aucun doute! Mais Timai, j’ai peur que tu ne places la barre super haute avec ce discours de Michelle pour nous autres femmes/ amies de la mariée. Car même si on peut avoir les tripes de Michelle, nous n’avons pas forcément une armada de rédacteurs de discours ni son super coaching pour parler devant des milliers de personnes 😉 Mais je suis d’accord avec toi qu’en général les hommes s’en sortent mieux lors des exercices de « public speaking », discours de mariage ou pas. Peut être est ce la faute à ce bon vieux doute féminin de ne pas être à la hauteur ou à sa place, que les hommes ressentent peut être moins.

    • @Leeloo : je pense qu’il ne faut pas se sentir déstabilisée ou même affaiblie par les barres mises toutes en haut. je trouve qu’on manque parfois sérieusement de grandeur. ça ne veut pas dire que l’on sera aussi « Wouahou » que Michelle. mais de savoir qu’elle est là, ça me fait quelque chose. Elle existe.
      pour ce qui est de l’armada de plumes et de coaches derrière, je défie quiconque de réaliser cela (=un discours devant des milliers de personnes + des millions de spectateurs + à travers le monde + pour la présidence de + son mari + à la tête des états unis) sans aucune aide. et pourquoi d’ailleurs le faire? on a toujours à apprendre des autres. et ces « autres » sont parfois là pour catalyser ces fameuses tripes qu’on a en nous. quand je bossais pour Lancôme, un coach était venu pour nous aider avant de grosses présentations. j’avais trouvé ça génial. il nous avait aidé à nous réaliser sur scène, dans cet exercice si spécial de « faire le show ».

  • la classe et oui être aider pour donner le meilleur de soi c’est pas une faiblesse c’est être capable de comprendre que les autres nous nourrissent

    elle tient sa place dans tous les sens du terme, sa place d’être, de femmes, de fille, de première dame des États Unis, de femme du président, de mère

    nous avons toutes des tripes de plein de manière différente à plein de niveaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *