Miroir, miroir

ne me dis rien

 

J’ai retrouve cette photo de moi l’autre jour et ça m’a rappelé une discussion avec Fred qui me faisait remarquer que l’on se regarde toujours d’une manière « spéïssssial »… comme on le dit chez Dolan.
Il s’y joue toujours un début d’histoire avec soi-même, non? Un truc qu’on ne partage pas forcément d’ailleurs. Trop de séduction, trop de bienveillance aussi (enfin surtout quand le Makeup est fait hein).

Ça me fait penser à une autre anecdote. J’étais partie voyager seule au Japon. Et me voici sur une île incroyable entièrement dédiée à l’art contemporain: Naoshima. Il y avait ce bain public réalisé par l’architecte Shinro Ohtake. « i <3 Yu » ça s’appelait. J’aime l’eau. Les japonais ont un rapport à l’eau très particulier. Allez voir le travail de Lucille Reyboz qui s’appelle Sources. Elle a suivi les femmes japonaises se baignant dans les onsen, les sources d’eau chaudes.

J’en étais ou? Ouais.
Donc l’eau au Japon, ça se vit beaucoup en communauté dans des bains publics, ou tout le monde est nu. Nu? Naann! Si!!! Tellement de pudeur dans les sentiments et tellement peu dans le corps.

D’ailleurs, si cela vous arrive d’aller au bain public Japi un jour, retenez que c’est un Bain et pas une piscine. Vous faites pas comme bibi à rentrer dans le bain illico à la sortie d’une micro douche de vestiaire. J’ai tout de suite senti une légère tension. un truc leger mais bien là. « … j’ai fait un truc pas bien là? ». vous voyez le petit canard qui passe devant Tom Sawers (?) quand il a un moment de solitude? bah pareil mais au Japon.

Je me suis mise à regarder autour de moi « HEEEEELLLPPP! ». Autour du bain, personne ne me regardait. tout le monde était bien trop occupé. Il y avait plein de miroirs sur tout le mur, avec des robinets, des baquets d’eau et des femmes qui se lavaient assises sur de petits tabourets en bois. elles étaient petites, grandes, grosses, bancales, fines, il y avait des enfants aussi. Elles étaient tellement… belles. Se laver devant un miroir c’est quand même quelque chose. Je ne sais pas comment vous vous lavez vous, mais j’imagine que ça doit être rapide et hygiénique. le fait de se regarder change absolument tout à cette expérience. j’ai notamment le souvenir d’une femme qui s’essorait les cheveux. son mouvement pour les passer par dessus son épaule. d’un côté. puis de l’autre. c’était sublime. Sublime!

et je me disais, de l’autre côté du mur, les hommes, que font ils? Ils se lavent, ils se rasent, ils nettoient leurs enfants. Finalement les hommes, les femmes… c’est pareil. nous sommes les mêmes. Ça me plait tellement cette idée.

Ca rend tellement beau de prendre soin de soi. et le miroir vous aide finalement à avoir une image « active » et bienveillante. je veux dire : une image qui n’est pas dans l’attente d’un jugement (qui évidement se résume souvent par « pfff, c’que je suis moche »). qu’en pensez-vous? le miroir, ça vous aide ou pas? mille bises et encore merci pour tous vos commentaires sur les derniers posts. vous me touchez!

Il y a 4 années / Bouche 43 commentaire(s)

43 commentaire(s)

  • oooh c’est drôle je viens de lire chez Marie, « le millefeuille », j’arrive chez toi et c’est …la douche…vive le beauty…
    chez une amie il y avait une grande glace juste devant sa baignoire …posée comme ça. J’ai trouvé ça très bizarre…mais pourquoi bizarre ? parce qu’en fait je pense que tout dépend le rapport que tu as avec ton corps, comment toi tu te trouves…Au début donc lorsque j’ai pris ma douche chez elle j’étais super mal à l’aise. C’est à peine si je regardais…c’est comme si tous mes défauts ( et j’en ai) me sauter au visage…
    Et puis quelques années après j’y suis retournée… et là, parce que j’avais fait un travail sur mon corps et que je m’étais acceptée tel que je suis, j’ai pris ma douche plus longtemps, sans m’extasier non plus, mais sans problème.
    Pourtant bizarrement ça ne me pose aucun problème à me regarder lorsque je me démaquille, au contraire…je masse, je masse, je masse…j’adore.
    ceci étant dit tu es magnifique sur la photo….
    Ton blog fait parti de « ma routine du matin »… hahahaha (et c’est vrai en plus). Tu es une jolie personne Mai…et happyBday (avec du retard)
    biz

  • J’aime beaucoup ton titre. Pour moi, vraiment, le miroir ne me dit rien. Il me sert à vérifier que tout est en place correctement, et plus les années passent, moins je le regarde. Du coup, il ne me regarde pas non plus… Mon miroir est un outil, pas un allié, et je n’avais jamais réfléchi à ce concept de reflet bienveillant. Je crois qu’on est souvent trop englué dans l’image que l’on s’est fait de soi dès l’enfance, et c’est un drôle de boulot de changer ça! Mais je vais m’y pencher…
    Bonne journée!

  • Je ne suis pas une adepte du miroir, mais j’aime quand tout d’un coup je surprend mon reflet quelque part et que je n’ai presque pas le temps de me reconnaitre parce que la premiere chose qui me vient c’est « mais c’est pas mal ca! ». C’est surtout me voir en action, ma gestuelle quand je parle qui me plait, plus que mon image vigée.

  • C’est comme au hammam, les gens sont très pudiques une fois sortis de là mais à l’intérieur, la magie de l’eau de la chaleur font que chacun fait ce qu’il a à faire, sans faire attention aux regards du voisin.
    Comme Akabé pour moi le miroir je l’utilise avant de décoller le matin et puis après c’est fini, ou alors en sortant des toilettes d’un restaurant pour faire le point. Je n’aime pas faire la gym, ni danser devant un miroir. Nan !

  • Très joli ce que tu dis, mais là je rigole toute seule, parce-que je me rappelle ce pote, italien, petit, trappu, poilu et grassouillet, qui a épousé une japonaise, et qui s’est retrouvé dans les bains avec le père et le grand-père de sa chérie; et je savais qu’il y a des miroirs aux murs, parce-qu’il nous a fait mourir de rire en nous racontant ce moment où d’un coup il se voit, dans le miroir, à poil (poilu comme un singe et grassouillet) en train de frotter le dos du pépé (c’est aussi la tradition), le vieux japonais tout maigrichon et à poil aussi! =D
    « Bref, je me suis marié avec une japonaise » haha

  • J’imagine bien la Japonaise en train de s’essorer les cheveux d’un côté puis de l’autre très gracieusement devant son miroir ! Je crois aussi que les Japonaises ont une certaine grâce dans leurs mouvements, c’est comme si elles l’avaient appris dès leur enfance. Elles ont des gestes bien précis et souvent très doux. Enfin je ne suis jamais allée au Japon ceci dit, c’est ce que j’ai remarqué avec certains touristes. Peut être que cela fait partie de toute une culture et de leur éducation même ? On peut aussi imaginer une Indienne faisant un tel geste. Mais nous Européens, c’est vrai que de ce côté là, on est un peu inculte si j’ose dire.
    Bises

    • Merci!
      Tout dans la culture japonaise semble relie a une expression esthétique. Un soucis de perfection, mais une perfection vivante. Ça m’inspire énormément. On fait tellement grossier et souillon a côté. Bon en même temps chacun son truc… 😉

  • c’est vraiment joli ta façon d’écrire
    et puis tu as l’air si jeune sur ta photo, c’est magique ! un côté « fragile » mais qui ne manque absolument pas de force, je ne sais pas comment l’exprimer, enfin c’est très touchant…
    belle journée (et bon anniversaire en retard, si j’ai bien suivi)

  • Bonjour 🙂
    Je ne laisse pas très souvent de commentaire par ici, mais j’aime lire chacun de tes articles, je trouve ta façon d’écrire très belle. Et je dois dire que celui ci m’a particulièrement touché, je ne saurais dire comment, mais le fait est là, je suis touchée par tes mots, et par ton expérience.. J’imagine comme ça devait être beau là bas, au Japon, et ça donne envie de s’échapper là bas..
    Merci encore pour ce très joli article 🙂

  • Mon miroir à moi il s’adapte à mon humeur, aux émotions du moment. Si tout va bien, que je ne suis ni triste, ni en colère, ni dans un esprit négatif je suis dans la « contemplation positive », je ne me trouve pas belle mais je sais que c’est moi, un moi qui me ressemble, qui se sent bien et qui me plaît dans sa généralité, son entité. Dans le cas inverse, je me connais et pour éviter ce regard dépréciatif sur moi-même j’évite les glaces, les miroirs et tout ce qui peut être réfléchissant. Car ce miroir, qui nous renvoie une image pour la plupart fidèle à la réalité, n’est que subjectivité, ce qui est important ce n’est pas l’image renvoyée mais bien l’image ressentie. Et c’est cette réflection qui m’aide à me comprendre parfois.

    De là tu as raison, c’est important de se regarder… bien.

    Bises belle Mai !

  • Bonjour Mai,

    C’est la première fois que je commente ici. J’ai décidé de me jeter… à l’eau (hahahahaha #c’estnul). Blague pouet-pouet mis à part, merci pour cet article et les découvertes artistiques. Cette histoire de miroir résonne en moi, la réflexion autour du corps, de l’image que l’on pose sur soi, que l’on pense renvoyer, l’image que les autres perçoivent… J’ai trouvé une ébauche de « réponse » dans les ouvres de Kundera et notamment L’insoutenable légèreté de l’être, qui m’a profondément touché. J’arrête de parler ^__^ et j’en profite pour te remercier (encore une fois) pour cet espace « deuxpointzéro » remplie de sensibilité et de charme (« clap clap » des mains, danse de la joie )

  • Cette histoire de miroir, moi ça me fait penser à Blanche Neige ou plutôt à sa belle-mère « Miroir ô miroir, qui est la plus belle? » En tant que conseillère en image, je peux dire que le miroir est une véritable épreuve pour beaucoup mais je rassure mes clients en leur expliquant que la beauté vient du mouvement. Or devant un miroir on est figé et c’est comme si on attendait cette réponse : oui tu es belle/beau pour toujours. Le miroir n’a pas de réponse, il nous renvoie juste notre image avec nos complexes, croyances, appréhensions, certitudes..en fait ce qu’on n’a pas envie de voir prend le pas sur le reste comme la belle-mère de BN qui entend ce qu’elle ne voulait pas entendre. Moi j’ai décidé que le miroir était mon ami mais je préfère surprendre mon reflet dans une vitrine, le dos d’une cuillère, les lunettes de soleil de mon homme ou même une flaque d’eau!

  • Oulala se laver et se crémer devant un miroir, je ne verrais que ma cellulite beurk. Si j’étais parfaite, pourquoi pas…
    Sinon vérification make up et coiffure dans un miroir, c’est tout le temps, même en reflet dans mon ordinateur !

  • Pour être honnête, je commences à lire tes posts, à mater tes vidéos, et il y a quelque chose de magique dedans. Je lis les commentaires des gens, c’est vrai qu’ils sont bienveillants. Une très belle personnalité. Tu es très inspirante et surtout très généreuse. C’est beau Mai !!! Presque aussi beau que les photos de tes gosses qui font dodo <3 <3 hahaha. Allé bise.

  • Ce post me fait penser au thème des femmes au bain dans l’art ; j’ai visité récemment la salle du Musée d’Orsay qui y est consacrée, avec des nus au pastel de Maurice Denis , Degas….C’était magnifique.
    Intéressants tous ces commentaires, surtout ceux d’Akabé etd’Emeline.
    Bonne journée

  • Le miroir est très important quand on est maquilleuse, mais sous une forme différente de celle que tu en parles. Pour nous le miroir c’est la réalité. on a besoin de ce reflet pour voir si on a pas fait d’erreur d’application ou de symétrie. On voit des choses dans le miroir qu’on ne voit pas dans le réel, bizarre n’est-ce pas? Le miroir nous aide à avoir un certains recul, une image dans sa globalité.
    Ce que je dis souvent aux clientes, c’est de ne pas se regarder de trop prés, car personne ne vous regarde si près, donc inutile de bloquer sur des petits défauts que personne ne verra 😉

  • C’est une conception tellement différente de c’est que je me fais d’un miroir, c’est très intéressant.
    Pour moi le miroir est pratique, pour vérifier ma coiffure et ma tenue, c’est tout.
    Ce qui est plus intéressant, c’est comme tu dis d’apprendre à s’aimer, à aimer son reflet. J’ai l’impression d’avoir un vieux reste d’éducation qui me dit que c’est interdit de s’aimer physiquement, qu’il faut toujours être très critique, que c’est mal poli, égoïste et présomptueux.
    D’ailleurs je viens de réaliser que j’avais un grand miroir devant ma baignoire/douche dans mon premier appartement parisien et que jamais l’idée de me regarder à ce moment là ne m’est venue à l’esprit.

  • Hello Mai, je trouve très intéressant l’angle sous lequel tu nous fait voir les choses, c’est comme si on voyait la réalité a travers un prisme démultipliant les facettes et les point s de vues. J’adore !!

    J’ai une petite question: que conseillerais-tu a qqun voulant débuter un blog beauté ?

    Merci pour ta réponse, et j’espère qu’on aura un nouveau post rapidement

  • C’est vrai qu’au Japon ils ont une autre conception de l’hygiène.
    J’ai déjà lu qu’ils ne rentrent que dans leurs bains que déjà lavés et surtout qu’ils ne rentrent jamais dans leurs maisons avec leurs chaussures qui viennent de l’extérieur, si ca pouvait être comme ça chez nous !

    • Merci a toutes pour vos com. J’ai l’impression de venir d’une autre planète et qu’en même temps…. Vous n’êtes pas contre si?
      Alors c’est très vrai le coup de pas se regarder de trop près,.. Pourquoi faire?!
      Et pour avoir fait bcp de danse, faire un blog beaute… Bref me regarder pas mal
      Dans le miroir, je trouve que ça a été une épreuve, un long apprentissage vers moi même. C’est pzs une histoire d’ego (qui peut kiffer en se regardant danser, franchement a part quelques pros?!) A bon entendeur!

  • c’est toujours particulier de se regarder ans un miroir. personnellement ça me fait un peu peur et en même temps ça me fascine. j’ai un grand miroir en face de mon lit et quand je sors de la douche parfois je m’assois et je « m’inspecte », ça m’aide à apprécier mon corps, loin d’être narcissique. je n’ai pas de miroir dans ma salle de bain trop petite (autre que celui accroché au dessus du lavabo) mais ton article m’a donnée très envie de faire cette expérience de faire sa toilette en se regardant dans une glace. ça peut être très bénéfique et très beau aussi. merci 🙂

  • Je pense souvent à cette jeune japonaise qui était toujours dans la salle de bain de l’auberge de jeunesse lorsque j’y allais. Toujours arrivée avant moi. Toujours repartie après moi.
    Je la regardais du coin de l’oeil.
    Je regardais la douceur de ses gestes. Le bien-être de ses mains sur son visage. La concentration de ses yeux sur son propre reflet (je suis certaine que cette jeune femme que je regardais avec attention n’a jamais pris la peine de me regarder du coin de l’oeil).
    Tout chez elle m’a touché.

    Plus que du reflet dans le miroir c’est de mon image en photographie dont j’ai besoin.
    J’ai besoin de me voir à l’endroit.
    Depuis quelque temps je prends le temps de me photographier pour prendre le temps de me voir. Voir à quoi je ressemble.
    Me regarder sans critique. Devenir indulgente et aimante face à ce à quoi je ressemble.

  • A 8 mois de grossesse, et + 17 kg, le rapport au miroir est à la fois enchanteur de loin (Ooooooh, c’est beau un gros ventre avec un bébé dedans !) et terriblement affolant de prés (+17 kg, quand même …!!! lol) du coup, je n’ai plus en vie de me maquiller (visage bouffi, cernes, taches de grossesse)… C’est donc avec surprise que je découvre ce que c’est d’être mal à l’aise avec son image… il est vrai qu’en allant faire plus souvent des virées aux bains japonnais ou bien dans les vrais hammams, nous nous rendrions trés vite compte que nous sommes toutes belles ! 🙂

  • J’ai l’habitude de me regarder assez souvent, mais une fois, je me suis regardée différemment, en faisant « comme si je ne me connaissais pas ». J’ai redécouvert mon visage, les courbes et les nuances, les imperfections, je me suis dis que si je me croisais dans la rue en étant quelqu’un d’autre, je me trouverais plutôt jolie. Grâce à ça, j’ai pris du recul sur moi même, et j’ai réalisé que je suis la plupart du temps la cause de mes « tracas » et surtout qu’ils sont imaginaires, qu’il n’en n’est rien dans la réalité. Depuis ce nouveau regard que je porte sur moi, j’ai décidé de « tourner la page », et c’est peut être un peu fort, mais j’ai l’impression qu’une nouvelle moi est née ! pour moi, le miroir m’aide donc beaucoup
    Merci Mai, pour toutes les belles choses que tu nous fais découvrir ♥

  • Un joli post qui fait du bien… Et qui remet pas mal de choses en perspectives. Ce matin justement, j’avais envie de me mettre des baffes tellement j’étais contrariée par mon image dans le miroir… Pour 5 kilos de grossesse qui s’accrochent depuis 10 mois, et toute une garde-robe devenue trop petite. C’est trop bête… Je crois qu’être en colère contre soi même, ce n’est pas un bon moteur pour changer, qu’il s’agisse de maigrir ou de quoi que ce soit d’autre… En tout cas, ta tranquillité, ta posture si paisible envers toi même, je l’aime, et tu remues des idées qui me font beaucoup de bien. Merci quoi 😉

  • Merci beaucoup Mai pour la découverte de Lucille Reyboz, son travail est magnifique ça fait vraiment rêver ces bains dans cette belle eau pure en pleine nature! Mon rapport au miroir quand à lui s’est apaisé avec les années qui ont passé je suis moins intransigeante vis à vis de moi-meme, je trouve ton post d’autant plus intéressant que je réalise grâce à ton texte que c’est surement aussi grâce à l’art et à mes goûts pour l’esthétisme en général que je suis devenue plus tolérante. C’est peut-être contradictoire au 1er abord mais en fait on voit et découvre tellement de belles personnes et belles choses qui ne sont pas « parfaites » que c’en est très rassurant. Chez ma mère longtemps de grands miroirs étaient posés face à la baignoire donc ton post me renvoie aussi à mon adolescence… difficile à décrire ; )En tous cas merci !

  • Ton article est très touchant! 🙂 je me suis prise à avoir des petits papillons dans le ventre en le lisant! xD
    En fait, j’avoue n’avoir pas vraiment de rapports conflictuels ni amicaux avec un miroir. Mais un jour j’ai dormi à l’appartement des grands parents d’une amie à moi. Il ont un baignoire un peu spéciale: les 3 murs qui l’entourent sont couverts de miroir. Très perturbant au début. Mais on ne peut s’empêcher de se rendre compte comme l’eau rend un corps beau. J’ai pris une douche un peu longue ce soir là xD mais c’était une expérience étrange. On se sent vraiment… nue xD en pire, parce qu’on a vraiment la totalité de sa nudité sous les yeux. C’est très étonnant. J’imagine que les japonaises doivent être habituées, mais je me demande quand même comment elles le ressentent.

    • @laetitia : elles sont très a l’aise. Pas démonstratives mais définitivement a l’aise. Il y a même des lieux avec des piscines a vagues et toboggans géants. Elles y vont entre copines. Je n’ai pas vu mais je me dis Wouhaou!

  • J’ai un rapport particulier à mon image en général.
    Je n’aime pas etre prise en photo. Je prefere faire des autoportraits. Je maitrise tout : la lumiere, le cadrage, les defauts, l’ambiance.
    Et me voir dans un miroir c’est comme une mauvaise photo de moi.
    Je me maquille devant le miroir. Mais etant myope, ce leger flou me convient. Je me concentre sur une partie du visage et inconsciemment je ne regarde pas vraiment le reste du visage.
    Quand je vais chez le coiffeur, j’essaie de ne pas trop regarder ce reflet qu’on m’impose une demi-heure durant.
    Pourtant je ne me trouve pas laide.
    Mais les defauts me sautent trop au visage. Comme ce bouton d’acne qu’on avait ado et qui nous semblait si enorme alors que personne ne l’aurait remarque si on n’en avait pas parle.
    M’enfin je trouve que je m’accepte de plus en plus avec le temps. 🙂

  • Je sais que je laisse rarement des commentaires, mais je viens par ici assez souvent, et c’est à chaque fois un régal de te lire.. je trouve qu’il y a beaucoup de délicatesse et de magie dans ta façon de voir les choses !
    ps : Je reçois des compliments à chaque fois que je porte un des vernis Nailmatic… et je voulais aussi te dire que le dernier post sur ton métier de color designer m’a fascinée,malheureusement je crois que ça n’existe pas au Maroc 🙁

    Fadwa

  • Bel article sur le regard que l’on porte sur soi … Cette possibilité de se regarder autrement que de manière critique au sens large du terme c’est intéressant, j’aimerais tellement pouvoir le faire mais j’en suis bien incapable.Je trimballe depuis trop longtemps une sale image de moi même à tel point qu’aujourd’hui le miroir de ma salle de bain est couvert de photos ou de cartes postales pour qu’il ne reste plus qu’un minuscule espace histoire de pouvoir me démaquiller et me maquiller correctement !

  • Encore une fois, très jolie post..
    A part ça, j’ai fait beaucoup de danse, mais à l’époque je n’arrivais pas à me regarder dans le miroir, ou alors de manière purement « technique ».. Je recommence demain, je penserai sûrement à toi 😉
    Sinon, je me regarde juste le matin, et le soir pour le démaquillage, mais là encore c’est très « technique ».. Mais j’essaie d’apprendre à me connaitre, donc je sens aussi que mon regard sur mon reflet évolue..
    Bref, moment d’introspection 😉
    A bientôt madame d' »une autre planète » 😉

  • Très bel article… Et surprenant à la fois… D’un côté je me dis que nous sommes parfois trop porté sur le jugement… ou alors trop pudique… bref, pas bien dans notre peau quoi ! En tout cas, le miroir, pour ma part c’est pour voir si j’ai pas mon make up qui coule ou si j’ai pas un « bug » physique comme ça… Non je mens. Le miroir c’est en effet « c’que j’suis moche aujourd’hui »… Qu’est ce que je disais, on est mal dans notre peau !

  • Le miroir me revoie chaque jour une inconnue….
    Alors je scrute sous tous les angles cette inconnue qui m est pourtant si familière ….
    Ce moi en perpétuelle  » mutation »…
    m intrigue…..
    Me déstabilise parfois….

  • Un jour où tout allait mal il y a de ça quelques années, mon grand père m’a saisi par les épaules & m’a poussée face à un miroir, m’obligeant à y rester pour me regarder, me sommant de me sourire à moi-même. De me sourire pour de vrai, & pas qu’avec la bouche. Depuis, j’ai pris l’habitude de me sourire lorsque je me regarde au fond d’un miroir, & ça a quelque chose de très positif au quotidien ; une sorte de paix avec soi-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *