Dynamo

Une expérience

Spotted#29 Blue

La très belle exposition Dynamo s’achève dans quelques jours. Courrez, courrez. Ca m’a émue de voir en vrai certaines oeuvres de Ann Veronica Janssens (l’étoile de lumière bleue, ou la chambre de brouillard coloré), de Philippe Decrauzat et de tant d’autres, dont je ne connaissais que les images. ça me fait toujours cet effet. Voir de belles choses. et même les vivre. Car les oeuvres d’art ne se réduisent pas à des images. Surtout celles-là. Dans le brouillard, on était excités, joyeux, consternés, on a eu peur aussi. Toutes les oeuvres que j’aime proposent autre chose qu’une simple image. une expérience. un temps, du vertige, des émotions. c’est tellement précieux.
Je ne sais pas pour vous mais personnellement, je n’ai pas grandi avec des parents qui m’emmenaient voir des expo. on lisait peu et n’allions pas au cinéma. pas très culture chez nous en somme. et aujourd’hui, plus ça va et moins j’ai un rapport culturel à tout ça. Ce qui me plait dans l’idée d’emmener mes enfants voir des expo, n’est pas tant de les cultiver. Ou plutôt il ne s’agit pas vraiment d’augmenter nos connaissances, que de simplement… vivre des choses avec eux. Vivre des choses. avec eux. Mais peut être après tout, que ça fait partie de la culture? Je me rends compte en vous écrivant que j’ai un rapport complexé a la connaissance 😉 avoir un rapport expérienciel et sensoriel à la culture me permet plus simplement de l’aborder.
Dynamo en tout cas nous a fait vivre une très belles choses, une très belle expérience.

Je vous embrasse « en vrai »!

Jules Massenet : Meditation de Thaïs 

Il y a 4 années / Bouche 20 commentaire(s)

20 commentaire(s)

  • Cette expo m’a soufflée. Déjà rien qu’en lisant la date de créa des œuvres. Ensuite le sentiment de s’amuser, de passer du temps en amoureux.. N’est bon pour le cœur! Et pour l’enfant qui sommeille en nous, le fait de pouvoir interagir avec quelques œuvres…

    J’ai tellement savouré! Et mon copain a savouré le mur dans la chambre des brouillards hahahaha 🙂

    Et puis tu as dû t’éclater avec toutes ces couleurs, ces lumières, les effets aussi! aaaaaaaaaah <3 LE COEUR SUR CETTE EXPO!

    Des bises

  • Bonjour Mai!

    Pour moi l’expérience à commencé avec la Méditation de Thaïs! J’ai tellement joué ce morceau au violon étant plus jeune!
    L’exposition à l’air sublime en effet. C’est dans ces moments là que je regrette de pas être sur Paris. Mais tes images semblent la retranscrire merveilleusement bien. Il y a deux ou trois oeuvres que j’ai reconnu, vues dans d’autres expo, mais dynamo semble être une expérience sensorielle très forte et globale!

    Merci pour ces images, et cette musique, qui de bon matin fait du bien!
    Et bonne vacances!

  • C’est tellement émouvant de voir tes enfants courir, jouer, experimenter avec des oeuvres qui n’ont pas le caractères sacré du « on ne touche pas » qui m’a tant frustré étant enfant.
    Ta vidéo m’a rappelé mes visites au musée avec mes parents quand nous étions enfant, trois gamins qui déambulaient dans les musées, qui riaient doucement et qui étaient captivés. Mes parents qui nous expliquaient des détails de l’oeuvre, de l’artiste, ou qui nous disaient « je ne connaissais pas non plus, mais c’est beau hein? ». Oui c’est beau, et des enfants dans un musée aussi.
    Merci

  • Je n’ai pas vu cette expo mais ta vidéo me donne bien envie.
    Moi c’était comme toi, j’ai été très peu exposée à la culture étant enfant (à part les livres), aussi parce que j’ai grandi en campagne où il n’y avait rien à proximité.
    Quand je me suis installée à Paris à 21 ans, j’en ai profité pour rattraper le temps perdu car j’avais nourri une sorte de frustration en habitant loin du bouillonnement culturel parisien. Je me suis gavée de concerts et de cinéma et un peu d’expos. Depuis, je n’imagine pas ma vie sans ces bouffées de culture.
    Je suis d’accord avec toi, l’objectif en emmenant des enfants à des expos n’est pas de les abreuver de connaissances. Comme tu dis, c’est plutôt de passer du temps avec eux et aussi d’éveiller leur sensibilité artistique, de les aider à développer leurs goûts et pourquoi pas de leur provoquer un déclic! Mais il ne faut pas les forcer. J’ai rencontré une personne qui ne voulait pas mettre les pieds dans un musée car elle avait été dégoûtée étant enfant, c’est dommage.
    Moi j’ai découvert très (trop) tard que j’avais une attirance, une sensibilité artistique. Peut-être que si je l’avais su avant, j’aurais pris une autre orientation professionnelle, qui sait…
    Heureusement, la vie est pleine de surprises et il n’est jamais trop tard pour expérimenter de nouvelles choses.

  • Mai,
    Depuis que j’ai découvert ton blog en 2011, je ne peux plus m’en passer ! Tu as un talent incontestable pour sublimer tout ce que tu touche/filme. Tu nous transmet ton regard sur les choses, qui est à la fois une explosion de joie et de la tendresse, douceur, authenticité et naturel… Alors MERCI, vraiment, pour tous ces sentiments et découvertes partagés et bravo !
    Très belle journée à toi 🙂

  • Mai,
    Depuis que j’ai découvert ton blog en 2011, je ne peux plus m’en passer ! Cette vidéo est magnifique, les images, la musiques, tes enfants au milieu de cette expo : j’adore !
    Tu as un talent incontestable pour sublimer tout ce que tu touche/filme. Tu nous transmet ton regard sur les choses, qui est à la fois une explosion de joie et de la tendresse, douceur, authenticité et naturel… Alors MERCI, vraiment, pour tous ces sentiments et découvertes partagés et bravo !
    Très belle journée à toi 🙂

  • Merci pour cette vidéo, ce que tu racontes sur ton enfance, sur cette notion de culture, petite j’avais une « frustration » à ce sujet, je n’accédai pas à cette connaissance, en grandissant je me suis offert ces moments mais pour moi au final c’est plus une expérience émotionnelle, de sensations, et rien de mental, je vois des expos, je vis des spectacles, ça m’inspire mais demandez moi un nom, une référence y a personne 🙂

  • ôôô merci pour ce joli partage culturel 😉 Expo superbe oui.

    Ah la culture et l’enfance…pour ma part ce n’est pas un souvenir de partage « physique » avec ma mère.

    Mais elle me racontait qu’en arrivant en France pour faire ses études elle s’est jettée sur les livres, la musique, les caveaux jazz de Paris, les ciné…et « aller danser toute la nuit » (ahahaha). A l’époque pas d’expo (pas trop sa génération quoi…).

    Elle m’a incité et appris, à voir, à regarder autour de moi. Quand on était ado avec ma cousine, elle nous disait « allez voir, l’expo sur…la béttrave » (huuum super…hahaha)…ou…la grande mode à l’époque « du planétarium », mais elle ne venait pas vraiment avec nous.

    Par contre, je me souviens qu’elle était d’une curiosité insatiable et communicative. La gay-pride, et la techno-parade c’est elle qui les as vues …avant moi, c’est pour dire…
    Sa transmission de la curiosité, du beau et de l’ouverture d’esprit…ça a fonctionné

    Quant à moi avec mes fils…oui j’ai partagé et comme toi ce n’est pas pour les abreuver de la culture mais surtout leur transmettre ce que moi j’ai reçu …parce que c’est important

    Souvent lorsque je te vois avec tes enfants, je me vois avec les mieux aux même âges (les formes des nuages ;-))) et on s’amuse encore à ça à plus de 20 ans)

    Bref ! merci Mai pour cette jolie vidéo et ces beaux souvenirs qui remontent 😉

  • Ach! L’AAArrrrt! Ce grand mot qui fait peur! Ça me rend triste, que tant de gens le ressentent comme ça, alors que l’Art, ça devrait juste être la part de Beauté avec un grand B accessible à tous, même les plus pauvres. Je suis violoniste, et je n’aimais pas que dans certaines villes, le public soit composé presque exclusivement de gens dont on voit la richesse depuis des kilomètres. Là je travaille dans un endroit où on fait beaucoup pour que les gens aient envie de venir, des concerts du dimanche pensés pour les familles, pas trop longs, avec un commentateur pour rendre ça vivant… On a un public très varié et j’aime ça. Que ce ne soit pas un truc figé, coincé, prout-prout mais quand-même de grande qualité 🙂

  • « La conscience de la vie est supérieure à la vie, la connaissance des lois du bonheur – supérieure au bonheur », voilà ce qu’il faut combattre ! »

    Le rêve d’un homme ridicule, Dostoïevski

    Valérie

  • Ayant travaillé sur cette exposition, ce fut un plaisir de voir toutes ces oeuvres atypiques et interactives prendre place au fur et à mesure dans l’espace d’exposition. Dans le silence du chantier, j’ai parfois eu l’impression d’être totalement privilégiée de pouvoir voir cette exposition se construire grandir et finalement être pratiquée par le public. J’adore l’idée selon laquelle la « culture » se vit plus qu’elle ne se regarde. Dommage qu’elle fut si courte dans le temps et non pas en quantité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *