Val Garland

Ses Princesses tristes pour G. Valli

Lors de la précédente fashion week, MAC m’a laissée filmer la makeup artist Val Garland en pleine préparation pour le défilé de Giambattista Valli. j’ai adoré la douceur de cette femme. sa manière d’aborder la mise en beauté pour la mode, avec cette sorte d’ambivalence doux-amer. la beauté a tant de visages. j’ai voulu aussi sortir des vidéos bachotage si efficace, pleine de wouahou effects, de flash et de glam. les mannequins arrivaient en retard et au compte gouttes en toute, à moitié au bout du rouleau. certaines étaient totalement épuisée. quel drôle de métier…

j’espère que cela vous a plus. j’ai depuis reçu la fameuse palette et ne vais pas tarder à m’en servir, pas pour me fatiguer d’avantage le visage mais pour retravailler ces couleurs thé toutes embrumées et si inspirantes. affaire à suivre…

 

Samaris – Góða Tungl

Il y a 3 années / Bouche 24 commentaire(s)

24 commentaire(s)

  • c’est simplement sublime…voilà la peau est sublimé. Cette impression de no-make up, pas de fard, pas de RAL…et pourtant c’est tout un travail. Exactement cette couleur doit valoir le détour…et un tuto peut être nan 😉

  • J’adore ces couleurs thé rosé , mais ce maquillage me fait un peu mal, oui , car depuis des semaines, moi je lutte contre un air naturellement fatigué. je trouve triste justement que l’on essaye de faire ressembler une femme à de la tristesse. La tristesse, si elle est là, on fait avec, mais ce n’est pas une émotion agréable. Elle fait partie de la vie, oui. Mais elle n’est pas belle parfois. Pardon pour ce com en demi teinte moi qui adore ton blog cher Mai, mais ce matin mes paupières sont couleurs thé… noir….

    • Merci!
      @bobette : c’est justement le rôle de la création de transformer les choses de la vie, toute chose de la vie, de les transformer en beauté. Ensuite, on ne transforme pas LA femme, on raconte juste une histoire. Je te souhaite plein de belles choses! Hauts les cœurs!

  • Wahou! Super joli, je trouve l’aune le make up rend ses filles bellement triste ou tristement belle. Je ne sais pas dans quel sens c’est la mieux.

    Pour autant, j’ai été fascinée par la mannequin que tu filmes à la fin de la vidéo. Elle a l’air tellement fatiguée, tellement vide, et en même temps d’une beauté simple et rare. Cette image rapprochée de ce que tu écris sur ces filles arrivant au compte goutte et épuisée…. C’est fascinant.

  • Merci pour cette chouette vidéo, c’était très inspirant :) j’adore l’idée de raconter une histoire pour un maquillage, cela donne tellement plus de contenu et d’élégance à la tâche!

  • ça devient de l’art, j’aime le travail de la peau, et c’est un maquillage qui peut facilement s’illuminer et sortir du triste et du fatigué
    une touche de couleur sur les lèvres un coup de mascara et up

  • Travailler le teint sans qu’on a l’impression qu’il y a du FDT ca ne doit pas être evident.

    En parlant de palettes, je me souviens il y a des années avoir acheté une palette de quatre fards blanc DIOR, mais chacune avec de minuscules nacres, une bleue, une verte, une mauve et une dorée. C’était subtile mais très beau

  • Une question que je me pose depuis quelque temps et que je pose à la spécialiste es beauté que tu es : depuis combien de temps coiffent-on et maquillent-on toutes les mannequins d’un défilé pareil ?

    Je comprends bien l’intention artistique derrière, il y a un effet de masse qui rend les choses « lisibles », à l’ère de la sur-exposition médiatique où on doit comprendre en un clin d’œil.

    Mais perso, je trouve ça un peu en contradiction avec une collection : toutes les tenues ne sont pas pareilles, elles ne racontent pas toutes la même chose, alors pourquoi ne pas imaginer une coiffure et un maquillage en accord avec chaque tenue ?

    (et puis au delà de ça, je trouve ça hyper flippant ce côté « défilé de clones »…^-^)

  • Très beau…. Ah ! à la fin on te voit dans le miroir, tu étais encore brune à mèches blondes à ce moment 😉
    Sinon gros coup de coeur pour la musique, cimer !

  • Ton dernier plan est magnifique. Cette fille d’une beauté folle, qui semble être là physiquement mais tellement perméable à ce qu’il se passe autour. C’est très poétique. Je me demande si elle est sortie de ses reveries peu à peu ou si d’un coup elle est re rentrée dans la folie des backstage….

  • Quelle belle séquence.. J’apprécie le make up mais en fin de compte il colle parfaitement à la peau de ces  » princesses tristes » et ça c’est moins poétique.. Ces filles ont l’air épuisées ( celle qui s’endort quand pendant qu’on la maquille..) et vraiment au bout du rouleau comme tu le dis alors qu’elles sont si belles. Ces jeunes femmes mènent vraiment des drôles de vie.. Des visages sur lesquels ont peu dessiner une émotion..un état physique..c’est tres étrange.
    Alors j’essaye de prendre la beauté pour ce qu’elle est sans trop chercher à comprendre, là, comme ça, c’est beau et c’est tout ce qui compte.
    Les nuances sont douces amères mais vraiment tres belles, j’espère qu’elles sortiront pour le grand public, car elles sont tres inspirantes pour un « no make up make up  » .
    Belle journee à toi et merci .

    • Merci!
      @anne so : nous avons depuis remis tous les sous titres qui n’avaient pas pu être mis au moment du lancement du post. Enjoy!
      @ Lou : oui créer de la beauté c’est parfois un drôle de métier!
      Bises a toutes

  • Alors moi je la trouve triste cette vidéo et pas en raison du make up mais bien par la « non présence » de ces êtres bien fragiles que tu filmes très bien et je sais que c’est un parti pris et pour cela je voulais te remercier de justement montrer non pas l’envers du décors mais juste un moment bien réel de ces défilés au final. Il n’empêche que le récit de la pro est très beau et que j’y adhère mais pour une fois ça fait juste du bien de voir un peu de réalité dans ce monde de paillettes.

    • @elise : merci! juste pour etre claire, je ne dénonce rien à travers cette vidéo. un show, c’est un show, pas la réalité et on est tous capable de le comprendre. un spectacle demande beaucoup d’energie, aussi court soit il. et l’enchainement des shows pendant une fashion week, est absolument éreintant. chacun, chacune, s’y donne à fond, par choix. et ira dormir après. il n’y a pas d’exploitation ou de mensonge. je ne voudrais pas qu’il y est de malentendu. bises!

  • Perso je ne vois rien de péjoratif dans cette histoire de princesse triste, au contraire : la fatigue, déjà présente sur les visages des modèles, est sublimée par ce maquillage aux couleurs très subtiles et légères. Je me demande si toutes les émotions qui nous parcourent peuvent se transformer ainsi en beauté…

  • Comme toi, amoureuse de la couleurs et des beaux instants de la vie je me suis décidée aujourd’hui à créer mon blog. Je te suis depuis longtemps et aime ta finesse et ta poésie (et comme toi je suis passée du noir au platine mais cheveus trèèèèèès court pour moi !) . Viens me faire un coucou quand tu veux sur mon bébé blog.Le meilleur pour toi et tes proches.

  • Magnifique ! Les Princesses tristes ! Je trouve cela extraordinaire ! Magnifier la fatigue, la tristesse, la pâleur, le translucide ! Je suis vraiment admirative de ce travail artistique qui peut être interpréter de tant de façons ! Bravo à cette artiste.

  • Cette vidéo est vraiment très belle, j’adore les teintes utilisées !

    Peux-tu nous dire si cette palette est disponible pour le grand publique ? je ne la trouve pas sur le site de MAC.

    Merci et bonnes expérimentations autour du rose thé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *