bonne nuit pépé

depuis HCMC

Hello la compagnie,

Je vous écris après une longue absence. Me voici installée sur une petite chaise en bois, dans un café juste en bas de l’hôtel où ma mère et mini mémé dorment encore. nous sommes à HCMC. Vietnam.

Tout va finalement bien, mais il y a 10 jours les médecins nous annonçaient la mort très prochaine de mon pépé (quelques jours au plus, nous avait on dit). Oncles, tante, nous, toute la famille a pris ses billets. Ma mère, même avec le coccyx cassé, a fait le voyage. Mini mémé, du haut de ses 91 ans, a voulu venir et moi, je voulais dire au revoir à pépé bien sûr, mais je voulais surtout les aider à se retrouver. Pendant 10 jours nous étions tous en apnée. J’étais moi-même totalement possédée par cette angoisse de ne pas rentrer à temps pour mon grand père. Impossible de vous écrire, ni de faire quoique ce soit, à part bosser et faire à manger pour mes enfants.

Et puis, au moment où nous survolions, le Kazakhstan peut être, que les obsèques étaient organisées, la pierre tombale presque choisie, les médecins ont détecté un problème de médicaments. Donc pépé, bah, il n’est pas mort. Et nous voilà tous réunis autour de son lit, pour lui dire au revoir, alors qu’il ne va pas partir.
C’est un sentiment très étrange. je suis évidemment très heureuse et en même temps totalement vidée. Cette grande inquiétude avait occupé toutes mes pensées pendant ces 10 derniers jours. Maintenant qu’elle n’a plus lieu d’être, il y a comme un vide.

Comme dit François Chen, il faut du vide pour créer le plein. Ça me laisse donc la place pour méditer sur la mort. Vous allez me dire, pour un 1er novembre… c’est pas mal senti! alors, pour ceux que ça angoisse de trop, vous n’êtes pas obligés de lire la suite.

 

 

Alors voilà, moi je crois que la mort fait partie de la vie. Je crois que, malgré le chagrin, c’est une chance, pour celui qui va partir, comme pour ceux qui restent de se dire au revoir, de s’accompagner jusqu’au bout.
Je crois aussi, parfois, lorsque je vois mon grand père, mourant depuis 5 ans (il ne bouge plus, ne parle plus, cligne parfois des yeux… Pfff il est proche de l’Ohio quoi), que l’on peut être mort, de son vivant. Je le ressens aussi quand je revois les images de ma grand mère il y a exactement un an, quand nous sommes rentrées la chercher. Je le ressens de manière plus imagées quand je croise des gens qui passent à côté de l’essentiel. qui vivent, sans vivre. Être mort de son vivant, ça c’est LE truc qui me fait peur. Et en même temps, quand je vois ma grand mère totalement remise sur pied, je me mets à croire aussi, si je vais jusqu’au bout, je me mets à croire en la résurrection. et depuis que j’ai vu mon pépé hier, j’y crois de plus en plus : en fait, quand mini mémé est arrivée dans la chambre de pépé hier, après ses 13h de vol, épuisée par l’angoisse de le retrouver mort, de le voir vivant mais en souffrance, de le voir tout court après 1 an d’absence, bref, quand mémé est arrivée, qu’ elle a caressée son visage, dit des mots doux « t’es encore tout beau », mon grand père a ouvert les yeux, il les a cligné, il a refermé la bouche (elle était restée ouverte depuis… pfff, ça se compte en années)(je vous assure), repris des couleurs. Il était toujours émacié, toujours immobile, toujours muet, mais en même temps tout heureux, ça se voyait. Et on ne l’avait pas vu comme ça depuis longtemps, très longtemps. Un miracle. Vu dans quel état il est, je crois que l’annonce de sa non-mort n’a pas forcément été un soulagement pour lui, mais de revoir ma grand mère, ça oui je sais que ça lui a fait un bien fou. Ensuite ma mère lui a fait une méditation maison (euh… j’ai une mère un peu vaudou en fait) et il s’est endormi comme un bébé. Nous étions venus lui dire au revoir et on a juste eu à lui dire… « bonne nuit ».

 

Ah lala, tant qu’il y a de la vie comme ils disent.

Bon, j’en suis à ma 5e piqure de moustique, un cafard géant vient de passer près de mon pied (jolies couleurs orcre et brun toutefois). Il est temps d’aller voir si ma mère et ma grand se sont réveillées.

Profitez, profitez, de votre weekend, et de tout le reste. je vous envoie des pensées couleurs bleu d’azur, vu en plein ciel, ma nouvelle spotted shade. mille baisers à tous

 

Il y a 3 années / Bouche 43 commentaire(s)

43 commentaire(s)

  • Ta façon de raconter les choses est toujours aussi belle Mai. Je suis bizarrement toute apaisée après avoir lu ça. C’est beau ce que l’amour et l’attachement à une personne peut apporter lorsqu’on la revoit… Je te souhaite une bonne journée en famille.

    Bises,
    Amy

  • Quel beau message d’amour !!!

    En te lisant, je me dis que le dernier post de BiBi est pile dans la même idée : http://www.alorsvoila.com/avec-un-peu-de-chance-en-croisant-les-doigts-en-lesperant-tres-fort-en-se-disant-que-cela-ne-peut-etre-autrement !!!
    (j’adore son blog, d’ailleurs, un peu de légèreté dans le monde de fous qu’est le médical)

    et sinon, je te rejoins totalement dans ce que tu as vécu : il y a pile un an hier soir, ma grand-mère a chuté chez elle (elle a voulu ouvrir la porte à des bambins fêtant halloween), poignet cassé, épaule et surtout tête commotionnés 😮 … pendant 1 semaine on a vécu dans l’angoisse, nous préparant « au pire » (pour nous) … et au final, elle a eu des bas (beaucoup), du mieux, et est toujours parmi nous … mais sans joie, ni réconfort, très sincèrement 🙁 …
    au fond de moi, je pense qu’elle attend de revoir son fils aîné, qui a vécu une année très très difficile aussi (il se bat contre un méchant crabe) et qui n’a pu faire le déplacement …
    très honnêtement, je fais le voeu que ma GM s’endorme doucement un soir, et rejoigne des gens qu’elle aime ainsi, tout doucement ♥ parce que ce n’est plus une Vie, là 🙁

    désolée, je me suis épanchée …
    plein de chaudoudoux pour toi et ta famille, pour traverser ces instants flous et malgré tout angoissants (et bizarres aussi ;)) !!
    ♥♥♥♥

  • Aujourd’hui, c’est la fête de tous les saints. Tous , pas seulement ceux de « notre » calendrier. Alors bonne fête à tous,mes saints à moi partis, ceux que j’aurai aimé connaître. Un membre de ma famille va partir, c’est annoncé, il le sait. Je fais tout pour l’accompagner même si maintenant lui seul sait le chemin.

  • Et bien, comme dirait Andy (en passant : tu m’a convaincue Mai, c’est une vrai révolution consciente), au dessus des nuages, le ciel est bleu. Et en deçà, les couleurs sont autres, rajouterai-je, et dignes d’être perçues. Mai, plein de pensées et d’esprit pour ton grand-père, et mini-mémé et vous tous. Bonne jour-née.

  • J’ai perdu mes 2 grands-pères a 3 semaines d’intervalle en Mai dernier… Pour le premier, on savait qu’il restait « quelques semaines, voire mois », 8 jours après être rentré chez lui c’était fini. Pour le second, ça a été brutal.Je n’en suis toujours pas remise, je me pose plein de questions sur l’utilité de vivre, d’être une famille vu les déchirements qui s’opèrent après le décès pour les procédures alors que j’avais l’impression d’avoir une famille unie, un refuge… Je pense à eux tous les jours, c’est dur, c’est épuisant… Bon, bref, #MaVie. Je ne sais pas ce qui est le mieux pour ton pépé, ta famille, mais merci pour tes mots qui me permettent de lâcher les miens…

  • Mai,
    ça me file des frissons, j’ai les larmes aux yeux
    c’est tellement beau, tellement fort et tellement doux…
    ça me rappelle aussi un peu la mort de mon grand père, j’étais là, je lui tenais la main… je me dis que j’en causerai le moment venu sur mon blog, sans doute
    bref, merci
    ça m’encourage aussi
    (une fois de plus j’ai l’impression que mon com’ est très décousu !!!)
    Merci Mai, merci…

  • Certains mots de ton message ont fait échos à ce que je ressens. Ma grand-mère est morte depuis quelques années. Elle est toujours là, mais absente en même temps et c’est tellement difficile de la voir comme cela. Je n’arrive plus à l’aimer autant qu’avant et je m’en veux car je me dis que c’est justement maintenant qu’elle doit avoir le plus besoin de mon amour. J’aimais ma grand-mère de mon enfance, de mon adolescence, de mes premiers pas d’adulte et qui existait encore, il y a quelques années. Et la voir à chaque fois s’éloigner, partir un peu plus loin de nous, de ne plus la reconnaître, d’avoir des sentiments durs à son égard, tout cela est parfois difficile à assumer. Et quand par moments, on nous alerte car on craint qu’elle bascule complètement du monde des vivants, qu’elle parte vraiment, je retrouve cet amour pour elle, que je pensais avoir perdu définitivement, et cette peur qu’elle s’en aille vraiment.
    Merci de partager cela avec nous.
    En lisant ton message, j’ai eu l’impression

  • un sujet actuel qui me touche profondément puisque j’ai perdu mon papi cette semaine. Mais il était vraiment malade et je me sens apaisée depuis la cérémonie… Comme si ce rituel m’avait allegée pourtant je ne suis pas croyante. Je crois effectivement que la mort est une chose naturelle et ma famille est apaisé, j’ai aussi de mourir en étant vivante comme il l’a été les 2 dernieres années.
    Merci Mai

  • les photos vont a merveilles avec le sujet.le flou total.les emotions la chiale.mais quand t es va tu nous faire rire alors?gros bisous a toute et a tous. on t aimes.

  • C’est bon de voir comment toute la famille se remet sur pieds!!! C’est bon ces faux départs des grands-parents! Profite!!! Et moi j’ai besoin de passer entre les mains de ta mère, je crois O_0!

  • Magnifique et terriblement émouvant ce que tu nous partages ici Mai. Comme d’habitude j’ai envie de dire.
    Je trouve ça si beau et si vrai ce que tu dis sur ton grand-père, sur le fait qu’on peut être mort de son vivant… Et en même temps, je ne sais pas si c’est une question de culture ou autre (religion, personnalité etc..), mais tu me fais envisager ce moment que je redoute, à titre personnel, avec tant de paix et de douceur que je me dis que beaucoup auraient à apprendre de toi.
    Surtout en France, à notre époque, dans ces moments où l’on parle d’euthanasie et de choses vraiment pas faciles à appréhender. Cette mort que l’on attend ou que l’on attend pas, même si l’on est désespéré à l’idée qu’elle ne vienne pas, pour soulager sa souffrance ou celle de celui/celle qu’on aime, toi, quand tu en parles, tu la laisses choisir toute seule son chemin. Cette « résurrection » sous forme d’yeux qui s’animent et de bouche qui s’ouvre (pour dire je t’aime ? qui sait..), on dirait que c’est une récompense qu’elle te fait comme pour te dire « Merci de me laisse choisir ».
    Tu es belle.
    Merci à la vie de t’avoir fait exister <3

  • Je t’avais justement demander des nouvelles de ton pépé en commentaire sur la vidéo d’anniversaire de ta maman, voilà j’en ai.
    C’est dommage que dans son état, il n’est certainement pas transportable pour le ramener avec vous en France, surtout qu’on a voit le miracle avec mémé…
    Profitez bien de ce temps passé auprès de lui

  • je te lis souvent. et il faut ce billet pour que je commente la première fois. tes mots, ce que tu exprimes… ça me touche tellement. je vous envoie à tous de bonnes ondes.

  • c’est une très belle façon, on-ne-peut-plus bouddhiste, de voir les choses! et oui la mort fait tout à fait partie de la vie, et que le sort a été sympa de vous offrir un voyage vers l’affection familiale et la joie des retrouvailles! merci pour ce petit mot qui m’a donné un beau sourire! 🙂

  • Merci Mai….

    Tes mots sont tellement justes que j’ai l’impression de t’avoir à côté, tu es d’une telle clairvoyance, c’est dingue.

    Tout ceci me parle tellement, tellement pour ma maman qui est toujours là mais tellement plus là… le plus dur est là finalement et parfois la mort n’est pas si terrible, en tout cas pour ceux qui souffrent,

    Des baisers à la belle Timai que j’adore lire et relire,

    Sandra

  • Coucou Mai!
    Ton message est vraiment beau. Tout poétique et tout léger. Merci Mai.
    Je suis contente pour toi de pouvoir voir ton grand père heureux par la simple présence de ta grand mère.

    J’ai connu la même chose que toi enfin presque.
    Mon grand père était mourant. Ma mere a pris les billets pour toute la famille (mon frère, mon pere, elle et moi) pour aller voir mon grand père une derniere fois et lui dire au revoir comme il faut.
    Ma tante des usa est venue avec ses enfants aussi.
    Sauf qu’il est mort quelques jours après notre départ.

  • bon…j’ai lu relu, re relu …tellement c’est émouvant et tellement beau, tellement ça me ramène à des années en arrière.

    Tu sais j’aime dire que je lis les blogs que je suis, comme des magazines mais le tiens réellement je le lis comme un livre…une vraie ôde à la beauté mais surtout…surtout une ôde à la vie.
    Merci

  • Je vis actuellement, et depuis quelques mois, la même chose avec maman. En 1 an, elle a frôlé la mort 3 fois, les medecins n’avaient plus de solution……et elle est toujours là.
    Oui, c’est schizophrenique, perturbant, on oscille entre la joie de sa récupération, et la peur au ventre du prochain episode qui sera peut être le dernier….en attendant, il faut prendre la vie, et ce n’est pas facile, se rejouir des moments partagés, et garder son propre équilibre familial.
    Merci dd partager cette expérience, vos mots m’ont fait du bien .

  • Merci pour la phrase de François Chen. Un peu comme le chaos avant chaque grand changement en fait…
    Et je te rejoins, on peut être mort en étant vivant.
    Merci de me communiquer le N° de ta mère pour mes insomnies, sur Paris, elle pourrait se faire des nuts en plaqué or, y’a de la demande graaaave !! 😉
    Profites-en pour nous conter ton voyage, à nous, pauvres occidentaux terrorisés par la moindre coupure-wifi.
    Et profite tout court…

  • Merci Mai pour ce que tu viens d’écrire. Cela m’apporte du réconfort. Mon papy est mort dimanche, de façon inattendue. Le choc est brutal, toute la famille est sonnée. Le plus dur est de voir ma mamy réaliser qu’il est parti, alors qu’ils ont toujours été inséparables depuis leur mariage il y a 55 ans. Croire que la mort n’est qu’une étape de notre vie, et non la fin, l’anéantissement d’un être nous aide. Merci d’avoir partagé ces belles photos du ciel, j’aime penser que mon papy est en paix quelque part par là-bas…

  • bonne nuit pépé et chérissez ces moments fous et intenses… wa! la vie, la mort – ça met les choses en perspective – et ça, c’est beau (et c’est super)!

  • Ma Maman nous a quitté il y a un an, trop de souffrance d’un physique qui n’est plus à la hauteur, d’une tête qui ne porte plus assez votre âme. Difficile d’imaginer qu’à 19 ans je préférerai la savoir apaisée mais moi orpheline, mais c’est là toute le paradoxe de notre vie de mortels, apprécier la vie vivante et la mort qui enlève nos souffrances. Bien du courage à pépé, l’amour que vous lui portez est une grande chance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *