Fred

20 ans

Tomber sur une vieille photo de soi. à 20ans. Décrire l’émotion qui s’en suit. j’ouvre aujourd’hui cette nouvelle rubrique où chacun écrira ce qu’il a ressenti en rencontrant, en redécouvrant ce « je » lorsqu’il était un autre. aujourd’hui, avec Fred (encore lui). j’espère que ça va vous plaire. Son texte m’a beaucoup émue. Et ses photos, je vous raconte pas… on se retrouve dans les commentaires. des baisers doux.

« la jeunesse est un état d’esprit  » j’aime l’entendre dire…

Mais PUTAIN (excusez moi y’a pas d’autres mots), la jeunesse se voit sur TA gueule OUI !

J’ai 25 ans sur cette photo, je vis a New York, je pose pour un ami photographe sur un toit de Brooklyn. Et puis j’oublie…

10 ans plus tard je reçois ce mail :
Hey fred hope you’re well , just found thoses pics of you in my old computer, they are quiet strong , what you think ? ………….

Je n’ai même pas eu le temps d’imaginer avoir une pensée, tellement j’ai été ému.
Larmes…
A l’époque je me trouvais moche, trop grand, frisé, étrange, je m’appelais » la chose », les gens me regardaient dans la rue, je me sentais en trop. Je me souviens encore des gestes que je pouvais faire dans le miroir essayant de métriser cette touffe, me trouvant bizarrement fait.

En découvrant cette photo aujourd’hui, le choc. Je me suis trouvé absolument sublime. Le mot est fort mais c’est ce que j’ai dis.
Qu’est ce que j’étais beau bordel !
Et cette émotion que je ressens c’est de la tristesse, triste de ne pas en avoir profité, de ne pas l’avoir vu. De ne pas avoir compris que si les gens me regardaient dans la rue c’était parce qu’ils me trouvaient BEAU, juste BEAU…
J’ai l’impression d’avoir perdu du temps, de ne pas avoir joué avec, expérimenté.
Quel dommage, mais je n’en étais certainement pas capable à l’époque.

Ca me rappelle le discours de certains ados que je peux entendre dire  » Hoooo je suis moche »  » je suis grosse »  » bla bla  »
Alors que je les trouve incroyablement singuliers et beaux, vibrants de leur jeunesse implacable.

J’ai envie de leur dire ENJOYYYY PUTAIN t’es suuuuuublime, ne perds pas de temps comme moi, à être dur avec toi même…VIS!

J’ai mis 10 ans à le comprendre, à m’adoucir envers moi, m’aimer tout simplement…

 

Il y a 3 années / Bouche 53 commentaire(s)

53 commentaire(s)

  • ô punaise comment t’es BEAU Fred, t’as une gueule mi ange mi démon avec ta frisouille sur la tête (c’est un compliment crois-moi)…j’adore.

    Non mais à 20 ans de toute façon on se trouve toujours trop…trop si, trop ça, pas assez si…voire pas assez ça.

    Mon fils a retrouvé une photo de moi à une bonne vingtaine d’année il m’a trouvé tellement belle qu’il a gardé la photo et j’te jure moi, je ne vois vraiment pas que je suis belle sur la photo, je venais d’accoucher j’ai un chemisier hypra moche, une jupe une horreure et mon ventre j’ai l’impression qu’on ne voit que ça, quan tà ma coupe de cheveux elle ne veut rien dire…mais lui il me trouve belle.
    Alors moi je me dis « tout est subjectif dans la beauté » en fait 😉

    Mais quand même…tu as raison Fred la jeunesse et la beauté…Waow. Toi tu as un regard lisse bordel regarde moi ça…lisse mais un peu triste nan ? Enfin moi j’adore ça donne un côté mystérieux .
    des bises

  • OHMONDIEU
    C’est à peu près tout ce que mon cerveau a réussi à exprimer devant tes photos Fred…
    T’es beau à crever sur ces photos…et tu sais que quand je te lis « J’ai envie de leur dire ENJOYYYY PUTAIN t’es suuuuuublime, ne perds pas de temps comme moi, à être dur avec toi même » je pense que c’est exactement ce que tu FAIS avec les filles/mecs que tu coiffes, on te le dit et le répète sur ton blog, t’es un magicien, tu leur permets de se rendre compte de leur potentiel…alors, je ne sais pas si ça vient justement de ce que tu as vécu à 20 ans, et c’est clair que c’est super dommage de ne pas en avoir profité, mais si aujourd’hui tu te rattrapes avec d’autres, alors non tu n’auras pas perdu ton temps.

  • « j’avais vingt-cinq ans et je vivais à New York »… ça me donne envie d’écrire un livre, tiens. eh oui Fred tu es très beau sur ces photos, et tu l’es toujours ça c’est sûr. mais c’est marrant de se trouver moche à 25 ans, en général ces complexes on les a à quinze, nan ? 🙂

  • Cet article tombe tellement bien. Il a un écho étrange après ces derniers jours lourds de migraine.

    J’ai 24 ans.
    J’ai eu peur à mon anniversaire, j’ai perdu du temps, tellement de temps. A me détester, me faire mal, me dénigrer.
    J’ai eu une révélation cette semaine. Une qui donne envie d’appeler l’AFP et le Vatican.
    Après ma séance de yoga, apaisée dans le silence de mon appartement, je me suis demandée pourquoi j’étais si enthousiaste avant et après ces instants yogiques, et pas avant et après mon jogging.
    Et là, l’évidence.
    Simplement parce que je déteste ça. Depuis trois ans, je cours alors que je déteste ça. Je cours parfois dans la nuit de l’hiver, sous la pluie. Je cours parce que je dois courir. Parce qu’il le faut. ALORS QUE JE DÉTESTE.
    C’est stupide, non ?!

    Alors cette semaine, j’ai rangé mes baskets.
    Cette semaine, j’ai décidé d’apprendre à m’aimer.

    Des bisous les poussins, auto-câlinez-vous.

  • Quelle beauté Frèd. Ce regard. On aurait pas cru tout ce que tu écris en te regardant!

    T’es mots sont tellements vrais. C’est fou de se rendre compte, jour après jour, qu’on se trompe tellement sur notre image!

    Le jour où j’ai enfin commencé à arrêter de me mochiser, c’est grâce à mon guru, ma meilleur amie.
    Elle me voie, regarder Pinterest avec des yeux enviheurs et presque tristes. Je voulais toujours plus, plus de vêtements jolis, plus de perfection sur mes tenues, sur ma deco d’intérieur et avec toujours ce sentiment de ne pas atteindre ce qu’il me correspond et toujours pas suffisamment jolie.

    Alors elle me dit « STOP » arrêtes de te saboter tel quel. Tu dois être ta meilleur amie! Regardes toi et parles toi comme à ta meilleure amie! Avec pleine de sincérité, à ta meilleur amie tu ne lui dira jamais qu’elle est moche, pas suffisemt si ou cela… Parcque tu la regarde avec justesse et tu arrive à regarder sa beauté.
    Ta meilleur amie tu la boust, tu lui donne du courage, des baisers, des mots gentils pour aller mieux et qu’elle se regarde bien dans le miroir. Pour qu’elle arrête de voir ses faux défauts!

    Ces paroles m’ont beaucoup aidé, peut être aussi que j’avais cheminé à travers d’autres étapes.
    Mais depuis je me regarde avec plus de douceur et je suis beaucoup, beaucoup moins sévère.
    Ça fait un Bien fou d’être mieux avec soi même. Le bien-être continu et ce n’est qu’en acceptant de vieillir (nouveau défi en cours) que j’y arriverai…
    Jj’adore vous lire, les blogueurs et lectrices qui commentent, je me rend compte qu’on est moins seul et surtout qu’on n’a pas le droit de se saboter et de perdre notre temps à le faire.

    Belle journée à tous et merci

  • 🙂 Il y a quelque chose d’assez universel dans son texte. Du coup, à 36 ans, tous les matins je pense à me dire que je suis sublime. Quand bien même mes premières rides, les traces d’une grossesse sur mon corps et la jeunesses des autres, pourraient parfois me fendre le coeur. Faudrait pas regretter, à 60 ans, de ne pas avoir su kiffer ces belles années!

  • Mais tu as 20ans ou 25ans sur la photo ? Car 25 ans c’était il n’y a pas si longtemps pour toi non ? Tu es de 83 (big up) -comme moi- il me semble.
    Qu’est qui t’as fait prendre confiance en toi dans ta beauté ? les gens ne te disait pas que tu étais beau ?
    Moi je trouve que tu ressemble à un Dieu Grec 🙂

    Super super rubrique Mai <3

  • Ce qu’Anaïs dit est tellement vrai, je pense que c’est à nous en premier lieu de nous apporter tout cet amour, s’aimer, se trouver beau/belle, être doux avec soi, se chouchouter, se choyer…

    C’est une multitude de petits éléments gratifiants que l’ont s’offre qui nous permettent de cheminer vers une bonne estime de soi: avoir confiance et affirmer sa beauté; ont est tous tellement beaux, singuliers comme dit Fred.

    Ces photos sont fortes, Fred est sublime et il a bien raison de le remarquer, (pourquoi est ce qu’on oserait pas dire ça de soi ?)…
    Et il écrit vraiment bien, bref cette idée d’article est absolument géniale, merci Mai…

    Toutes ces belles ondes qui circulent qui nous touchent tous au plus profond, toutes ces belles idées, ces belles pensées… Quelle force!

    Vagues d’Amour et de reconnaissance

  • Oh la la! Comme je comprends Fred… Si j’avais 20 ans avec ma confiance d’aujourd’hui, j’en profiterais certainement mieux, au lieu de me cacher comme je l’ai fait. C’est facile d’être beau à cet âge, tout est pur et lisse, on est comme une toile blanche. Mais on le découvre plus (trop?) tard.
    Si on savait tout à 20 ans, bah, le pouvoir qu’on aurait… ça déséquilibrerait l’univers! Mais c’est un chemin de s’apprivoiser, d’apprendre à vivre, ça prend du temps, et le temps, c’est aussi la sagesse, non? Le tout, c’est d’y arriver un jour…
    En tous cas, Fred est très beau, à 20 ans avec son air de dieu grec, comme aujourd’hui, et puis, nous aussi, voilà, parce qu’on se mérite tous les jours!
    Très bonne journée.

  • oh Mai, cette rubrique est une super idée!!

    j’aime beaucoup ces photos de Fred et son texte me parle profondément. Je ne le connais qu’à travers son blog (et le tien 😉 ) mais j’ai l’impression que ce qu’il dégage aujourd’hui prend encore un peu plus de sens en voyant ces images et ce qu’il en dit.
    Fred est un magicien, il rend les gens beaux, leur donne confiance, les révèle même parfois… c’est très généreux ce qu’il fait, il donne énormément. Et dans un sens, j’ai l’impression que si il est si fort, c’est parce qu’il a fait du chemin lui aussi, il a apprit à s’aimer.

    J’ai 33 ans et quand je me regarde de (trop) près, je trouve plein de signes du temps qui passent – et ça peut faire peur, ça a un côté tellement irrémédiable et irréversible… pourtant je me sens tellement mieux dans mon corps et ma tête qu’il y a dix ans, j’ai fait la paix avec moi-même et je suis sûre que ça se voit à l’extérieur.

    Et puis accessoirement, avec l’âge, on apprend qu’il y a des choses bien plus importantes qu’une ride, un bouton ou quelques cheveux blancs (qu’on est souvent les seuls à voir d’ailleurs!) et on PROFITE, parce que le temps passe de toutes façons, alors autant être heureux maintenant et rire, aimer, danser 🙂

    On passe (presque) tous par là en fait: la plupart des gens sont objectivement plus « beaux » à 20 ans mais s’acceptent et s’aiment beaucoup plus à 30 ans… et donc dégagent un truc bien plus positif, une vraie beauté.

    merci pour ton blog Mai, et bisou!!

  • « OHPUTAIN »
    C’est du louuuuurd *.* plutôt beau garçon le Fred … enfin beau garçon … supra exquis ouaiis !!
    Bon c’est pas nouveau, soyons honnêtes. Mais c’est vrai que l »espèce d’insouciance, de naïveté qui se dégage de ces photos, et que l’on possède tous je crois à ces âges là, a le don de sublimer chaque être.
    Elles sont vraiment belles ces photos ! Y’a un chouette équilibre entre entre .. un doute, un léger manque d’assurance et pourtant une affirmation, un élan qui émane de ce visage sculptural .. genre cette touffe incontrôlée aux frisottis foufous et ce regard de braise qui se cache mais qui est pourtant bien présent …
    Laisse pousser tes veuch freeeed

  • C’est vrai qu’on est mauvais juge pour soi-même…Qui pourrait dire que tu n’étais pas beau à 25 ans à part toi bien sûr?..Tu délivres un impact tres fort sur ces photos avec ce regard extrêmement droit(j’ai l’impression que tu me regardes moi jusque tres loin..).
    Moi c’est à 20 ans que je me trouvais belle,j’avançais dans la vie avec une confiance incroyable,rien ne me semblait inaccessible,impossible….Et c’est maintenant,beaucoup plus tard que je contourne les miroirs,évite les photographes et constate chaque jour les effets du temps qui passe….
    Tu étais beau et inquiet,maintenant tu es beau et tu as l’air heureux….Chouette non?……

  • (encore moi) juste pour compléter ce que je disais plus haut …
    il faut quand même souligner qu’aujourd’hui, t’as l’air épanoui. Ce sourire !! il en dit long … Et ça aussi ! c’est sublime

  • Ahaha je comprends ca, j’ai ressenti pareil il y a quelques jours en retombant sur des photos de quand j’avais 19 ans. J’etais jeune, fraiche, belle, mince, avec une belle peau sans debut de ride, sans cheveux blancs… mais ce qu’il faut arriver a se dire, c’est qu’on est beau maintenant! Parce que dans 10 ans quand on verra des photos de quand on avait 30 ou 35 ans et qu ‘on aura 40 ou 45 ans, on se dira qu’on etait aussi super beau a 30 balais. Alors il faut juste arreter de regarder derriere et pleurer sur le passe mais profiter de maintenant. Il n’y a pas d’age pour etre beau ! Carpe Diem !!

  •  » Moi je te trouve magnifique, depuis la première fois que j’tai vu d’ailleurs je m’en suis toujours pas remis  » haha, ça m’a fait penser à ça moi ces photos là !
    J’ai 19 ans, depuis une semaine tout pile, et c’est étrange et chouette à la fois de tomber sur un post comme ça, je me demande ce que je dirais de moi à 20 ans dans…10 ans. Je crois que c’est bien de lire ça maintenant, peut être qu’on profitera mieux, moi ça me redonne confiance je crois, c’est ce genre de petits mots justes et qui font du bien qui aident à avancer et à faire un peu de tri dans notre petit cerveau bien embrouillé !
    Merci Fred et Mai, pour votre grand coeur et vos jolies têtes, des bisous 🙂

  • C’est vrai que tu es magnifique sur ces photos Fred ! Et tu l’es encore aujourd’hui 🙂
    Ton texte est hyper émouvant, ça me rappelle un peu comment j’étais avec moi il y a quelques années… Heureusement, j’ai un meilleur regard sur moi-même aujourd’hui mais c’est surtout parce que je me trouve mieux qu’à l’adolescence. De mes 18 à 20 ans, j’étais malheureuse et ça se voyait énormément sur mon visage. Dès mes 20 ans, j’ai pris les choses en main pour que ça change et depuis, ça va de mieux en mieux (même s’il y a de mauvaises périodes, ça n’a plus rien à voir) et d’ailleurs, ça se voit aussi sur mon visage 🙂

    Bon, je n’ai que 26 ans, je n’ai pas autant de recul que toi mais le peu que j’ai me montre à quel point le temps passe vite et qu’il faut toujours profiter du moment présent.

    Merci de t’être livré comme ça 🙂

    Manon

  • Que dire ! C’est fou comme ces paroles me touchent et font écho en moi ! Fred tu étais superbe sur ces photos et tu l’es toujours, rassures-toi et profites ! C’est fou comme on se met des bâtons dans les roues à soi-même, je ressens exactement la même chose. A 20 ans, je ne voyais que mes défauts, je pensais que les gens me regardaient parce que j’avais un problème, j’avais tellement peu confiance en moi… Mes amis me disaient tu es mignonne, profites ! Et moi, non je me trouvais moche. 15 ans après, bien évidemment je me sens mieux dans ma peau, mais je crois qu’on a toujours tendance à voir les complexes qu’on a eu, même s’ils ne sont plus là, comme une personne mince qui a été forte et qui se voit toujours comme ça dans le miroir. Et puis maintenant, on se sent mieux mais on regarde les photos et on se dit « putain mais j’étais pas si mal, j’étais bien foutue et je donnerais tout pour retrouver ce corps ! Pourquoi je n’en ai pas profité, pourquoi je n’ai vu que le négatif… » C’est un mécanisme de protection, un manque de confiance en soi malgré tous les encouragements. Lorsque ma mère me dit que je suis belle, je lui réponds souvent « mais maman, tu n’es pas objective, tu es ma mère, évidemment que tu me trouves belle ! ». C’est peut-être pour ça que je suis les blogs beauté… le tien Mai, celui de Fred et son talent unique. Le coiffeur qui fait rêver car il sublime ou révèle la beauté plutôt que de vous transformer en ce que vous n’êtes pas ! Alors nous derrière nos écrans d’ordi, on contemple et on rêve, car on va de moins en moins chez le coiffeur d’où on sort souvent déçue et on pleure en rentrant chez soir devant le miroir en se disant « j’étais mieux avant » ! Et oui, on pleure aussi pour des conneries car les cheveux ça repousse mais c’est tellement important quand même ! D’ailleurs Fred, le choix de ton métier n’est sans doute pas anodin, et la liberté avec laquelle tu l’exerces non plus… Belle journée, pluvieuse ici à Paris, mais belle grâce à vous 2.

    Je ne commente quasiment jamais et je suis désolée pour ce pavé mais je suis touchée ! Merci pour ce bel article 😉

  • tu es sublime aujourd’hui avec ton sourire contagieux et ton métier qui embellie tout le monde: les lectrices y compris ! car tu donnes envie de s’aimer et de s’embellir avec le potentiel personnel de chacun! c’est possible.

    merci pour ce bel article car pas plus tard que vendredi je parlais de ça à mon amie : j’ai 33 ans et putain! quand je vois des photos de moi à 20 ans je me trouve magnifique et j’en veux à mes parents de ne pas me l’avoir dit tous les jours. Au contraire ils étaient partisans du régime permanent qui ne fonctionnaient absolument pas avec moi, résultat 20 kilos plus tard je m’assume adulte et je suis heureuse de ma vie et je dis tous les jours à mon fils qu’il est le plus beau et le plus mignon et ça le rend beau car son sourire…. c’est le plus beau du monde…

  • Je trouve Fred toujours aussi beau même s’il a changé. La tristesse qui se dégage des photos lui donne un autre air, peut-être plus intéressant au niveau photogénique mais je préfère l’air heureux qui lui donne son aura actuelle (en plus de sa beauté naturelle qui avouons-le est tout de même assez exceptionnelle…)
    A propos de la question posée… elle me rappelle beaucoup d’années à ne pas m’aimer, à me détester même. Je vois que je ne suis pas la seule à évoquer ce problème, beaucoup passent par là. Cela me fait penser qu’en ce qui me concerne, le cheminement vers l’acceptation de soi et la sérénité qui s’en suit aurait été plus facile et sans aucun doute plus rapide si j’avais été entourée de personnes aimantes et bienveillantes… Mais quand on ne s’aime pas difficile de s’entourer de ce type de personnes! La valeur humaine des personnes qu’on choisit pour nous accompagner est -malheureusement!- trop souvent celle qu’on se donne à soi-même… Et pour comprendre- et changer- ce mécanisme, il faut du temps, parfois des années… Je vais avoir 35 ans et je me trouve plus belle qu’à 25, même si je n’aime pas trop le corps que j’ai en ce moment 2 mois après mon accouchement (il me faut bien me rendre à l’évidence et voir qu’il y a du travail à faire pour retrouver mon corps d’avant, même avec ses imperfections!). Mais je suis définitivement plus indulgente avec mes défauts, tout simplement parce que la personne que j’aime le plus au monde les aime. C’est cela qui m’a aidé à m’aimer et à refermer les cicatrices du passé, à réaliser qui j’étais et à voir de la beauté en moi. Mais avec le recul, j’avoue que ce n’était pas gagné d’avance vu comment je me considérais! Si j’avais un conseil à donner à la jeune fille de 20 ans que j’étais, ce serait tout simplement d’avoir confiance en moi et en mes rêves, parce qu’être heureux et épanoui, ca rend beau, peu importe les critères de beauté! Et puis on se respecte en le faisant, donc on s’aime donc on se trouve beau. Voilà… Sinon, autre pensée beaucoup plus terre à terre : putain de bordel de merde, je vais avoir 35 ans cette année! Mes 20 ans, c’était il y a 15 ans, presque autant de temps!!!!!!!!!!!!!!!!! Et toi, Mai? Comment tu te trouvais à 20 ans? Ton rapport à la beauté était-il le même?

  • Coucou Fred,je me reconnais presque totalement dans ton texte..sauf que je ne me trouve pas sublime sur mes photos à 20 ans mais jolie,grande,fine,blonde,et j’en ai peu voir pas profité manquant d’assurance et étant timide presque maladive à l’époque..les regards des gens,je ne sais pas si j’en ai tellement eu car je baissais la tête et étais souvent ailleurs..mais j’écoutais pas mal de gens dans mon entourage qui disaient à mes parents qu’ils avaient une belle et grande fille qui pourrait être mannequin..lol certes ils m’embellissaient un peu hein je l’avoue lol

  • Coucou Fred,je me reconnais presque totalement dans ton texte..sauf que je ne me trouve pas sublime sur mes photos à 20 ans mais jolie,grande,fine,blonde,et j’en ai peu voir pas profité manquant d’assurance et étant timide presque maladive à l’époque..les regards des gens,je ne sais pas si j’en ai tellement eu car je baissais la tête et étais souvent ailleurs..mais j’écoutais pas mal de gens dans mon entourage qui disaient à mes parents qu’ils avaient une belle et grande fille qui pourrait être mannequin..lol certes ils m’embellissaient un peu hein je l’avoue lol

  • Je l’ai aperçu hier, et je l’ai regardé. Il y a tant de beauté en lui. Ces photos sont sublimes… Merci pour ces mots… Je suis encore toute jeune, j’ai seulement 22 ans, moi aussi je me trouve étrange, à part et c’est décidé, je vais profité de cette drôle de beauté.

  • Elles sont superbes ces photos. Et Fred était superbe à 20 ans. L’acceptation de soi est longue, mais je pense qu’il ne faut pas regretter nos états passés.
    Il y a un fil conducteur entre le « Moi » de 20 ans, de 30 ans, de 40 ans et ainsi de suite. On n’est pas le même, mais pas différent non plus, et j’ai tendance à penser qu’on se bonifie toujours avec le temps.
    Personellement, j’étais mal dégrossie et assez vilaine à 20 ans, j’aborde mes 30 ans avec beaucoup de sérénité 🙂

    Alexandra.

  • C’est simple et très joliment dit.
    Cette nouvelle rubrique suit tellement bien ton fil conducteur, la pensée et le regard que tu poses sur la beauté au sens « Maï-en ». J’adore ! et Fred est très touchant dans ses mots 🙂

  • Tu etais et est toujours beau a couper le souffle.
    Tres beau petit temoignage, malheureusement pour beaucoup il n’y a qu’avec le temps qu’on prends confiance en soit, qu’on apprends a faire la paix avec soit même.
    moi ado j’etais vraiment le vilain petit canard.. je me sentais hideuse.. dans ma famille je faisais deja tâche tout le monde est plutot tres brun et moi je suis tres blonde ( heritage d’un lointain arriere arriere grand pere des pay bas ) pour courroner le tout j’etais affreusement maigre…je me detestais, on se moquait tres souvent de moi a l’ecole …un jour ma marraine, m’a convaincu de laisser pousser mes cheveux, m’a appris a me coiffer, a me mettre en valeur…. je ne sais pas quand ni comment tout ca s’est passé, mais un jour je suis devenue jolie…
    Bisous a toi Fred !

  • Un ange aux cheveux frisés…
    Moi aussi je ressens de la tristesse de n’avoir pas profité de ma jeunesse, je rêvais de m’habiller ou me maquiller exentrique, hors norme, mais finalement jamais oser…
    Ensuite le temps passe tellement vite, et de plus en plus vite…

  • Magnifiique à 25 ans et toujours aussi sublime à 35! Mais c’est vrai qu’il y a une beauté assez magique de la jeunesse qui diffère de la beauté qui vient avec le temps. Plus énergique, plus sauvage, plus agressive aussi parfois… là, c’est du beau vif, à fleur de peau, fragile aussi, mais avec une force que l’on sent derrière, même si elle ne se reconnait pas….

  • Hééééé tiMai ! faudrait voir à mettre un panneau sur ton blog (attention lire ce blog peut causer une grosse claque émotionello existentielle !). Fred est beau. Il était beau à 20 ans. Mais pas de la même façon. En approchant des 40 ans, je crois qu’on devient beau de l’interieur et ça se voit dehors. Les sourires, les yeux qui pétillent, la bienveillance, l’humour sont des accessoires beauté que l’on aquiert avec le temps. Quoi qu’on en dise. Et c’est ça qui rend beau. Ni une touffe, ni un nez ou un ventre. dit la fille que ça arrange bien rapport aux millions de complexes qu’elle se trainait à 20 ans.

  • Très belle moralité. Je comprends tout à fait le ressenti. J’ai passé mon adolescence à penser que j’étais trop grande et trop grosse…. quand je revois mes photos du lycée je me trouve canon et j’ai juste envie de me donner des claques. Je ne sais pas quel est le secret de l’acceptation, mis à part l’âge ? Je ne sais pas.
    Merci Mai, c’est prometteur cette rubrique !

  • Et oui, que de temps et d’énergie perdus à ne pas s’accepter tel que nous sommes!
    Ce que nous pouvons être durs avec nous même, que ce soit sur notre physique ou notre façon d’agir.
    Apprenons à nous aimer tels que nous sommes, car « si je ne suis pas moi même qui d’autre le sera? » Thoreau, philosophe
    Bonne journée dans ce corps et cette tête qui nous a été donné d’habiter toute notre vie!
    Christine

  • Waw, que dire… Cela fait deux jours que je vois cette article, que je le lis, et aujourd’hui j’ai également lu les commentaires.. Mon dieu, j’ai l’impression d’avoir été transpercée à vif.
    J’ai envie de vous dire, à tous, que vous êtes beaux, que chaque être est unique et c’est ce qui créer cette beauté, l’unicité de vos êtres.
    Puis Fred, ce texte, j’en ai versé une larme. Tu es beau, à 10, 20, 25, 35, 60 ans, peu importe le temps, le beau est inoxydable.. J’aime croire en cela, cette pureté de l’instant, capturé, par une photo, un mot, une vidéo, une lettre, un papier, des yeux, capturé par un autre être.
    Je n’ai que 19 ans, peut être me direz vous que je suis encore jeune, pour ne pas comprendre, mais passons… Simplement, cela me parle, parce que je ne sais comment me trouver face à ce monde, qu’être intransigeant envers soi, c’est l’être également envers les autres, c’est compliqué parfois, ce désir de perfection, d’avoir des cheveux nettes, une peau lisse nickel, une manucure sans bavure, désaccorder ses fringues, et un tas d’autres trucs..(Christina dit « dépareillé » ahah) C’est compliqué de se sentir bien dans tout cela, ces codes, ces modes, ce temps.
    Je n’ai pas réellement été fan des tendances, les suivant de loin, m’adaptant, ou non, « à ma façon », j’aime mélanger les vestiaires, associer, dissocier, c’est une forme d’amusement, « je créé ma mode », pour me détacher… Tenter.
    En ce moment, j’apprends à m’apaiser, à penser un peu plus à moi et à me faire du bien, je suis assez timide, mais maintenant je souris plus, je fais ce que j’ai envie, je prends moins en considération le regard des gens, et d’avantage le mien, et c’est fou ce que ça fait du bien, ce recueil de confiance en soi, ça booste un peu les nerfs, ça vivifie l’esprit. Je sais que j’ai encore un long chemin à parcourir et une multitude de questions à explorer, mais simplement, je sens, enfin, que quelque chose change, je m’accepte d’avantage, avec mes défauts, les comprenant, et voyant d’avantage ce qui va, ce que j’aime chez moi, et ca a quelque chose de bon d’apprendre à s’aimer, et à s’apercevoir qu’un bouton n’est pas la fin du monde, qu’on peut se permettre tout de même des folies, s’habiller comme on veut, sortir sans s’être maquillée, ou ac un chignon fait en 2 secondes 31, parce qu’au fond, ce n’est pas si grave. C’est le temps, la vie, les imprévus. Ca a du bon, c’est beau d’oser, d’être libre, d’essayer.. C’est beau de s’aimer.
    Merci pour cela, d’ouvrir ce genre de portes sur un blog Maï, & merci Fred de nous livrer cela…
    Tendres baisers

  • 100% d’accord, j’ai vécu la même chose avec ma touffe et mes tâches de rousseur (qui depuis, hélas, avec les écran solaire ont quasi disparu). C’est dommage! Mais bon, l’essentiel c’est d’avoir fait du chemin, maintenant, bien que moins canon, ben, je me trouve pas mal du tout 🙂

  •  » Il était torturé à l’idée d’être étranger à tout cela. Quel était donc ce banquet, cette fête sans fin, vers laquelle il se sentait attiré depuis longtemps, depuis toujours, depuis son enfance, sans jamais pouvoir y prendre part ?… Chaque être a sa voie et la connait, il arrive et repart en chantant, mais lui, il est le seul à ne rien savoir, à ne rien comprendre, ni les hommes, ni les voix de la nature, car il est partout un étranger, un rebut.  »
    L’Idiot (Dostoievski)

  • Ah mais c’est clair que vous êtes « canon » Fred sur ces photos & oui on devrait « marteler » aux enfants, aux ados & puis aux plus grand aussi… qu’ils sont beaux, qu’il faut être doux & bienveillant envers soi-même car tout part de là…

  • Non mais quelle présence Fred ! Bon sang quoi !?!

    Mais c’est vrai que c’est souvent nous, les plus intolérants envers nous même.
    Et j’ai bien l’impression que seul le temps peut permettre d’acquérir une certaine maturité par rapport à cela. Certes, on aura perdu cet épisode de notre vie, à se questionner, à douter sur ce que nous sommes et l’image que l’on souhaite donner, mais je pense qu’on parvient toujours à le rattraper d’une manière ou d’une autre.

    D’ailleurs, ça me fait penser à une chanson que j’ai découverte récemment et qui m’a fait chialer (oui oui !….), et que je trouve assez appropriée à cet article ! 😉

    https://www.youtube.com/watch?v=Pi3bc9lS3rg

    Plein d’amour à tous !

  • J’ai 22 ans, et tout ce que tu dis fait réfléchir … On a pas le temps de perdre notre temps avec des ruminations de ce genre en fait ! (Et oui, tu étais sublime, ces cheveux !! Mais tu l’es toujours, vraiment)

  • Excellente idée, cette rubrique, Timai!
    Fred est sublime sur cette photo, mais il y a tant de tristesse dans son regard… je perçois très bien ce qu’il devait ressentir à travers les mots qu’il exprime. Oui, mais on a beau dire qu’il faut en profiter, seule l’expérience nous l’apprend…


  • ça résonne drôlement
    arrêter d’être dur avec soi même…
    j’en suis là
    aussi
    je crois
    l’autre jour j’ai dit à une dame que je ne connaissais pas : je voudrais me voir avec les yeux des autres, une fois, pour comprendre ce qu’ils veulent dire quand ils font « mais t’es une fille en or », alors que j’ai juste l’impression d’être une pauv’ fille…
    tout ça donne à réfléchir…
    Merci Fred, merci Mai

  • Eh oui, 20 ans est souvent un rendez-vous manqué… La vie y est douce-amère… C’est après qu’on s’en fout, qu’on ose, mais c’est pas grave, c’est pas trop tard. On repense juste à nos 20 ans avec émotion et un léger pincement au coeur… Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *