Chassol

Le Soleil Mélodifié

La vie est un peu surprenante. il y a quelques mois, un ami m’envoie cette vidéo incroyable de beauté « peut être cela relancera-t-il ton processus de réconciliation avec l’Inde! » qu’il m’écrit! (on reparlera peut être un jour de ce désamour, mais c’est un autre sujet). je clique et là je tombe raide, mais raide vous pouvez pas savoir. tellement simple, tellement pur, tellement beau. la musique, les images, les répétitions. tout me plait. je vois alors « Chassol » ( à ce moment là, je ne sais pas que c’est le nom du compositeur, ça pouvait aussi bien être un nom d’album, de projet, celui du vidéaste, que sais-je?). je google. et tombe sur son profile, son album Indiamore (il est pas génial ce titre?). et là je tombe raide, mais raide, raide, raide. j’achète l’album (ICI), me le passe en boucle. je suis émue par la corporalité des voix, des discussions « mélodifiées » comme il dit. et puis la texture du clavier, les mélodies. ses musiques crées de cette manière m’évoquent mille images… mille voyages. évidemment.

viennent ensuite les attentats de Charlie. l’album continue de m’accompagner comme un refuge qui doit rester là avec moi, autour de moi. un peu comme les paillettes qui ne me quittaient plus. eh oui, je mets alors « Music is God, My Love » pour mon tutoriel « Golden Resistance« .

beh vous savez quoi, son attachée de presse lit le blog. Nan? Siiiii! beh hey, Judith a organisé un tournage! elle m’avait mise au courant que Chassol sortait un autre projet, BIG SUN, sur le même principe mais en Martinique (Chassol en est originaire). j’ai juste eu le temps avant le ddv, d’aller voir le spectacle en forme de sculpture cousue main sur Arte, mêlant la vidéo à la musique (ouais, bien sûr, je tombe raide, mais raide). en arrivant chez lui, je suis accueillie par un autre attaché de presse. je comprends que je ne dois pas faire de bruit. en fait, un journaliste est là avant moi, et puis après, Chassol doit se préparer pour… le Grand Journal (juste). et là, je me mets pas du tout la pression, mais alors DU-TOUT. et puis la suite, vous venez de la voir… du soleil quoi.

merci infiniment pour cette générosité, pour cette grâce. c’était absolument magique de rentrer dans le processus créatif d’un artiste qui sans le savoir m’a déjà tant accompagnée.

Waaaaa-hou!

j’espère que cela vous a plu, longue vie à BIG SUN; désormais dans les bacs, allez-y cliquez!

mille bises à tous, et très beau weekend!

Chassol – Big Sun

Il y a 3 années / Bouche 32 commentaire(s)

32 commentaire(s)

  • hey mais canon ! hyper original et beau ! merci pour la découverte.
    (je suis d’accord il y a de grandes similitudes entre vous deux !)

  • Merci beaucoup Mai d’avoir jouer ce trait d’union vers Chassol, justement sur la dernière vidéo Golden Résistance et depuis j’ai cherché tous ses albums, et découvert ses ultrascores… elles me tirent les larmes à chaque fois, elles m’apaisent, elles réconcilient pas mal de choses… où comme Keith Jarrett dans The Koln Concert, je retrouve le plaisir de la création, cette musique qui se cherche et qui se libère …regarder Chassol ou regarder tes vidéos ici .. et bien… ça me fait apprendre à prendre le moment comme il est, simple et à chacun de le construire ensuite … c’est du renouveau tout le temps et particulièrement avec vous car vous y mettez votre grain de génie et de bienveillance ( et pour chacun toute sa singularité !! )
    alors Merci Mai (et Merci Chassol 😉
    and music is god my love,
    a wonderful day !

  • Merciiiiiiiiiii pour cette découverte ! J’adore le mec ! J’adore ta vidéo ! Je file charger les albums du Monsieur !
    Une belle journée s’annonce grâce à cet article !

  • Quelle chance tu as eu. J’ai pu le voir en concert lors de son passage à Saintes dans le cadre du coconut festival.
    Il m’a ému par le plaisir qu’il prend à jouer, anticiper les paroles et les sons. Il fait parti de mes grands coups de coeur de cette année, et je conseille, presse et oppresse vivement à toutes et tous d’aller le voir « pour de vrai ». Un pur moment d’amour et de bien être.

  • Wow!
    Je me souviens de cette vidéo Golden Resistance, depuis j’en ai écouté des sons de Chassol, j’en ai vu des vidéos et je me demandais bien qui était derrière cette richesse mélodique et vidéotique (je sais hein, ça se dit pas…).
    Bref, ce petit reportage m’a transporté. Je trouve ça généreux et riche humainement. C’est bon de voir des choses comme ça, ça nourrit, mais j’ai encore faim. Merci à toi Mai, tes articles font du bien, tu nous donnes. C’est un don de toi, ce temps, ces rencontres, tes partages et c’est sans mots que je t’écris que je suis émue.
    Concernant cet artiste, c’est un génie. Je n’ai qu’une envie discuter durant des heures et des heures de toute cette richesse créative dont il dispose.
    Vous me donnez foi en l’humanité. Merci.
    Elodie.

  • Quel BEL homme. Ce qu’il dégage, ce qu’il créer, joue, offre…
    Un artiste dans le sens le plus romantique du terme.

    Merci Maï.

  • Ton blog te fait faire de sacrées rencontres! Encore une fois, une vidéo rayon de soleil. Chassol a l’air d’être vraiment un chouette type!

  • Mais comment c’est possible d’être en désamour avec l’Inde????? oui je sais à chacun sa vie, ses expériences mais quand même ! 😉

  • J’ai découert Chassol grâce à ton tuto « Golden Resistance ». Tu ne peux pas imaginer comme ce portrait me rend folle de joie, comme ces perspectives d’enchantement (le truc sur Arte !!) me font rouler par terre.

    Triple coeurs.

  • C’est un truc de dingue. Une révélation, des coups de coeurs musicaux j’en ai rarement. Le dernier est complètement à l’opposé.
    C’est un voyage à chaque note, surprenant de beauté, comme des mantras et même une relaxation.

    Merci Chassol, merci Timai pour la découverte, la vidéo toujours canonissimes tes vidéos, je ne m’arrête jamais de te remercier pour ton partage et c’est pas fini.

    Bisous

  • Je ne connaissais pas le monsieur, eh bien je n’ai pas été déçue ! J’adore son travail et la façon simple et généreuse dont tu nous l’as présenté. Merci pour le partage !

  • Je l’ai découvert il y a 2 ou 3 ans au festival Elektricity de Reims. Il était en première partie de Yuksek, et quel éblouissement de découvrir un artiste total, un plasticien autant qu’un musicien.
    Je me le suis « gardé en réserve », pour l’écouter plus tard, avoir le plaisir de savoir qu’il y a quelqu’un qu’on aime et son oeuvre pour le jour où on sera disponible.
    Mais entre temps je l’ai retrouvé dans l’exposition Last Dance d’Yvonne Debeaumarché. C’est une documentariste qui habite Reims et dont j’adorais les documentaires sans la connaître. Elle interviewait des gens – dont Chassol – en leur demandant quelles musiques ils voudraient à leur enterrement et comment ils voient leur enterrement. Mais c’est plus subtils que ça. Les interviews étaient enregistrées sur un juke box, à écouter dans une pièce sombre.
    https://soundcloud.com/expositionlast/tracks

    Et je parle de tout ça parce que je crois qu’Yvonne Debeaumarché pourrait faire complétement partie de ton univers.
    Voilà, mes explications sont peut-être vagues et décousues, mais c’est ça me semble une telle évidence que vous êtes du même monde…

  • Quelle belle rencontre entre deux êtres maîtres dans l’art de sculpter et mélodifier 😉
    et puis merci pour le lien BIG SUN – mais quel spectacle, ouaouuuu!
    (c’est vrai aussi que le tutu golden resistance m’avait énormément touchée… ça aussi de la mélodification – visuelle, sonore…j’en passe et des meilleures)

  • Hello Mai,

    Ca peut te paraître fort bizarre, mais je t’ai aperçue mercredi dernier.
    Exténuée, après 5 longues heures de bus pour arriver à Paris, et un métro qui m’a perdue. Tu es la première personne que j’ai aperçu, juste à la sortie du métro.
    Tu étais rayonnante, tout en blanc et or parmi tout ce noir. Et ça m’a émue. Je n’ai pas osé te déranger et mon copain ne comprenait pas pourquoi. Moi non plus d’ailleurs. Mais te voir en chair et en os, toute rayonnante m’a fait sourire.

    Alors, ça peut te paraître idiot, mais c’est toi qui m’a appris à voir le beau différemment. La couleur et la féminité aussi. Ton blog m’apporte beaucoup. Il m’a fait me lancer dans la vidéo. Ta vision du beau me fait du bien. Tout ça pour te dire, merci. Merci Mai.

    Emilie

  • Je ne crois avoir jamais écris ici, là il le fallait.
    Au dernier temps de la vidéo, en entendant la voix, presque le chant, de l’homme supportée par le piano, quelle surprise ! J’ai adoré cette dernière minute, c’était évident, étonnant, envoutant, très beau.
    Merci Mai, encore et encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *