White is Sublime

Obsession Poétique

Yo!

Comment ça j’ai dit exactement l’inverse il y a 3 ans?! oui bon beh c’était pas la même chose (ET C’ETAIT IL Y A DES LUSTRES… MERDE!). je parlais du blanc, dans le besoin d’unification du teint : oui le blanc couvre, mais il plâtre donc ça sert à rien de se ravaler la façade, si c’est pour éteindre toutes les lumières en même temps.

Aujourd’hui, avec ce 6e post sur le blanc, on va dépasser la matière, pour rentrer dans la couleur. il y a, me semble t il une tendance lourde sur le makeup blanc. ça, on s’en fout, mais c’est devenu ma micro obsession du moment (micro hein, on s’entend). je suis fascinée par sa poésie fantomatique. une manière de redessiner, tout en évidant la peau de sa couleur. erase. oui j’avoue, ça me fascine.

Alors, tout à l’heure, Julie est arrivée avec tout plein de produits blancs de chez MAC (Base de mélangePigment Poudre Eclat – Pure WhiteCream Couleur Base – LunaCrayon Multi Usage – Pure White). j’ai tout essayé (mascara, aplat, halo, lignes, points…)  sans encore trouver LA forme qui me convient. J’ai juste commencé à comprendre certaines choses :

> le fait qu’il soit le négatif du noir, le rend extrêmement bizarre lorsque vous le mettez à la place du noir justement (en mascara simple ou eyeliner) car on perd de la définition (albinos style, mais… why not?!)(le bizarre aussi est une tendance lourde)(du LOURD, du LOURD que je te dis!)

> je le trouve plus intéressant en ornement (vous avez vu les petites pointes de chat au milieu du board sur la chanteuse Marika Hackman… SUBLAÏME), en petit signe tribal, une sorte d’attention graphique, bien présente, finalement assez radicale (punk?) mais qui sur peau claire se montre assez subtile. ouais, le blanc c’est RAD ET subtile… trop fort le blanc!

> Tâm évidemment s’est pointée et m’a pris un khôl pour s’en foutre partout sur la paupière, en mode liner maousse et c’était… SUBLAÏME. bon après, elle l’a mis en rouge à lèvres et c’était so so cheum… weuhou! bref, ce que j’ai tout de suite vu chez elle et que je n’ai plus chez moi, c’est l’uniformité de son teint. pour porter du blanc, il faut un super joli teint. je pense. mais peut être pas forcément.

> le blanc, c’est la couleur la plus claire, donc, on évoque l’idée de lumière, et c’est certainement pour cela que j’invoque le SUBLAÏME à tout bout de champs. le blanc nous rapprocherait-il de la vierge du sublime? (non mais… je nage en plein délire là)

bref, je suis sortie avec du mascara tout blanc dans la rue et personne ne m’a regardée de travers, mais c’est pas non plus le blanc de la SUBLAÏMENCE que je cherche, donc je cherche encore et… je vous montre?

ça inspire quelqu’un ou?

Il y a 3 années / Bouche 14 commentaire(s)

14 commentaire(s)

  • Oui oui moi aussi je suis sur le dossier mais j’ai pas fait le test de toutes les possibilités (curieuse du mascara par exemple). J’étais passé par le M.A.C de la rue des francs bourgeois. J’avais demandé à la vendeuse de me faire un trait d’eye liner blanc et ça m’avait pas transcendé, ça ressemblait à un trait d’argenté de base assez ringard et j’en étais arrivé à cette conclusion (partielle) ça faisait pas moderne parce que : 1) j’avais déjà du mascara (noir) et que je pense que ça rendrait mieux sans 2) le tracé du trait d’eye liner que la fille m’avait fait était trop classique, je pense que le liner blanc se porte plutôt en mode « art brut » pas trop nickel.
    Sinon, je m’étais dit aussi que le liner blanc était beau que sur paupière fermée 😀 sur Pinterest…
    https://www.pinterest.com/pin/232216924511130902/
    https://www.pinterest.com/pin/221591244141454272/
    Affaire à suivre…
    Bises Mai !
    Bonne journée
    ➕♡

  • Bon….C’est à dire……Moi,le blanc,il est déjà partout dans mes cheveux alors ça ne me tente pas vraiment d’en rajouter sur le visage!!….
    Le blanc en maquillage ça fait Tippex pour moi avec le côté opaque.C’est déjà plus interessant sur les ongles et carrément beau en chemise près du visage ou en pull en coton,car je trouve que là,la couleur vibre avec la matière qui lui donne des nuances….
    Je pense que le maquillage blanc reste une option de défilés couture…
    Que c’est bon les délires du matin!!!….Après Sardou tu nous gâtes!!…..
    Bisous doux.

  • la question difficile du blanc ! je me la suis posée il y a peu. et il faut avouer que le blanc est difficile à dompter.
    Autant je déteste les french manucure (eurk, vraiment j’aime pas ça du tout du tout) … autant j’aime avoir du blanc sur mes ongles, mais je le porte d’une toute autre façon : en petite touche sur les ongles, comme ça : https://www.pinterest.com/pin/333759022359425257/
    C’est très discret et minimaliste mais ça dégage beaucoup je trouve (et c’est hyper rapidos à faire aussi – ce qui n’est pas négligeable- merci le petit stylo blanc l’oréal). ça apporte un côté très raffiné je trouve

    et bien justement, je retrouve ces goûts dans le make up : un liner trop affirmé de blanc, je trouve que ça fait trop, au quotidien je parle hein, en applat sur la paupière, en liner. ça fait partie pour moi de la catégorie « divin sur les shootings mais cata dans la réalité ». Too much for real life !
    De la même manière que pour les ongles, le blanc sur le visage je l’envisage en petites touches, en petits pois, un peu comme ça (sans la ligne du coup)
    https://www.pinterest.com/pin/201254677071132448/
    Quelques chose de discret, pour contrebalancer ce blanc qui ressort beaucoup, parce que même en petite touche … ça attire l’oeil !
    bonne journée Mai !

  • Sublaïme c’est le mot, en makeup faut oser, je suis d’accord avec le « too much for real life », mais je suis sûre qu’on aura bientôt une démonstration de ta part qui prouvera le contraire!
    Le blanc matière tellement beau aussi et comme dit Benedicte avec les vêtements, ça me fait penser à une des photos que tu avais posté, d’un gros pull BLANC avec des grosses mailles, doudou vestimentaire 🙂

  • Ouuuuh c’est très beau ce trait épais de blanc sous les yeux, on dirait un début de larme hyper graphique ou une crête de vague. Ça a un côté très graphique, pointu, mais en même temps c’est hyper doux et presque coocooning, j’adorerai voir tes expérimentations ! =)

    des bisous Maï !
    Chloé

  • Personnellement je trouve ça très beau sur les photos que tu as postées, en mode très graphique, genre dessin à la craie grasse mais je suis pas sûre du résultat « en vrai »… Mais je suis tellement fan du blanc que j’essaierais bien…

  • Le blanc c’est comme le tip-ex ça efface, maintenant c’est aussi une touche de couleur quand tout est une monochrome dans la couleur.
    Je pense aussi au blanc dans les maquillages tribales.
    Le blanc poudré des précieuses.

    Il y a un blanc effectivement a inventé, un blanc moderne et qui nous sublimerai tous.

  • Ouuuutch…bin ouai, à moins d’avoir une peau super canon et d’être un super mega top,Je vois pas trop :-))
    Ceci dit le côté scientifique de la couleur m’intéresse , continue Mai tes posts sont SUBLAÏME!!

  • C’est toujours la même histoire, de l’usage qu’on veux faire avec le make up et de ce que l’on défini comme sublime.
    Honnêtement je pense que ça donne de l’étrange, l’étrange est inquiétant la plupart du temps. Mais disons qu’une petite frange de la population très lookée peut s’aventurer mais plus comme une revendication d’avant-gardisme.
    Les photos de ton post illustrent bien que c’est surprenant esthétiquement mais pour moi cela ne rend plus jolie aucune de ces filles.
    J’ai une approche un peu plus boring du makeup.
    Je ne cherche pas à me mettre un effet sublime en aplat sur moi.
    Comme si je disais bonnard c’est sublime je me colle un tableau de paysage sur la figure c’est beau donc ça va me rendre belle…
    Pour moi le beau cela s’oublie et ce qui est vraiment beau c’est l’effet de fusion, le beau devient une rencontre, une composition unique et personnel.
    Pardon c’est le makeup prise de tête là HAHAHAHA.

  • Tout à fait d’accord avec les réflexions sur le fait qu’il faudrait inventer un blanc moderne et que l’étrange peut être subjugant ou sublime sans être pour autant beau.
    Personnellement j’ai déjà du mal avec le blanc en manucure, ça doit me rappeler les expérimentations au tipex de mon enfance, alors sur la face c’est encore plus compliqué ! Je crois que la seule option qui me plait c’est en liner sous l’œil, parce qu’alors le blanc se font avec l’œil. Ce n’est ni étrange, ni graphique (ni révolutionnaire ok je sais) mais ça « étend » le blanc de l’œil déjà présent. Ou bien comme un illuminateur graphique, sous le sourcil, dans le coin interne de l’œil ou en halo sur le haut de la pommette… Finalement c’est peut être ça le truc pour le porter in real Life, c’est de mettre du blanc la ou il y a déjà du blanc ou de la lumière ( même si question subtilité on se pose là du coup… Ahah) Mais quand même, le blanc qui de symbole de pureté et de sainteté parvient à devenir un it punk et graphique, c’est fascinant !

  • Bonjour Timai !
    Je viens de découvrir un très joli blog poétique destiné à toutes les âmes d’enfant il s’appelle Pistil et Pastel, le connais tu ?
    Il y a une histoire par semaine à découvrir avec de très belles illustrations 🙂
    Je pense qu’il pourrait te parler autant qu’il me parle à moi et ma petite famille 😀
    Voici le lien : http://pistiletpastel.com
    Jolie journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *