La lettre à moi-même

MBSR, un an plus tard

MBSR, un an plus tard la-Mai Hua-600

Samedi, je me décide à éplucher mon courrier réparti comme il se doit (ie anarchiquement) dans l’ensemble de l’appartement. près du frigo, sur le frigo, sous le canapé, sur la table basse, sur le bureau, dedans aussi. il y en avait partout. comme je devais partir en vadrouille, j’avais « chargé » l’ensemble dans mon sac à dos (oui oui, il y avait bien une cinquantaine de lettres)(pfff) pour me farcir la chose entre 2 rdv.  je m’installe dans un café et tente de tout faire tenir sur une table. après 12 factures chiantes, apparait une enveloppe avec me semble-t-il, tiens, hum, what? MA PROPRE ECRITURE. les factures peuvent bien attendre, je saisi la chose, l’ouvre et découvre cette lettre écrite au bic bleu presque sec, sur du papier recyclé…

je vous raconte pas la claque.

déjà, il m’a fallu 5 bonnes minutes pour comprendre. c’est à dire que pendant ces 5 minutes, j’avais un autre moi qui m’écrivais une lettre. LE BOR-DEL! au bout de 5 minutes cependant, je me suis enfin revue en train de m’écrire, 1 an plus tôt, allongée sur le sol de notre salle de méditation. ceux qui me suivent se souviennent peut être de mon post sur ce stage de 8 semaines de Mindfullness Based Stress Reduction (MBSR). cette lettre était la dernière expérience à laquelle nous avions été invités à participer : s’écrire pour dans 1 an. j’avais totalement oublié. mais totalement.

on sait que la meilleure façon de se rendre lisible est d’écrire noir sur blanc. alors là, bleu ciel sur gris, évidemment, c’est moins évident. il fallait semble t il accompagner mon effort psychique de cet effort physique. j’avais l’impression d’un message venu de l’au delà. d’un message fragile et précieux, pas forcément accessible, à la forme et aux couleurs pauvres, presqu’ à bout de souffle… mais un message au fond si clair et si puissant. c’était comme si j’étais sous acide l’univers me parlait. Quelle expérience incroyable.

pour revenir au fond de cette lettre, même si j’en avais oublié le contenu, et que je ne médite pas du tout quotidiennement (plutôt une fois par semaine, voire moins), il me semble que l’intention qui a motivée son écriture m’a bel et bien guidée toute cette année. et j’en suis très heureuse : ce qu’on peut être gentil avec soi-même quand on est pleinement conscient!

encore merci à Inken et Dominique, les 2 intervenants qui nous ont guidés pendant ce stage, pour ce magnifique cadeau.

à y réfléchir, je vais à nouveau m’écrire pour dans un an. qui veut se charger de m’envoyer la lettre?

plein d’amour, à vous aussi!

Il y a 2 années / Bouche 20 commentaire(s)

20 commentaire(s)

  • J’avais effectué cet exercice lors d’une formation. Ma lettre était arrivée quelques mois après et c’est vrai que c’est une sensation très étrange de reconnaître son écriture sur une lettre dont on est le destinataire! Une hésitation, un doute, une surprise « tiens, c’était quoi ça déja???! » Comme quoi on s’oublie vite… et puis en effet, beaucoup de douceur, de soutien et de bienveillance envers soi-même… Ça m’a surtout donné un élan de plus pour continuer ce que je commencais 🙂 Un exercice que je conseille et qui pourrait s’appeler: « Correspondance avec moi-même » Belle journée! 🙂

  • Je ne me suis jamais ecris à moi même, en ce sens, d’écrire une lettre qui m’est destinée. En revanche, j’ai tenu pendant longtemps un journal, qui est une sorte d’écriture à soi-même mais plus dans un sens de défouloir… Parfois, je replonge dans ces cahiers noircis et que c’est étrange. J’ai l’impression de retomber dans cette periode que j’ai figée sur le papier. Parfois avec mélancolie, souvent en me rendant compte que j’ai grandi depuis. Que je fais toujours des erreurs mais pas du même genre.
    Sinon je veux bien me charger d’envoyer ta lettre !
    Beaucoup d’amour pour toi aussi

    Clémence

  • je pense connaître cette sensation, j’utilise de temps en temps le site futureme.org, qui permet de s’envoyer un mail à une date précise, ce n’est pas aussi agréable qu’une lettre mais j’aime beaucoup 🙂

  • C’est très joliment dit. Je vais garder ça en mémoire, pour les moments difficiles, qu’il suffit juste de soi-même pour se nourrir de bonheur, parce que le bonheur, en fait, est déjà en nous…
    Merci Maï.

  • Elle est belle ton écriture…
    Je me rappelle à l’époque tu nous avais fait gagner des produits Aesop. Dans l’enveloppe, une carte avec un petit mot de ta part.
    Me souviens que ton écriture (que je ne connais qu’à travers la phrase « Shall we, beauty?) m’avait fait l’effet d’un petit cadeau supplémentaire.
    Ecrivons-nous des lettres à nous-mêmes mais aussi aux autres.
    C’est tellement beau et personnel!

  • coucou Maï, c’est beau de s’écrire à soi-même et de se porter cet amour que l’on porte souvent autour de nous mais qu’on oublie de se donner à soi-même.
    Je fais du yoga de manière un peu plus intense depuis 6 mois et c’est devenu une vraie drogue, le moment où je ressens mon corps sans être parasitée par mes pensées. Et comme tu le disais je ne suis pas encore arrivée à me détacher de mes affects quotidiens mais on redescends plus vite de ces moments de stress et de trop plein. Merci de faire partager ton expérience, je pense à faire ce stage depuis longtemps et tu m’as relancé dans cette envie, dès que je trouve du boulot et que j’ai assez d’argent je fonce 🙂
    Une très belle journée à toi

  • J’aime….On devrait tous(tes)faire ça….A ne pas confondre avec les bonnes résolutions du mois de janvier qui ne servent qu’à nous culpabiliser quand on se rend compte qu’on ne les a pas suivies!!…
    Non,quelque chose de plus général,de plus tendre,qui permette de vérifier simplement qu’on a su garder le cap des fondamentaux..Quelque chose ou l’on se dit qu’on s’aime et qu’on est heureux de voyager ensemble soi et soi…Quelques conseils bienveillants,un peu de recadrage si besoin est,et hop!à l’année prochaine….
    Je te laisse,je vais faire ma lettre….
    Bisous doux
    PS:je veux bien prendre soin de la tienne si tu veux…

  • Le jour de mes 15 ans je me suis écris une lettre à ouvrir pour mon trentième anniversaire. Et bien j’ai peur de la claque qui approche… C’est toujours fort de mesurer le chemin parcouru!

  • Hey!
    J’ai vécu exactement la même expérience suite à mon séminaire de MBSR. J’avoue que lorsque j’ai reçu ma lettre je n’étais pas dans une belle période (je venais de faire une deuxième fausse couche et j’avais du mal à accepter le temps nécessaire à m’en remettre).
    J’ai pleuré en la lisant, car je me demandait d’être plus compassionnelle avec moi même et d’arrêter cette hyper exigence qui me bouffe…j’ai pleuré parce que je prends chaque jours conscience qu’il y a des belles choses et des gens bons autours de moi et que quelque fois je n’arrive pas à me laisser porter par eux, par ça…
    j’ai pleuré parce que cette expérience de MBSR et cette lettre m’ont ouvert la voie sur moi et depuis que j’essaye de suivre ce chemin avec tout le plaisir et la difficulté que cela demande et d’y mettre le maximum d’amour et de beauté of course 🙂
    Merci pour ce témoignage et la piqure de rappel à soi, à la vie !
    douce journée à toi <3

  • Bonjour Mai, totalement hors-sujet mais j’aimerais beaucoup savoir si tu pourrais nous concocter un post sur le matériel que tu utilises, tes trucs et astuces pour filmer, éditer… La photo et la vidéo m’intéressent beaucoup mais je ne sais pas trop où commencer. Merci!

  • J’aime beaucoup les deux pétales qui sont là comme pour préserver la pudeur du texte. Je débute en matière de pleine conscience et vais faire un stage cet été. Belle soirée

  • J’ai pas l’habitude d’écrire ici, bien que je lise religieusement chacun de tes posts. Moi, ce que j’aime le plus chez toi c’est la façon dont tu t’aimes. C’est tellement innocent, juste et.. ça me fait penser que finalement on arrive un jour à s’accepter totalement tu vois ? Si l’on ne s’aime pas, personne ne saura vraiment le faire et je l’apprends un peu chaque jour via ton blog / ton instagram (connectée partout #sisi).
    Enfin bref, merci Mai.

  • Fille de psycho graphologue, j’ai moins regardé le contenu de cette lettre que la graphie qui occupe la page, et que je trouve très belle…Aurais-tu une version plus foncée à me transmettre afin que je la montre à ma mère ? Elle est douée, alors si tu es intéressée, tu me diras 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *