Elsa Wolinski

20 ans

L’autre jour, je reçois un message d’Elsa Wolinski « Mai, on est de fan de toi à la maison, je viens de retrouver une photo de moi à 24 ans, aimerais-tu que je te raconte? ». Elsa et moi pourtant, on ne se connait pas. on va se rencontrer tout à l’heure pour la première fois et j’aurai sans doute des sanglots en la regardant. elle qui m’a confié son histoire, à 20ans, alors qu’elle était une autre.

Elsa, c’est vraiment incroyable ce que tu vas nous partager là. et je te souhaite tout le bonheur du monde.


Mon bonheur éclatant m’a sauté aux yeux. Moi qui passe ma vie depuis des années à chercher le plaisir de vivre, voilà que sur cette image, je le trouve sur mon visage. Ça veut dire que j’ai été heureuse. Vraiment heureuse. Comme un enfant léger, comme un éclat de rire, comme un premier amour, comme le premier baiser, oui j’ai touché le bonheur du doigt, je me suis même baignée dedans pendant des années. Oui je m’en souviens ça y’est mais… c’était il y a longtemps. C’était avant. Avant le noir, avant le loup.


Sur la photo je suis à la fête de l’humanité. J’ai 24 ans. Je suis heureuse. Je suis insouciante, rigolote, jolie, je me sens bien dans ma peau. Je ne sais pas encore que bientôt tout va basculer. J’aime la fête de l’huma, les gens sont chaleureux, tendres, ils me regardent, je suis la fille de Wolinski, la fille d’un homme qui leur inspire le respect, l’humour, les accolades. Moi, je suis un peu snob, un rien allumeuse, je profite de cette notoriété familiale pour aller de fête en fête, de stage en stage, j’aime tout, je veux être comédienne, styliste, danseuse, écrivain, peintre, mais avant tout je veux être célèbre. C’est con quand même de vouloir être connu avant d’avoir une passion. D’ailleurs je n’ai jamais eu de passion, peut- être pour les polars ou pour Columbo ou les enfants j’adore les enfants.

Bref après cette photo, l’année de mes 25 ans. Je suis tombée dans la drogue. La cocaïne. Et j’ai suis tombée amoureuse d’un bourreau. Celui qui pendant cinq ans fera de moi un fantôme. Une autre Elsa. Du jour au lendemain je me suis donnée toute entière à la poudre blanche. Je me levais je snifais, à midi j’étais déjà ailleurs, perdue, tellement larguée. Je me souviens un jour d’avoir regardé mes yeux et d’y avoir trouvé une détresse infime. J’ai découvert, la perte de confiance, la violence, l’envie de mourir, la peur et une tristesse qui semble s’être malheureusement enracinée en moi.

J’ai perdu des plumes mais sauvé mon âme. Je m’en suis sortie. J’ai mis des années. Aujourd’hui je voudrais retrouver cette fille qui riait à la fête de l’huma. 

 

Il y a 2 années / Bouche 22 commentaire(s)

22 commentaire(s)

  • je lui souhaite…de la retrouver…elle n’est pas loin …cette jolie fille au bras de son papa
    Cette photo je regarderai chaque jour en me disant…si j’étais Elsa….elle serai mon moteur et tous les bonheurs les sourires l’avenir seraient pour toi papa pour moi pour nous 😉
    plein de bonheur je lui souhaite sincèrement du fond du coeur

  • C’est un témoignage très émouvant. J’avais lu, il y a quelques années, le livre d’Elsa sur son histoire qui me l’avait rendu très sympathique. J’ai l’occasion de la croiser dans le travail, mais sans la connaître vraiment et je l’ai toujours trouvé solaire. Je n’avais jamais perçu cette tristesse. J’espère qu’elle va pouvoir mettre un peu de blanc dans ses pensées noires pour atteindre un gris clair plein d’espoir.

    • Elsa a raison sur le rayonnement de son bonheur sur cette photo incroyable. Et ce bonheur du moment, il sert à ça aussi je crois. C’est comme une sensation référence. La preuve que c’est en nous et la promesse que cela peut revenir.

  • Wah, c’est fou, Elsa est d’une sincérité et d’une fragilité bouleversante…! J’espère qu’elle va retrouver l’apaisement qu’elle avait à l’époque de cette photo!

    courage Elsa,

    très sincèrement

    Agathe

  • Wouah…
    Je ne m’attendais pas à ça !
    Elsa, tu m’as émue par tant de son sincérité. On ressent la faille mais également une force de vivre assez étonnante ! Cette photo est un vrai trésor ! Merci de la partager avec nous.
    Merci Elsa, merci Mai pour ce moment!

  • Je reste sans voix. Alors je vais juste lui envoyer beaucoup d’amour à Elsa. Peut-être parce que ce qu’elle raconte sur la tristesse enracinée m’est familier, mais surtout parce que je crois que ce qu’il faut, dans la vie, c’est beaucoup d’amour.

  • Elsa, tu ne retrouveras peut être jamais pleinement cette fille, ce toi à 24 ans. Sûrement moins insouciante mais plus forte, ça c’est sûr. Tes mots respirent la sincérité… la peur, la souffrance et la mélancolie peut être… mais surtout la force, le courage et l’espoir.

  • quel témoignage touchant ……… quelle belle photo ….. Elsa, je te souhaite moi aussi de retrouver ce magnifique sourire. et même si dans tes yeux, il y a cette petite lueur des gens qui ont souffert, le bonheur est à ta portée.
    toute mon affection ….. géraldine

  • C’est comme une reconnexion à une ressource existante, qui est en soi, bien là mais qui n’a pas fonctionné depuis longtemps. Les ressources, joie et bonheur sont en effet bien visibles sur cette photo! Donc elles existent!!!! Je vous souhaite tout le bonheur jolie Elsa! <3

  • Petit PS: ce travail de reconnexion est souvent effectué en Sophrologie. C’est doux et efficace. L’harmonisation du corps et de l’esprit.

  • Belle Elsa,
    Je t’envoie la douceur et le calme des forêts d’ici, la fraîcheur des lacs et des rivières. Que tu retrouves ton chemin. Que d’exister sur cette terre soit quelque chose pour toi de plus léger et paisible. Plein d’amour du Québec.

  • La vie n’est pas tendre avec les âmes sensibles et les idéalistes… Mais en éternelle optimiste, je veux penser que le vie finira par devenir plus douce. C’est ce que je vous souhaite en tout cas Elsa ♥

  • La confidence est extrêmement touchante. À contre courant de ce qu’on a pu lire jusqu’ici dans la rubrique. Si Elsa passe lire les commentaires, qu’elle soit bien sûre, croix de bois, croix de fer, que le bonheur se perd et se retrouve… Je lui souhaite très fort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *