Sandrine Beaudun

L'art de la fragilité

Merci, encore merci du fond du coeur pour les centaines de messages laissés ici et là depuis lundi. C’est fou, totalement fou!

je viens aujourd’hui avec une nouvelle artiste, présentée une nouvelle fois par Ateliers d’Art de France pour qui j’avais eu le grand bonheur de filmer les 6 lauréats du Prix de la Jeune Création Métiers d’Art. Sandrine était, comme Anne Laure extrêmement intimidée par la caméra, ses collègues de l’atelier se fichaient d’elle sur l’arrivée imminente de Spielberg (…moi… hahaha) quand je l’ai retrouvée.

« tu préfères pas qu’on se boive un thé? de toute façon après ce sera que du blanc sur blanc… je sais pas comment tu vas faire! »

la beauté de Sandrine est sauvage, intérieure, ses bras ont de la puissance, ses mains attaquent l’eau froide en plein hiver. et en même temps, je l’ai trouvée incroyablement sensuelle, le bleu de ses yeux répondait parfaitement à celui du ciel dehors.

elle a raison, il y a des moments où l’on sait qu’on est à la bonne place!

mille baisers

l’expo #PAPIER sera ouverte au public du 5 fev au 16 avril (toutes les info ici), et comme d’habitude j’ai des places pour vous, pour le soir du vernissage, le 4 février. Anne-Laure Coullomb et Julie Auzillon seront évidemment de la partie aussi. laissez moi un com! 

Glazunov – Chant du menestrel Op.71

Il y a 2 années / Bouche 24 commentaire(s)

24 commentaire(s)

  • bonjour Mai, merci pour cette vidéo (en fait merci pour toutes tes vidéos, je suis sur fana depuis le very début ahah), c’est tellement beau « c’est fragile, c’est ce qui fait sa force »…est ce qu’il serait possible d’avoir deux places pour le vernissage? merci pour ces moments de beauté dès le matin!

  • A quelques semaines de mon stage de tissage, loin de tout dans la campagne bourguignonne profonde pendant une semaine, retraite créative et spirituelle où je serai nourrie et logée dans une petite chambre juste au dessus de l’atelier, je me délecte une fois de plus en découvrant ce portrait. L’occasion nouvelle de saluer avec respect et admiration la quête personnelle et artistique de ces créateurs inconnus aux mains d’or.
    « Etre au bon endroit », plus les années passent et plus ce sentiment me parle parce que je crois que « la maturité » sert avant tout à cela : se chercher moins, se trouver d’avantage, plus souvent, plus facilement… tout un programme nan ? Merci encore Mai d’immortaliser ces précieux témoignages avec cette poésie évidente qui déborde tant à chacun de tes plans.

  • Encore une fois, un grand MERCI, Mai, pour ce moment plein de délicatesse ♥ …
    Tu sais partager des moments d’intimité, sans que jamais ça ne soit voyeur, au contraire, tes images sont toujours tellement douces et bienveillantes ♥

    Merci à Sandrine de nous avoir ouvert son atelier, son univers ♥ Je suis totalement fan de cette « série » de portraits d’artistes hors du commun (pour moi) !!!

  • J’ADORE l’élégance de la nouvelle site, bravo! Pourtant je regrette que je ne peux pas regarder la vidéo parce que j’habite à Berlin et la musique utitlisée n’est pas en accord avec les droits de la GEMA…Merci pour tout de merveilleux que tu partages ici!

  • Fabuleux, comme toujours…
    Ça me fait penser à mes visites enfant à la fabrique à papier de vaison la romaine : mêmes gestes, même méthode, mais on ressent la fragilité des oeuvres de cette artiste ici…

  • La série sur les métiers d’art est magnifique ( comme le reste d’ailleurs)
    Ce papier, c’est juste sublime. Oui elle est bien à « la bonne place » On le ressent tellement…Comme toi. Et ce nouveau lieu.
    J’adore!

  • merci pour cette série de portraits, ils ont résonné en moi. Je suis en pleine reconversion pro, (je passe de la psychologie à la botterie^^) et celui-ci fait particulièrement écho, avec ce désir créatif enfin assumé, se sentir à la bonne place surtout! Que de Beau et de poésie chez ces gens, chez toi, et dans ces images…

  • Bonjour Mai, j’ai découvert tes vidéos il n’y a pas très longtemps, sur youtube, puis maintenant tes articles qui les accompagnent sur ton blog…et j’adore ton travail. Les travaux de cette artiste me touchent beaucoup. Je serai super heureuse de pouvoir assister à ce vernissage et découvrir les travaux des autres artistes autour du #Papier en même temps ! J’aimerai venir à deux si possible, merci 🙂

  • c’est fou…je viens juste de découvrir Junior Fritz Jacquet, et j’ai pensé fort fort à toi…ahahaha https://www.youtube.com/watch?v=9emAN9TPzu0
    Dans cette vidéo il parle de Beau, d’humain, j’ai adoré.
    Combien de fois Mai, je devrais te dire merci pour ce qu tu apportes.
    J’irai faire un tour à l’atelier des arts…
    bon dimance et mille mercis

  • Mai, merci encore une fois pour cette nouvelle vidéo, merci de me faire découvrir le travail si délicat de Sandrine, bravo à elle
    j’ai tellement hate d’aller découvrir ses oeuvres ainsi que celles de Julie (que je suis désormais sur instagram)

    Merci Mai de nos faire partager ces belles choses, tout ça élève l’esprit, vraiment ça me fait du bien, de belles choses, de vraies choses, pas de la médiocrité, pas du « bon plan » en veux tu en voilà, de la beauté, de la vraie beauté, de l’humanité, toujours… merci…

    • mille mille mille mercis. je vous réponds demain pour les places pour le vernissage car je n’en n’aurai pas autant. en revanche l’expo, hors vernissage, est libre d’accès. bises

  • Quelle beauté, quelle sensualité, quelle finesse…C’est tellement sensuel que ces image, ces bruits d’eau, et cette feuille qui se détache lentement, jusqu’à ce point où elle se fait totalement légère, séparée de son support, ça m’a transporté, et même mon corps a vibré! Commment fais tu, Mai l’enchanteresse pour capter cela et nous l’offrir avec autant de pureté.C’est pour cela que je me permets de te tutoyer et te sens si proche. Merci, encore.

  • Très belle vidéo. Toujours autant touchée par la sensibilité à l’oeuvre dans tes images. Ce sujet à la matière fragile et sensuelle s’y prête particulièrement bien.
    En passant : le « blanc sur blanc » m’a fait penser à un petit ouvrage du grand Georges Didi-Huberman « Blancs soucis » (commentaires sensibles et philo sur des oeuvres d’art).
    Et bravo pour le nouveau site !

  • Bravo pour ce magnifique portrait! Vous avez su transmettre tout le talent et la sensibilité de Sandrine. Moi qui la connais, je la reconnais complètement dans votre portrait ainsi que dans la description de celui-ci. C’est tout en finesse, en justesse. Bravo à vous! Et félicitations à toi Sandrine, je suis très heureuse que tu aies eu la chance de rencontrer Mai.
    Et j’espère avoir moi-même cette chance un jour.
    Amitiés,
    Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *