de la Crevett’ivité

pour les 101 mots de la créativité

hello les darlings,

je suis très honorée d’avoir été sollicitée pour participer, auprès d’Agnès B., Ines de la Fressange, Pierre Hermé ou Fabrice Hybert, au recueil Les 101 mots de la Créativité. La règle? Donner un mot et un texte pour tenter de définir la créativité.

 » Possibilité, vie, jaillissement, bonheur, joie, humanité, effervescence, inventivité, créer, oui… tant de mots me sont venus à l’esprit tout au long de cette journée où il m’a été proposé d’écrire ce texte. J’ai laissé ça de côté puis suis allée chercher ma fille. Dans le bus qui nous ramenait à la maison, je lui ai posé la question « alors c’est quoi pour toi la créativité? ». Elle part dans une longue diatribe. Et puis, au moment de prononcer pour la 15e fois le mot « créativité », le bus passe sur un dos d’âne, faisant fourcher sa langue. La grande Créativité s’est transformée par ce concours de circonstances en sorte de « crevett’ivité », un mot hybride, à moitié avalé, un peu moche, mais qu’aucun de nos deux cerveaux n’avait réussi à… créer. ça nous a fait hurler de rire. Le bus et le dos d’âne avaient été meilleurs que nous sur ce coup! Et pendant qu’on riait, m’est venu à l’esprit que c’était ça la créativité : un accueil possible du vivant, dans ce qu’il a de plus inimaginable et heureux à nous proposer. »

 

depuis je me délecte de cette lecture, deci delà, j’apprends, je réfléchis, je ris…

avec Marianne qui s’est chargé du projet, on s’est dit que ce serait bien de vous faire gagner 3 recueils. ça vous dit? alors à votre tours, donner moi en com, votre mot et texte pour définir la créativité et je prends mes 3 préférés. vous avez 1 semaine.

crevett’ez bien ;p

 

Hello my darlings,

I am very honored I have been given the opportunity to take part, among agnès b., Inès de la Fressange, Pierre Hermé and Fabrice Hybert, to the collection “The 101 Words of Creativity”. The rule? “Give a word and a text in an attempt to define creativity.”

« Possibility, life, outpouring, happiness, humanity, excitement, inventiveness, the verbto create, yes… so many words came to my mind throughout the day where I have been asked to write this text. Then I put all that aside and went to pick up my daughter at school. During the bus ride back to the house, I asked her this question: « So what does creativity mean to you? ». She went into a long tirade. At one moment, after she has used the word « creativity » for maybe the 15th time, the bus hit a speed bump and her tongue slipped. The great “creativity” transformed due to this combination of circumstances to « crabitivity », a hybrid word, half eaten, a bit ugly, but that none of our two brains had managed to…create. We roared with laughter! The bus and the speed bump were better than us on this one! And while we laughed, I realised that that was, in fact, creativity: an attitude of possibility and reception toward the living, to its most unimaginable and happy offerings to us.  »

And ever since, I delight in reading this book, here and there, it makes me learn, think and laugh…

Marianne who was in charge of the project and I, we thought that it would be nice to give away 3 copies of it. Anyone? It’s your turn now, leave me your comment with the word and text that define creativity for you and I will pick my three favorite. You are allowed 1 week to complete the exam.
Be crabitive ; p

EDIT: Merci à tous pour vos définitions de la créativité ! Les gagnantes sont Alice, Edith et Sonia ! Merci de nous envoyer par mail (à mai@maihua.fr) vos adresses afin que l’on vous envoie le recueil. Belle journée xxxxx

Il y a 5 années / Bouche 33 commentaire(s)

33 commentaire(s)

  • Pour moi, la créativité…. C’est se laisser aller là où je n’ai jamais été, rendre l’impossible possible et permettre les rencontres improbables… Comme toi sur ce blog qui est le reflet de ta vie créative… Bises de Belgique !

  • La créativité c’est le feu… Le feu qui doit être contrôlé. Parfois, à petit feu je laisse mijoter pour des idées bien macérées. Parfois c’est le feu follet, une étincelle une bonne idée et puis plus rien. Mais n’oublions pas le feu dévorant, comme une nécessité d’exorciser, de créer pour se noyer comme boire pour oublier. La créativité est tour à tour feu qui réchauffe, qui éclaire ou feu qui dévore.

  • Je trouve très belle ta définition de la créativité Mai ! Pour moi être créatif c’est se donner le droit de sortir de toutes les règles habituelles et laisser surgir ce qu’il y a de plus profond, intime, primitif en soi, ce qu’on ne maîtrise pas…comme une nouvelle couleur de soi, une sorte d' »auto-autorisation » 🙂 mais c’est moins joli à dire que que « crevettivité » 🙂

  • La créativité n’est pas quelque chose que l’on crée. C’est quelque chose qui existe déjà. C’est Là. Première leçon d’humilité. Mais c’est là où? Partout ! C’est dans la nature, c’est dans l’air qu’on respire, et en fait…c’est en nous. C’est juste quelque chose qui nous parcoure quotidiennement mais que nous ne saisissons pas toujours au vol. Parfois on se connecte à elle et alors Eurêka, nous avons le sentiment d’avoir découvert quelque chose. Mais nous nous sommes simplement connectées, nous avons simplement accueilli. Oui la créativité c’est peut être notre capacité à accueillir. Il y a bien sûr des facteurs qui favorisent l’accès à cette créativité : le calme, le recueillement, la curiosité, l’ouverture d’esprit…Mais voilà la grande révélation : nous sommes tous créatifs ! A chacun de découvrir la façon de partager cette créativité par ce qui lui ressemble le plus. Il ne s’agit là que de l’outil. Nous avons tous accès aux couleurs, mais pas aux mêmes pinceaux. 🙂
    Voilà Mai, je ne sais pas si je suis hors sujet mais c’est cela la créativité pour moi.
    Je t’embrasse fort

  • La créativité, je la vois comme une rencontre, une rencontre qui peut prendre plusieurs formes. Une rencontre avec son moi intérieur, une sorte d’introspection, avec ce qui nous anime au plus profond de nous, avec une émotion, un sentiment que l’on va explorer. Une rencontre avec l’autre, le monde, l’inconnu mais aussi le vide. Une rencontre hasardeuse avec l’Idée, celle qui nous poussera à rendre matérielle cette créativité. Comme une rencontre, elle peut se prolonger sur un temps long, se répéter ; elle peut être furtive et ne durer que quelques instants ; elle peut être intense ; elle peut être attendue, rêvée, fantasmée ….

  • La créativité, c’est la chose. Le petit truc qui nous réveille en pleine nuit et qui peut se transformer finalement en gros truc.
    C’est ce qui est envisageable , inconcevable auparavant mais qui va murir au fil du temps. Qui va se nourrir de tout, de rien mais surtout de nous.
    Elle se nourrit, s’apprivoise, s’authentifie et se délectera progressivement de ce qui l’entoure.
    On la possède tous, elle est la, nous guette et se trappe en attendant le signal;
    le déclic qui la transformera de simple chose en petit truc …

  • Elle est belle ton histoire…moi j’aime beaucoup les mots, mais comme je le dis souvent « je ne suis pas dameLarousse » donc j’en invente souvent 😉
    la créativité pour moi c’est simplement savoir rêver… »ne rêve pas ta vie, vis tes rêves »
    Je rêve de mots simples et sans prétention…alors j’invente…ahahahaha
    Mille bises Maï

  • Pour moi, c’est la maîtrise. (parvenir à exprimer ce qui est essentiel (essentiel vraiment dans le sens « rapport à l’essence »))

  • Duuur! Et ta définition est tellement bien… La créativité.. c’est peut être la capacité à laisser émerger une voix, celle issue de la rencontre entre soi et ce par quoi on accepte de se laisser traverser. Une voix, une sorte de lâcher prise, guidée par l’intuition de belles choses aimantées.

  • La créativité c’est la parole, mais pas celle formatée par « ce qu’il faut dire pour plaire » mais celle qui nous correspond vraiment. Qu’est ce qu’on ferait sans elle ! C’est une liberté d’expression incroyable. Donc, c’est en fait aussi une bonne copine 🙂

  • Mon mot préféré pour parler de créativité c’est le mot « twist ». Un twist au milieu d’une mécanique bien huilée qui fait partir la machine sur la voie d’à côté. Qui fait vriller le danseur et agite un pinceau d’un soubresaut. Quand j’écris un poème des fois ma concentration se décale d’un coup, et je réalise que tout le décors a changé, que les enfants sont devenus des éléphants. Ce twist ne fait pas perdre le fil pour autant, c’est juste l’accident qui fait accepter le choc des choses qui en général ne se rencontre pas. En général ça me fait rire aussi, et c’est un bonheur qui n’a rien de pareil. Ça invite à l’amour, à l’écoute et à la joie. Comme une blague inconsciente avec soi-même et une bouffée d’élan pour se dire qu’y a encore des miiiiiillllliiiiarddddss de trucs à inventer.

  • Pas de remords, jamais. Sinon, comment pourrais-je avancer ? Je malmène, je tords, j’exulte. Je froisse, je ré-agence, je malmène encore. Je grogne. La créativité, c’est se lancer corps et âme dans l’instant. Un instant qui renouvelle, et qui arrache sueur et joie. C’est pouvoir observer le monde avec un filtre bleu klein, jaune d’or, poudré et le lendemain en lignes graphiques et ombres remplies. Créativité: puissance, acceptation, ouverture, recherche, déploiement. Mais aussi couleurs, soleil, traits, matières, tissus; fêlures, plis, feuillage, vent, froissé. Le tout dans une joie immense et le sentiment que ce chemin de vie est le bon. La créativité, c’est un peu froisser le monde alentours avec son âme.

  • J’adore la définition d’Alice : La créativité, c’est un peu froisser le monde alentour avec son âme. Il y a un copyright ? J’aimerais la réutiliser… 🙂

  • Un mot pour résumer la créativité (aie aie aie … challenge accepted), je dirais … IMPROVISATION
    .
    Alors oui, je suis musicienne à mes heures perdues et mélomane, certes (comme le mot ne le suggérais absolument pas hahaha). Mais je trouve que ce terme est vrai pour une multitude (si ce n’est la totalité) de domaines, de champs de recherches, de situations de vie.
    La racine de ce mot est latine, ‘improvisus’, qui veut dire imprévu. Donc improviser, c’est faire face à l’imprévu. Et justement, je vois la création comme une manière de faire face à l’imprévu, de le gérer, de l’utiliser, de rebondir ! Qu’il se manifeste sous la forme d’une émotion surgissante, d’un tissu particulier, d’une couleur inspirante, d’un éclair de génie, d’une envie soudaine, d’une harmonie délicieuse, d’un flash dans un rêve, de quelques mots griffonés au bas d’une page …
    Je la vois comme un équilibre entre la composition consciente, voulue, réfléchie et une transcendance, un instinct, pur et évident.
    L’improvisation, ouais, c’est comme ça que je vois la créativité. La quintescence de la liberté et de la spontanéité en somme …
    Merci pour cette jolie invitation à la réflexion !

  • Divin! Pour moi la créativité c’est s’affranchir des limites, sublimer un objet, un mot, une pensée, une toile… il naît à partir de. Puis dans cet espace contraignant la lumière te transperce, te touche, dans cet état de dépouillement, la connexion s’opère entre Moi et le Tout. Mon être se réalise dans un instant d’inconscience, la forme apparaît innocemment et le sublime éclot. C’est le lieu de la subjectivité sans jugement, la réalisation d’un état d’être qui se ressent, se sent, se vit au delà des frontières du mental, comme ces temps suspendus qui se goûte avec délice dont le caractère éphémère est la clef.

  • Oser être soi pleinement : voilà, selon moi ce qu’est la créativité. Se laisser porter, se lâcher, faire tomber les masques. Et là bim, tada, waouuu voilà que jailli la bien nommée créativité. Nous sommes créativité et tout est source de créativité. Alors laissons nous allés et vive ce sentiment si grisant de pouvoir se créer un monde à nous, fou, délirant, éclatant, beau qu’importe tant qu’il y a du plaisir.
    Merci Mai pour cet article et pour ta douce folie que j’aime tant.
    Sofia.

  • Oui à la crevettivité!! haha, après t’avoir lue ce matin, j’avais trouvé une très belle définition de la créativité…on a ensuite joué avec mon fils et… je l’ai oubliée. Alors, je crois que c’est cela la créativité, savoir saisir les idées et leur donner corps. Tout un art visiblement.

  • Pour moi, la créativité c’est le lâcher prise !
    La créativité, il ne faut pas la forcer, pas la chercher… A la limite, je pense qu’il faut se l’autoriser, la permettre, la laisser pointer le bout de son nez, la laisser s’inspirer de l’inattendu…
    La créativité a ce côté un peu magique de surgir quand on ne l’attend pas (comme dans les histoires de bus et de dos d’âne 😉
    Mais je pense que tout le monde peut être « créatif », pourvu qu’il se laisse aller.
    Les enfants eux, semblent avoir naturellement ce « lâcher prise ». Aucune barrière à l’imagination et une créativité qui rend tout possible. C’est exactement là, je crois, que se trouve ma définition de la créativité.

  • pour moi ce serait : une exposition intime de soi pour aller à la recherche de l’autre, de ses réactions et émotions, par des moyens neufs ou réinventés.
    Je pense que ça peut demander beaucoup de travail et de concentration, comme ça peut nous tomber dessus… à condition d’être ouvert à l’idée de s’exposer au moins un peu.

  • Si il y a un mot dans mon esprit qui définit la créativité c’est la SOLITUDE. J’ai besoin d’être seule pour créer même si les conversations, les rencontres, les amis… apportent les idées, le terreau, la matière pour créer. Ainsi, la créativité émerge certes de notre solitude mais elle est indissociable et prend de la valeur en se confrontant aux regards des autres, avec les autres.

  • OSER
    Base de la créativité à mon sens. Non pas oser dans la folie mais oser créer. Pour créer, il faut dirait-on avoir du culot. Alors que pour créer il faut être libre. Dans notre société, nous parlons beaucoup de liberté à préserver sauf que nous sommes de plus en plus aliénés à des codes et des pressions sociales. Alors pour créer, être en lien avec sa force créatrice et exprimer sa créativité, il faut oser. Oser s’écouter et se répondre, oser se détacher des autres et oser s’attacher à soi. Oser s’aimer et s’exprimer. La créativité est le reflet de notre âme. Tout est créativité. La vie est créative du moment que nous la menons comme nous l’entendons. La créativité rime avec oser pour moi.

  • Plusieurs mots se sont emmêlés dans mon esprit et puis …. Pour crevettivite même si j’avais envie de rire et de marier les crevettes de Mai et sa jolie fille au lait de coco ….je me suis ressaisie et j’ai pensé à : FEARLESS ( même pas peur ) Parceque pour créer il faut être courageux, ne pas avoir peur de se retrouver seul avec soi même . Ne pas avoir peur de penser autrement . Ne pas avoir peur de ne pas être aimé ou critiqué. Ou au contraire ne pas avoir peur d être aimé . Bref. Il faut être courageux . Avoir des balls . Et ca,ca me fait penser à Mai.mai est magicienne – Elle pense , elle transforme , Elle Cherche, Elle pleure , Elle rit- Elle Donne du Sens aux choses , aux gens , a la vie . Elle Cree. Happy Saturday!

  • A la récré j’ai souri en lisant la crevett’ ivité. Alors évidemment : « Maitreeeeeeessssssseeee pourquoi tu souris? ».
    J’ai raconté en classe. Mais la « crevett’ivité » est devenue la crevette invitée. Quand on a 6 ans, tout est sujet à exprimer sa créativité. On a écrit l’histoire de la Crevette Invitée dans un monde où règne la créativité. Les enfants ont imaginé un monde qui leur semblait parfaitement aussi bien d’un point de vue de la logique que dans le plaisir. Pour les CP, on avait déjà tant parlé de la liberté d’expression avec les derniers événements qu’il était évident que c’était lié. « On peut être créatif parce qu’on est libre, libre de penser, libre d’aimer qui on veut, libre de s’exprimer. » « Être créatif, c’est dire ce qu’on a dans le coeur, c’est rêver tout seul ou à plusieurs, c’est se créer le monde dont on a envie. »
    Je t’envoie bientôt l’histoire de la Crevette Invitée imaginée par les enfants.

  • aaaaah j’adore aussi les histoires des enfants, leurs imaginations et leurs « créativités » mais du coup ton post m’a fait penser à un projet auquel j’ai participé dans le cadre de mon travail…avec des adultes 🙂

    un atelier d’écriture…je t’avouerai que j’y suis allée la première scéance sans vraiment être convaincue…et puis le temps a passé et nous avons sorti un petit ouvrage avec nos écrits. Dans cet atelier d’riture il y a eu aussi « des jeux de mots » (on peut aussi le faire avec les enfants), dont un qui s’appelle : le jeu du dictionnaire

    Le but étant de jouer à plusieurs. L’organisateur choisit un mot dans le dico que personne ne connait, on invente pour ce mot une définition que l’on lit à haute voix et un juge détermine « la définitiion »

    ce qui donne :
    « Luzule »
    a – qui vient du mot « léazard ». C’est une variété de lézard qui fait des bulles.
    b- de « luzuler ». Mot créole, venant du vieux français. S’amuser et prendre son temps pour vivire le quotidien aux Antilles.
    c- petit insecte provenant d’un croisement entre une luciole et une libellule
    d- c’est le nom d’un métier ancien. Un homme était payé pour monter sur une mule avec une lampe à pétrole à la main. Quand les gens le voyaient passer, ils disaient « le luzule »
    e- forme d’étoile dans le ciel les jours de pleine lune
    f- une couleur transparente, bleue,une manière d’utiliser la couleur transparente par les artistes…

    et la définition du petit Robert est : plante, de la famille du jonc

    ahahaha alors tu penses bien que moi qui ne suis pas « madameLarousse », je me suis éclatée à ces jeux!!!!
    bises Maï et bon dimanche

  • Oooooohhhh merci merci Mai !!!! Je viens de voir mon prénom 🙏🏽. C’était un très joli concours 👏🏽. Excellent week-end à toi Mai 💕

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *