Play From Your Fucking Heart

le Self Development Rock n' Roll

(english translation below)

 

Vous connaissez ma passion pour l’analyse et le self development. Psychanalyse, thérapie classique, corporelle, fleurs de bachs, danseméditation en pleine conscience, lectures sur l’intime, la joie…. je ne loupe pas une occasion pour comprendre mieux qui je suis. de vivre au mieux, et au plus près de ma vérité.

Pour autant Play From Your Fucking Heart m’a littéralement retournée (la tête? le coeur?). C’était la lecture pour laquelle je n’étais pas prête avant mais qui était faîte pour moi il y a quelques mois, quand je l’ai lu.

Je vous présenterai bientôt Jerry Hyde, car l’affaire ne s’arrête pas là, mais avant j’aimerais vous parler de son bouquin car il m’a fait comprendre mille choses sur la vie et sur moi-même.

 

1/ Easy Baby

PLAY-FROM-YOUR-FUCKING-HEART-JERRY-HYDE_2 mai-hua-750

Jerry (oui on n’a qu’à l’appeler par son prénom maintenant) pose dans ce recueil 20 années de pratique, 10 ans de formations (en thérapie classique, mais aussi lors de nombreuses retraites, auprès de maîtres spirituels, de chamanes…). C’est du lourd, c’est du très lourd. Pourtant, qu’il s’agisse de la gestion des émotions, de la relation à l’autre, à soi, à la sexualité, l’écriture de Jerry est celle d’un ami proche qui te parlerait pendant une soirée. C’est en anglais, mais c’est easy, tout en étant profond. C’est en anglais, donc c’est drôle aussi. Et Jerry va partager ses expériences très personnelles, ses erreurs, ses découvertes, pour permettre une analyse qui ne soit pas « condescendante ». c’est du partage et je trouve ça très beau.

 

2/ Observe yourself lovingly

PLAY-FROM-YOUR-FUCKING-HEART-JERRY-HYDE_3 mai-hua-750

A chaque chapitre, Jerry donnera 1, 2, 5 points à retenir pour faire face à une situation ou une autre. Qu’il s’agisse de ressentir la douceur, reconnaitre la douleur, ses tords, « Observe Yourself Lovingly » figure systématiquement dans la conduite à adopter, et c’est d’une poésie sans nom je trouve. j’adore.

De ce lieu, où tu t’observes de la sorte, il t’est possible de grandir en n’importe quelle situation, y compris les pires d’entre elles, y compris les pires d’entre elles dont tu porterais la responsabilité. On switch de la culpabilité (stérile) à ce qu’il appelle l’AFGO « Another Fucking Growth Opportunity« . Autrement dit, la compassion que tu as pour toi-même n’est pas simplement de la gentillesse, c’est un chemin parfois difficile à tenir, mais qui te donne une force incroyable pour grandir en toute occasion. Fucking powerfull!

 

3/ Visiter et amadouer son Dark Side

PLAY-FROM-YOUR-FUCKING-HEART-JERRY-HYDE_1 mai-hua-750

Nous avions parlé de cette citation de Yung « Do you want to be good or to be whole ». eh bien je la tiens de ce bouquin. Pour vous expliquer le principe : contrôle, colère, vanité, lâcheté, addiction, nous avons tous un, des dark side/s.

allez me dîtes pas que vous n’en avez pas! (le mensonge est un dark side).

pour autant, nous avons tous grandi avec l’obligation du « bien » faire et du « bon » comporter. Résultat, ce dark side nous est totalement inconnu, si bien qu’il peut s’exprimer… en toute impunité. « malgré nous », le fameux « je comprends pas, je ne me reconnais pas ».

Me concernant, c’était la colère (j’en ai trouvé d’autres depuis). Mais comment la traiter si je ne la reconnais pas comme étant un problème, mon problème. on objectivise souvent les raisons de sa colère « un tel a fait ci ou ça > il mérite ma colère/c’est normal que je sois en colère ». et parfois, c’est vrai. en revanche quand ça devient un pattern, quand ca devient un mode relationnel (avec ses mômes, ses parents, son aoureux/se) alors le problème bah c’est vous!

alors si tu « observe yourself lovingly », peut être que tu pourras voir où, quand, comment ça se passe. sans être dans le jugement mais en t’attaquant au problème véritable : toi-même. Mon entourage pouvait s’en prendre plein la tête alors que le problème venait de moi. petit à petit, j’ai d’abord accepter ce qui en fait était déjà là : okay je suis en colère (merde!) Je suis devenue ainsi le sujet de ma propre colère.

tout d’un coup, je me suis sentie « complète », « whole » et PUTAIN ça m’a fait du bien. quelle libération! et maintenant que je sais qu’elle m’appartient, que je l’ai décortiquée dans tous les sens, je peux la désamorcer quand ses moteurs se mettent en marche. Mon entourage est bien content. Et moi aussi.

PLAY-FROM-YOUR-FUCKING-HEART-JERRY-HYDE_4 mai-hua-750

Cette expérience du Dark Side, a été l’une des plus profondes et des plus sensibles qu’il m’est été donné de vivre. J’ai aussi compris, pourquoi on aimait pleurer ou frissonner en allant au cinéma, nous avons besoin de complétude.

gratitude éternelle au bien nommé… Mr Hyde! <3

Play From Your Fucking Heart

 

——————————

 

You know my passion for analysis and self development. Psycho therapy, classical ones, body therapy, Bachs Flowers, dansemindfull meditation, readings about intimacyjoy…. I try not to miss any occasion to understand more and better about myself, about who I am.

Still, I must admit Play From Your Fucking Heart had totally overwhelmed me (my head? my all self?). It was the reading I was not ready for before, it was exactly what I needed a couple of months ago, when i read it.

I will introduce you soon to Jerry Hyde, because the affair does not stop hère, but before that, I would like to tell you about his book because it enabled me to understand so much about myself.

 

1/ Easy Baby

PLAY-FROM-YOUR-FUCKING-HEART-JERRY-HYDE_2 mai-hua-750

In his book, Jerry (yeah why not calling him by his given name now?!) shares 20 years of practice as a therapist, 10 years of training (in classical therapy, but also through numerous retreats with spiritual masters, chamans…). This is serious, this is supa serious! Still, whatever he will be dealing with (emotions, relationships, sexuality…) Jerry will write as if he was a close friend of yours, chatting easily at a party or around a cup of tea. He is English, so it is very witty, both profound and full of humour. And most of all, Jerry shares his own personal experiences, his errors, discoveries, which enables an analysis that is not « descending ». Just true sharing. and I find this so beautiful.

 

2/ Observe yourself lovingly

PLAY-FROM-YOUR-FUCKING-HEART-JERRY-HYDE_3 mai-hua-750

At the end of each chapter, Jerry will give you 1, 2, 5 reminders to consider. And in any case (when you feel pain, when you should feel pain, when you’ve been an arshole, when-ever), « Observe Yourself Lovingly » will be featured and i this so poetic i can’t tell you how much. i just love it.

This state of mind, is a place from where you can grow. Whatever the situation is, including the worst ones, including those you are responsible for. You learn how to switch from guilt (ok so what?!)(useless) to what he calls  AFGO « Another Fucking Growth Opportunity« .

In other words, the compassion you have for yourself, is not only a way to be kind to yourself, it can be a truly difficult path, but that is what makes you grow strong, in any occasion.  Fucking powerfull!

 

3/ Explore your Dark Side

PLAY-FROM-YOUR-FUCKING-HEART-JERRY-HYDE_1 mai-hua-750

 

We have already quoted Yung « Do you want to be good or to be whole ». And I’ve got it from this very book. To explain you briefly : obsessive control, anger, vanity, cowardliness, addiction, we all have (a) dark side(s)(sssss).

Come on, don’t tell me know you have none! (compulsive lying is a dark side).

Despite that, we have all grown up with the duty to do good, behave well. The result is that this dark side becomes totally shut down, unknown and hence… so free to express itself, without possible control. The so famous « despite me », « beyond my control », « I don’t understand, I don’t recognize myself, it is no me « .

Regardent myself, it was anger (i found more of them since). But could cure myself if I did knowledge there was an issue, my own issue. We usually objectivise the reasons of our anger « s/he did that to me > s/he deserves my anger/ it is normal that I get angry ». sometimes it is true. But it becomes a pattern, a relational mode (with ones’ kids, parents, lover) then the problem is… you!

So if you « observe yourself lovingly », maybe you will able to see where, when, how it happens. Without being judgemental but by dressing the true issue : yourself. People around me could have to cope with my anger, whilst the problem came from me. Little by little, i eventually accepted what was actually the truth for such a long time : i was angry (shit!). So, well, I became the subject of my own anger.

And Suddenly, i felt « complete », « whole », and FUCK YEAH it felt so… good! I felt libarated! And now I know it belongs to me, that i have stupide it so so precisely, i can defuse it when i see its motors starting. People around me are so happy. And so am I!

 

PLAY-FROM-YOUR-FUCKING-HEART-JERRY-HYDE_4 mai-hua-750

This expérience of the Dark Side, has been one of the most profond and sensitive ever. I also understood why we like to cry and shiver while going to cinema : we need to feel complete.

my eternal gratitude to the well-named… Mr Hyde! <3

Play From Your Fucking Heart

Il y a 10 mois / Bouche 27 commentaire(s)

27 commentaire(s)

  • bon eh bien voici une lecture que je vais m’empresser de lire également… car (ahem), je me reconnais très bien dans ton exemple de la colère. le déclic : « mon entourage est bien content ». et soi aussi, de par le fait. merci pour le partage Mai <3

    • oui! christelle, c’est génial de le prendre comme ça. ça m’a permis de comprendre qu’il n’y avait pas de déterminisme. on peut bosser!!!! bonne lecture!

  • alors je te conseille TRES vivement d’aller voir ce blog : http://conscience-quantique.com/fr/ et notamment la BD qu’Armella va bientôt sortir, pile dans ce thème-là 😉

    perso, je l’ai pré-commandée parce que j’ai déjà ses autres BD, qui devraient elles aussi beaucoup te plaire (et à tes enfants !!) : Friandises philosophiques et Allo moi m’aime ♥

    j’avoue être dans une phase de « recherche de moi » (merci le burn-out vécu il y a 2 mois), et ça me parle beaucoup, tout ça 😉 …

    • merci!, j’y vais! et bravo pour cette recherche sur toi. le burn out est souvent un passage douloureux vers un éveil. douloureux mais s’il y a réveil alors… belle belle route

  • huuuum easy easy…scolaire english aussi ça fonctionne ??? ahahahaha
    en tous les cas il me donne envie ce bouquin, sauf que je vais mettre trois ans à le lire que j’aurai déjà oublié le début quand j’arriverai même pas au tiers…tellement j’aurai besoin du dico!!!!
    En même temps je me dis que ça me permettrait de sortir de ma zone de confort nan ?
    merci et bisous du soleil

  • Merci Mai pour ton blog je suis totalement sous le charme de ta personnalité pétillante et tes articles qui traitent de ton expérience personnelle mais qui peut résonner en chacun de nous. Et vive la connaissance de soi et la bienveillance. Milles bises

    • Yeah! C’est tellement magique de pouvoir échanger et partager de la sorte. Tellement de personnes m’inspirent de cette manière aussi. Faut que Ca circule. Il faut qu’on partage!!!

  • oh put…. merde je les ai TOUS moi les dark side…….. Ah non je rigole, je ne suis pas sûre en fait. Put… ça m’angoisse maintenant. Il faut que j’y pense sérieusement et que je lise ce bouquin…
    Merci Maï

    • marie! n’angoisse pas! ce livre va pas et reveler quels sont tes dark sides (au fond tu les connais j’imagine), par contre ca va te permettre de comprendre pourquoi ces bon et enrichissant d’aller les visiter. je refais un post dessus la semaine prochaine je pense. en attendant, belle lecture (c’est trop top!)
      x

  • En lisant ton article, j’ai percuté ! J’ai besoin de ça en ce moment… Je viens d’apprendre que mon père est atteint d’un cancer du cerveau grade 4 et j’en veux au monde sans en avoir la force ! Alors je m’en veux. Ce livre vaut le coup d’être essayé !

  • Uhuhu! ce post arrive à point nommé! En anglais alors voilà une bonne façon de lier l’utile à l’agréable..la colère et le bien faire et la compassion avec soi même, comment dire le combat de toute ma life 🙂 merci pour le partage <3 <3 <3 et bises

  • Quelle decouverte ! Moi qui vit au Royaume-uni je ne connaissais pas du tout Jerry Hyde. Je savoure chaque chapitre depuis ton post, simple et puissant, enfin quelque chose qui me parle (c’est plus possible tous ces bouquins victimisants et/ou culpalilisants), tu viens d’ouvrir ma fenetre, l’air frais circule, merci Mai.

  • Incroyable cette résonance intérieure qui me font monter les larmes aux yeux…
    Du coup direct A…n direct acheté!
    Merci pour le partage 👍🏻

  • Ah lala ce dark side…. j’ai découvert que cette part d’ombre existait lors d’une rencontre. Cette personne m’a recommandé de lire « apprivoiser son ombre » et là forcément beaucoup de réponses à beaucoup de questions… Comme tu le dis si bien, apprivoiser son ombre est simplement apprendre à la recônnaitre et à l’accepter qd elle surgit… Car nous sommes composés de lumière mais aussi d’ombre, elles sont complémentaires. C’est dur de l’accepter et c’est pourquoi j’ai voulu m’aider avec la gestalt thérapie. L’un des premiers rdv a été hyper fort…
    La thérapeute m’a proposé un jeu de rôle où je devais d’une part être « moi » dans la lumière et en face prendre la place sur le siège en mon « moi » ombre…. bon forcément j’ai pleuré, puis j’ai enfin vu à quoi je ressemblais lorsque j’étais dans la face ombre…. DARK VADOR!!! OMG!!! Je suis un montre!!!! haha!! et puis j’ai creusé, finalement si on reprend ce personnage de star wars, dark vador devient dark vador car il succombe à la colère, la tristesse, la peur et l’angoisse… voila dans quelles émotions apparait mon dark vador. Je me voyais en face sur ce siège avec cet énorme casque sur la tête qui ne laisse passer aucune émotion, qui se referme sur soi, qui rumine et qui étouffe. Ce jeu de role s’est terminé au moment et j’ai décidé de prendre mon ombre par la main et de faire équipe et lui disant que ça n’était pas grave en soi d’etre en colère et qu’elle avait le droit de l’exprimer sans que cela ne s’impose trop et qu’il fallait surtout regarder vers la lumière…
    Tout cela pour dire que se connaitre est je pense l’histoire d’une vie, mais surtout que cela beau!
    Belle soirée Mai et merci encore pour ce partage! <3
    Emilie

  • ah ha… ça me parle tout ça (et colère et autres dark side alors qu’on veut ‘faire bien’)… J’ai tendance à ne pas être self-help book – alors que je suis friande de certaines autres pratiques de la découverte de soi; peut-être une espèce de yoyo entre le ‘vouloir en savoir plus’ et parfois le frein du ‘que trouvera-t-on’? Mais j’aime ce que tu dis de ce Jerry et sur tes proches tous contents ;-). Je vais aller jeter un coup d’oeil. Merci Mai!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *