Bouddha selon Rahula

"le don de la Vérité surpasse tout autre don"

« Ceci n’est pas convenable pour un homme qui soutient(/protège) la Vérité, d’en venir à la conclusion que : « Ceci seul est la vérité et tout le reste est faux. »

« Un homme a une foi. S’il dit : « Ceci est ma foi », jusque là, il soutient la Vérité. Mais par cela, il ne peut pas s’avancer jusqu’à la conclusion absolue : « Ceci seulement est la Vérité et toute autre chose est fausse. » Autrement dit, un homme peut croire ce qu’il veut, et il peut dire « je crois ceci ». Jusque là, il soutient la Vérité. Mais parce que c’est sa croyance ou sa foi, il ne devrait pas dire que ce qu’il croit est la seule Vérité et que toute autre chose est fausse. »

« Etre attaché à une chose (à un point de vue) et mépriser d’autres choses (d’autres points de vue) comme inférieures, cela les sages l’appellent « un lien ». »

« même cette vue qui est si pure, qui est si claire,  si vous y êtes liés, si vous la chérissez, si vous la gardez comme un trésor, si vous êtes attachés à elle, alors vous ne comprenez pas que l’enseignement est semblable à un radeau qui est fait pour traverser, mais non pour s’y attacher. »

Mon père m’a offert ce bouquin il y a quelques mois. je l’ai commencé samedi sous un bel arbre, à Londres, et ces lignes résonnent tellement plus fort encore depuis hier.

Le monde subit de terribles violences, et peut être que la recherche de Vérité peut nous empêcher de tomber dans l’obscurantisme. J’ai été élevée par un père qui nous a beaucoup partagé les enseignements de Bouddha. Et ce livre est une merveille (je n’ai pas encore fini) même s’il me pousse très loin et ébranle nombre de mes convictions : parce que justement le Bouddhisme ne parle de Croyance mais de Vérité. Il ne cherche pas à vous faire Croire mais à vous faire Voir.

Tiens ça me fait penser que mon père est devenu Bouddhiste un jour très précis : il revenait d’un cours de tennis, habillé tout en blanc, et puis sur le chemin du retour, il a vu à la télé les images terribles de ce bonze s’immolant par le feu. Il s’est alors vu habillé tout en blanc revenant d’un cours de tennis, alors que ce bonze s’immolait par le feu. Cette situation lui a fait comprendre que quelque chose ne tournait pas rond. N’était pas « correcte ». C’est comme cela qu’il est devenu bouddhiste.

Mon père en bel habit blanc et moi sous cet arbre magnifique, à Londres, à entendre et voir le monde souffrir, peut être vais-je faire comme lui…

D’après le Bouddha, la Vérité n’est possible qu’avec de la Compassion et de la Sagesse, qualités affective et intellectuelle que chacun se doit de cultiver pour lui-même. Car tout commence par là, si nous voulons construire ensemble un monde que certains appellent d’amour, mais je qualifierais peut être juste de… Bon Sens.

mille baisers à tous. Peace and Love. and Truth.

#prayfororlando

Il y a 1 année / Bouche 7 commentaire(s)

7 commentaire(s)

  • j’aime cette idée de Vérité…
    Je note ce livre
    En pleine lecture sur la liberté petite anthologie de l’émancipation d’Angela Davis, je pense qu’il sera le prochain.
    Merci
    bisous

  • Souvent, on se pense détenteur de LA VERITE et on a du mal à accepter la vérité de l’autre comme si cela nous remettait en cause… Chacun a sa propre vision, sa propre réalité de la vie et nous ne sommes jamais qu’à notre place et ne pourrons jamais vraiment ressentir ce que l’autre personne vit… C’est l’éternel problème de l’altérité qui nous fait ressentir différent avec de la difficulté parfois à accepter un autre point de vue que le sien… Je pense que c’est le travail de tout être humain d’essayer de se glisser dans les chaussures de l’autre pour comprendre son point de vue… Bref, ce n’est pas toujours si simple car derrière tout cela se cache une envie d’être supérieur en démontrant que l’on a raison, ce qui peut générer de l’agressivité… Il faudrait parfois mettre son égo de côté et laisser l’autre penser qu’il est le seul détenteur de la vérité… Parfois, aucune discussion n’est constructive et il vaut mieux se taire pour avoir une certaine paix intérieure… S’accrocher pour avoir raison est une pure perte en énergie négative… Gardons la pour des choses plus constructives, plus apaisantes, plus douces pour nous et les autres…

    • parfois on veut avoir raison non pour dominer mais pour ne pas se faire dominer. il y a aussi je pense la question du juste et de l’injuste et si une chemise est bleue, il dire qu’elle est bleue sinon on ne se comprend plus. tout depend du sujet discuté. et puis, là où ca se complique, tu commence à l’évoquer c’est quand autre chose se joue. on parle, on parle mais en fait, on parle de tout autre chose!
      ce que je trouve incroyable dans cet ouvrage c’est la luminosité irréfutable du bouddha. tout se passe dans des dialogues à la fois simples et si fulgurants… cela n’a rien à voir avec de la réthorique et c’est d’une très grande puissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *