Redefining Beauty

for Seymour Magazine

 

 

English version below

Mon amie Melissa, qu’on aime tant ici, m’a demandée d’écrire un article sur la Beauté. Je vous avais parlé de son espace Seymour +, mais le projet est plus large. Elle propose aussi un magazine online « Devoted to cultivating creativity and imagination. Dedicated to philosophers, pilgrims and punks. » (j’adore ce programme!)

Le dernier numéro est paru hier, et elle m’a demandée de redéfinir la beauté…

genre!

j’ai choisi de prendre cet exercice sous un angle très personnel (hum… comme si je savais faire autrement!) et de voyager dans ma propre relation à la beauté : il n’y a pas de hasard, si je bosse depuis tant d’années dessus c’est sans doute que cela répond à des questions beaucoup plus profonds sur mon identité. et je l’espère sur la vôtre! Pour être honnête, cela m’a beaucoup beaucoup questionnée. Il m’a fallu 1 mois avant de réussir à me mettre à écrire, et je me suis sentie très très vulnérable. Je crois que ce texte m’a fait beaucoup « grandir ».  La promesse du projet Seymour n’est-elle pas de « help you to See More »?! J’espère que ça vous plaira. C’est en anglais, vous me direz si je dois le traduire en french!

Merci infiniment à Melissa et son Editor Lawrence Neil pour leur confiance (et leur patience)

go read and share « Beauty is » by Mai Hua for Seymour Magazine

beaute_seymour_mai_hua_1_750

————————-

My Friend  Melissa, we love so much here, asked me to write an essay on Beauty. I told you about her space called Seymour +, but the project is even larger than that. Together with Editor Lawrence Neil, she has an online magazine « Devoted to cultivating creativity and imagination. Dedicated to philosophers, pilgrims and punks. » (love it so much!!!!)

The latest issue is out now, and she asked me to redefine « beauty »…

wtf!

I have chosen to meet her demand with a very personal point of view and to make a journey through my own relationship to beauty : there is no hasard : if I’ve been working on this topic for such a long time, there must be an underlying intimate questioning about my identity. and maybe about yours? To be honest, this piece was very hard to handle. I felt so so vulnerable. because I had no clue on what to say. it took me more than 1 month before I could begin to write. and it made me question and grow so much. well isn’t the promise of Seymore project « help you to See More »?!  I hope you will like it. and that it will inspire you.

thank you so much to Melissa and his Editor Lawrence Neil for their trust.

please, go read and share « Beauty is » by Mai Hua for Seymour Magazine

Il y a 1 année / Bouche 14 commentaire(s)

14 commentaire(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *