chez nous

hey yo!

merci merci merci pour l’accueil et le débat suscité par la longue vidéo de Spirit Horse. je suis étonnée et émue et honorée par tout l’intérêt donné à cette manière si différente de faire et de penser. merci!

je voulais vous parler de racisme aujourd’hui, car il en est beaucoup question et j’aimerais qu’on puisse y réfléchir et lutter de différentes manières.

1. j’ai déjà eu des réactions racistes

il serait facile de vous dire que je suis francaise d’origine viet, et que cela n’est donc tout simplement pas possible d’être raciste.

oui mais non. nous en avons parlé ensemble, j’étais une enfant très désireuse de plaire. alors je peux vous dire que les clichés « positifs » que l’on adoptait sur les asiatiques, je m’en suis bien servi! jusqu’à me rendre compte que mes identifications personnelles pouvaient abîmer et mes valeurs, anti-racistes donc, et des individualités asiatiques autres que moi et qui n’avaient pas choisi le même chemin de la perfection et de la réussite.

bien pire encore. je vous raconte ca, j’ai encore honte mais autant que mon expérience serve. il y a quelques années j’ai fait une fausse couche. j’étais en guadeloupe et ca a tourné en hémorragie. 3 pompiers, noirs donc, sont venus me sauver. et quand ils sont arrivés dans le jardinet de la maison, j’ai eu un sentiment… de terreur. PUTAIN MAIS ILS VIENNENT TE SAUVER LA LIFE CES HOMMES! j’étais la première surprise de ma réaction et étais horrifiée de ressentir ça, bien plus que de saigner en fait ou d’être momentanément horrifiée par la venue de ces hommes.

ca m’a fait prendre conscience de mes conditionnements inconscients. des monstres endormis qu’il fallait  combattre en moi. on parlait de notre mysoginie ordinaire (allo je viens du monde de la cosmétique) et bien visitons comment la société s’infiltre insidieusement aussi sur le plan du racisme. en nous…

2. chez nous

à l’heure où la dédiabolisation du FN fait un carton, notamment parmi les jeunes a qui la société apprend que l’important c’est de réussir (être honnête ou utile ou sage ca aurait été bien mieux), il est important d’aller voir ce film qui met le doigt sur comment les idées populistes s’infiltrent « chez nous ». c’est aussi la première fois qu ce sujet est traité. courrez courrez mais n’y allez pas seuls.

car c’est aussi un très bon stimulus pour débattre ensuite  sur les reappropriations sémantiques, comment on construit de la manipulation, ca parle aussi du désir d’être valorisé, quoiqu’il en coûte. ce qui est beau dans le film c’est que l’histoire se relate sans diabolisation, avec bienveillance même. et c’est ce qui permet de maintenir le dialogue. avec des parents, des amis, des enfants paumés. emmenez vos amis.es, vos voisins.es borderline, vos enfants!

les miens sont un peu petit mais j’en ai beaucoup parlé ensuite du film avec eux, et vous encourage à en faire autant. à la fin du film il y avait un débat organisé entre le producteur et Sos Racisme. il y avait une jeune sociologue qui a realise sa thèse sur le fnj. elle a donc bossé « in situ » au front national jeunesse de Paris pendant plusieurs années pour étudier et comprendre tout ce mouvement, et je vous assure que ca encourage à bien dialoguer avec vos momes. car le FN fait un tabac parmi les jeunes générations, pour les raisons évoquées au dessus. ca n’est donc plus du tout des enfants de frontistes qui se retrouvent la bas, non ce sont juste des djeuns qui en veulent, car il y a beaucoup d’opportunités qui leurs sont offertes. il y a désormais une section frontiste  a science po. etc.

donc éduquons nos enfants. car beaucoup ne savent pas que le FN est un parti raciste. ils sont attirés par la lumière et l’idée de changer le monde. au putain comme les jeunes djihadistes?! ah ouais, si on ajouté la culture du porn-myso, on a un boulot monstrueux à réaliser, nous parents des années 2010!

donc avec les enfants, apres leur avoir parlé de la séduction efficace mais affreuse du fn, je leur ai montré cette vidéo aussi.

 

cheers!

Il y a 8 mois / Bouche 52 commentaire(s)

52 commentaire(s)

  • Ca a l’air Tres intéressant comme film. Ça fait tellement flipper ce qui se passe dans le monde en ce moment… On dirait que les gens ont oublié ce qui s’est passé au siècle dernier et ce que ça a donné le nationalisme, le racisme… Même Des candidats moins extrêmes que le FN se tournent vers certaines De leurs valeurs pour etre dans la « tendance » Des sondages, d’où vient cette « tendance » ??
    Perso j’habite à Londres et le Brexit ça a été une grosse gifle… avant je voyais l’Angleterre comme un pays ouvert et accueillant, mais le Brexit a remué des choses et certaines personnes n’ont plus peur d’exprimer leur méfiance de l’autre… c’est facile d’accuser « l’autre » quand Ca va mal.
    Belle journée
    Helene

      • Nationalisme et racisme sont des concepts différents , pas forcément liés, apparus il y a plusieurs siècles, se sont présentés sous des formes différentes mais qui ont toujours eu à voir avec les intérêts convergents des classes dominantes . Le nationalisme offre son visage le plus monstrueux quand le racisme est sa béquille. L’instrumentalisation du racisme n’a toujours eu pour objet que de museler la contestation  » locale » en lui opposant un ennemi fantasmé. La géographie de  » l »autre » n’est d’ailleurs pas la même aujourd’hui qu’elle l’était il y a deux siècles . On doit retrouver le sens des mots et réformer les couples signifiant- signifié qui ont jusque là partouzé à outrance au son du tambourin mal réglé des lignes éditoriales privatisées : ça permet de bien nommer les choses par leur nom . On se rend compte que Marine Le pen et Fillon viennent de la même usine ( même code EMB national libéralisme) , c’est juste le prix et la marque qui change .

    • merci helene, bah justement c’est maintenant ou jamais que nous devons peut être dialoguer, expliquer, canaliser un mécontentement pour je pas le tourner en autre chose. auj, cette parole se libère chez les enfants, nos voisins, nos familles, au boulot et peut être même chez certains amis, c’est le moment de les accompagner vers autre chose qui soit constructif.

      • Tout a fait d’accord, le dialogue est le moyen d’éviter de creuser le fossé ! Après, certaines personnes malheureusement expriment leurs opinions via la violence des mots et jusqu’à celle physique…
        En parlant de dialogue, cela m’a fait penser à un article intéressant sur ce manque de débat constructif qui n’est pas aidé par certains social media.
        « Here is something Facebook users should already know – your news feed is curated by an algorithm to show you status updates, comments, news stories and advertisements it thinks you will like based on what content you have previously interacted with.
        That means you’re shown content you are likely to agree with, both politically and otherwise, before you see a differing opinion. »
        http://globalnews.ca/news/3059903/why-some-are-blaming-facebook-for-donald-trumps-presidential-win/
        Bonne soirée !

  • Merci beaucoup Mai pour la vidéo de Fatou Diome, ça fait tellement de bien d’entendre quelqu’un comme elle, qui parle du cœur et sait nous rappeler à la lumière. Quelle belle femme, j’en ai été si émue, j’y crois tellement aussi à la fraternité… Merci!!!

  • Merci Mai, pour ce post qui vient au bon moment !
    « il faut, partout et en toutes circonstances, garder sa lucidité et sa vigilance bien en éveil » a écrit Tahar Ben Jelloun, l’auteur de « le racisme expliqué à ma fille. » Un enfant ne naît pas avec le racisme dans la tête et l’éducation est la première arme contre les conditionnements qui touchent tous les peuples. Faudrait-il de nouveau perdre l’amour et la fraternité ( je pense à la chanson « les loups » de Reggiani https://www.youtube.com/watch?v=hVkWgksDZDI ) risquer une guerre civile, la guerre entre les pays ?
    Sales boches … le racisme touche tout ce qui est étranger. Etrange. La peur et la haine de la soit disant différence.
    « Le nationalisme c’est la guerre. » Vaincre ses préjugés comme le disait Mitterrand :
    https://www.youtube.com/watch?v=b5HasW8HJiY
    Cet article d’Attali est un peu long mais il vaut la peine d’être lu :
    « Non, vous n’avez pas le monopole du peuple !
    ‎L’histoire politique française a retenu la réplique cinglante de Valery Giscard d’Estaing a François Mitterrand lors de leur débat présidentiel de 1974 : » Vous n’avez pas le monopole du coeur ». Cette phrase, aussi contestable soit-elle, joua un rôle important dans son élection.
    Il faudrait aujourd’hui détourner cette apostrophe, et la renvoyer à ceux qui, aux deux extrêmes de l’échiquier politique, dans toutes les démocraties, prétendent parler au nom du peuple, en déniant aux autres cette même légitimité.
    Non, ceux qu’on nomme à tort « les populistes » n’ont pas le monopole du peuple. Les démocrates ne doivent pas laisser s’installer l’idée que, eux ne parlent qu’au nom d’élites autoproclamées et que ces « populistes » parlent au nom de tous les citoyens ordinaires.
    Pour commencer, il faudrait cesser d’utiliser d’une façon méprisante le qualificatif de « populisme » : il n’y a aucune honte à parler au nom du peuple ; c’est même le fondement de la démocratie. En effet, si le « populisme » désigne l’idéologie de ceux qui se préoccupent des besoins réels du peuple, pour le représenter au mieux, alors, tout démocrate est « populiste ». Et critiquer le populisme, revient à donner du crédit à ceux qui soutiennent que seuls les partis extrêmes, de droite comme de gauche, représentent légitimement le peuple. Et c’est préparer leurs victoires : dans les élections à venir, ceux qui s’approprieront le peuple gagneront, et ceux qui se seront laissés acculer à paraitre parler au nom d’élites autoproclamées perdront.
    Et, pour désigner ces gens-là, il faut utiliser un qualificatif plus exact de la posture de ceux qu’il désigne : isolationnisme.
    Car l’opposition réelle n’est pas entre le peuple et les élites. Elle est entre ceux qui veulent que la nation s’isole du monde et ceux qui veulent l’aider à y réussir.
    Donc, il ne faut pas laisser aux isolationnistes, nommés à tort « populistes », le monopole du peuple.
    Pour avoir dénoncé depuis plus de 25 ans une mondialisation du marché qui ne serait pas accompagnée d’une mondialisation de la démocratie, je sais ce qu’une mondialisation du seul argent à de ravageuse. Elle privé le peuple d’une réelle influence sur leur avenir. Je sais aussi ce qu’a de terriblement destructeur une ouverture non maitrisée à l’argent et aux gens venus d’ailleurs. Mais la réponse n’est pas l’isolationnisme.
    Fermer les frontières ne protégera pas mieux du terrorisme (seule la coopération internationale le permet) , ne créera pas plus d’emplois (les autres en feront autant et on se trouvera tous en crise), ne protégera pas l’identité nationale, ( qui n’est protégée que par l’éducation, à tous les niveaux dans la société) , ne créera pas de la croissance, (car cela privera le pays des marchés des investissements et des innovations venus d’ailleurs ) et enfin, cela ne donnera pas plus de pouvoir au peuple ( car cela conduira inévitablement à un gouvernement autoritaire, pour contrôler la fermeture ). Plus généralement : fermer les frontières c’est se condamner à vivre dans un monde où les autres en feront autant. Ce qui conduira au pire, pour tous.
    Il faut donc, au nom du peuple, combattre l’isolationnisme, en se préparant à etre plus fort dans un monde ouvert et passionnant. Et pour cela, il faut une démocratie vivante, exigeante, intransigeante contre la corruption, les passe-droits, les abus de pouvoir, les injustices, les sectarismes, les racismes, les intolérances, les violences de toutes sortes, qui humilient le peuple, et l’isole de lui-même. Sans etre évidement béatement plus ouvert aux autres que ceux-ci ne le sont à nous.
    C’est dans ce combat permanent que la liberté et l’abondance l’emporteront sur la dictature et la régression ».
    http://blogs.lexpress.fr/attali/2016/12/26/non-vous-navez-pas-le-monopole-du-peuple/
    La politique est devenu un spectacle et les politiciens des séducteurs, des séducteurs de « nos monstres endormis. » C’est bien là le problème, beaucoup se laissent séduire et/ou se sentent attirer par le « dégagisme » bien compréhensible lorsque l’on assiste à certains faits !
    Attention de ne pas tomber dans le nihilisme (qui n’est pas l’anarchisme, qui lui avait des valeurs cf émission récente sur arte http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2017/04/11/tv-ni-dieu-ni-maitre-une-fresque-en-rouge-et-noir_5109649_1655027.html) !
    La séduction des politiciens, François Léotard, qui a quitté la politique, en parlait ce matin même sur France culture :
    « Les gens aiment bien se voir, et se voir dans un miroir qui est celui de la foule. Et il y a là quelque chose de très dangereux. Il faut trouver des institutions où on élit les gens provisoirement, où on les renvoie radicalement. »
    L’éducation et l’action pour faire face. (Hitler, même s’il n’a pas été élu chancelier par les allemands, est arrivé au pouvoir légalement) Ne pas oublier qu’une majorité, même peu représentative, quand bien même elle remporte 50% des suffrages exprimés, peut gouverner la France.
    Voter (!) sans être dupe du spectacle politicien.
    Je me permets de donner mon avis ici, vu la grande indécision : l' »abstentionnisme militant » n’est en aucun cas un acte militant, car noyé dans la masse de ceux qui n’ont pas pu voter ou qui ne trouvent aucun intérêt aux élections. ( je n’aime pas ce mot de militant qui me fait penser à militaire; je n’en vois pas d’autres) Plutôt voter blanc, même si ce vote n’est malheureusement pas comptabilisé dans les suffrages exprimés, alors qu’il pourrait être considéré, s’il était reconnu, comme un contre pouvoir démocratique.

    • J’ai eu ma phase Tahar en terminale,c’était mon premier contact avec une littérature d’ailleurs ( il était bien médiatisé à l’époque , on avait pas encore peur des nuits de ramadan et que le pain au chocolat n’était pas aussi suspect que le croissant musulman ( et cet auteur n’est pas clivant, du pain béni , oui j’ose l’expression, pour nos libraires et les profs de collège) …) . Maintenant je repense à ce titre et je me dis que ça serait bien que les écrivains expliquent des choses à leurs fils aussi…

    • Militer et militaire ont bien la même étymologie:
      lat. militare «être soldat, faire son service militaire »

      Mais le terme  » militer » ne conserve que l’idée de lutte et de combat .

      Il faut se garder des raccourcis , le Fn s’en charge très bien en appelant  » coco » ou  » bobo » tout ce qui est de gauche.
      Mitterrand n’est pas si grand que ça, la marche des beurs était une instrumentalisation éhontée. Son rôle dans le déploiement du FN n’est plus à démontrer .Personnellement, je trouve qu’ Attali et Barbier ( grand ami du coupe Bruni_sarkozy et du groupe BFM TV, bien connu pour son exemplarité journalistique , la profondeur de ses sujets et son manque de parti-pris) sont des chiots de race bien dressés . Libé et L’express sont à présent des journaux de centre droit si on est poli. Quand ils donnent des leçons de démocratie et de respect du peuple , je ris. Et « le Monde  » n’est plus ce qu’il était: on devrait lui enlever sa majuscule et lui adjoindre une particule…. Le mode est beau quand il est diplomatique par contre…

      •  » Car l’opposition réelle n’est pas entre le peuple et les élites. Elle est entre ceux qui veulent que la nation s’isole du monde et ceux qui veulent l’aider à y réussir. » « Il faut donc, au nom du peuple, combattre l’isolationnisme, en se préparant à être plus fort dans un monde ouvert et passionnant. » ( lol? lol… hein? lol!!!)
        et après ce plaidoyer pour la mondialisation, on a une belle tartine niveau CM2 de bons sentiments qu’on pourrait mettre dans la bouche de tous les candidats , sans qu’ils en pensent un mot, tellement c’est convenu) 🙁 gare à l’excès de sucres)
         » il faut une démocratie vivante, exigeante, intransigeante contre la corruption, les passe-droits, les abus de pouvoir, les injustices, les sectarismes, les racismes, les intolérances, les violences de toutes sortes, qui humilient le peuple, et l’isole de lui-même.  »
        et en point final un beau parachute en toile de  » bouse »:
         » Sans etre évidement béatement plus ouvert aux autres que ceux-ci ne le sont à nous  »
        ( bein faudrait pas que les gens de droite pensent qu’on est des bisounours non plus quoi…)
        et qui ôte tout crédit à la tartine citée un peu avant…
        Sérieusement l’argumentaire d’Atalli est une vaste farce….

      • Merci Sam pour l’étymologie de militaire et pour ces précisions qui ne me sont pas inconnues. Aucun raccourci dans ma pensée ni dans ce que j’ai écrit au sujet de « militant ». Le fait que je n’aime pas ce mot n’enlève en rien mon respect pour le militant.
        J’ai été militant et je reconnais la valeur du militantisme qui utilise comme arme la parole.
        Le militaire, de la parole, n’en a cure, en revanche, l’arme pour tuer, lui est essentielle !
        Même si l’étymologie est la même, comme vous l’avez précisé : le militant n’est pas un militaire et vice versa. Ne pas me faire dire ce que je n’ai pas dit, à savoir militaire = militant.
        Dans votre remarque sur les raccourcis et le Fn je vous trouve très donneuse de leçon à mon égard.
        Si vous avez pensé à un raccourci de ma part, c’est que je n’ai peut-être pas été assez clair !
        Le fond de ma pensée, au delà du militantisme, concernait l’abstentionnisme avant tout.
        Effectivement il y a eu récupération par le PS de la marche des beurs.
        Tahar Ben Jelloun, Attali, les journalistes et auteur(e)s du Monde diplomatique, personne n’est infaillible, personne est sans zones d’ombres !
        Pas de raccourci d’accord mais pas d’amalgame non plus; Attali n’est pas Barbier.
        Qui pour vous n’en a pas, qui est infaillible ? Quand bien même vous dites des choses justes, je trouve que vous êtes bien sévère avec Attali.
        « Pas si grand que ça » De tous les derniers présidents, Mitterrand n’a pas été, et de loin, le plus « petit » ! La critique est facile, l’art de gouverner bien plus difficile !
        Le conditionnement dont parle Mai ne provient pas uniquement des idées, il peut être vécu de l’intérieur. Les « monstres » n’emploient pas d’arguments, ils n’ont pas de logique.

        • ah le monde diplo je n’ai rien contre ce monde , j’y suis même abonnée et lectrice depuis des années . Un des rares journaux où l’on trouve de l’analyse et de l’intelligence , journal qui a de plus en plus de lecteurs d’ailleurs.( journal intègre bien que détenu par Mr Freebox . Quand un journal repose sur des intégrités, il est difficile de modifier la ligne éditoriale, c’est la force de ce journal à forte identité , un peu comme un paradis hypothéqué auprès du diable: si le diablotin en changeait un atome, ça pourrait plus s’appeler le paradis et on serait bien emmerdé pour en vendre la promesses aux mortels …).
          L’étymologie, c’était parce que j’avais cru comprendre ce qui était écrit ( une défiance envers le militantisme vaguement comparé à une démarche grégaire ou au moins caporaliste ( bref une critique classique) ) , je ne suis pas encore capable de saisir ce qui ne l’est pas. Contredire n’est pas donner une leçon mais discuter.  » Pas si grand  » ne veut pas dire  » le plus petit » , ou alors nous sommes tous des nains, surtout devant les millions d’hommes pas si grands et qui ont fait tant de grandes choses au cours de l’Histoire. J’ai pensé durant mon enfance que Mitterrand était Le président après De Gaulle, après j’ai ouvert des livres d’histoires et des journaux et j’ai grandi. Je sais que les hommes ont tous des parts d’ombres, quel mal y-a-t-il à regarder les hommes pour ce qu’ils font et ont fait? Si on ne peut plus critiquer ceux qui sont censé parler et agir en notre nom, autant leur donner des couronnes ( et des EPAD et postes à l’assemblée pour leurs mômes. C’est très sain de regarder ses hommes d’état en face et de demander des comptes. Et très sain de ne pas procéder à une analyse arithmétique de leur mandat ( un plus et un moins s’annulent). Attali est le chantre de la mondialisation, c’est pas Barbier mais il n’est pas tombé très loin de ce frère de pommier.

          • Bien compréhensible que vous ne soyez pas capable de saisir ce que je n’ai pas écrit ! Dans ce cas là, mieux aurait valu me demander des précision. Je n’ai affiché aucune méfiance contre le militantisme. Une croyance de votre part, comme vous l’avez écrit. Mon ressenti a été celui d’une leçon donnée corroborée par le raccourci « bobo » / « coco » pratiquée par le Fn, suite à votre croyance sur un raccourci militaire / militant que j’aurais fait selon vous. Je suis tout à fait pour la contradiction, la critique et la discussion. 😉 « Pas si grand » pour vous … »pas le plus petit » pour moi : je comparais les différents présidents de la 5éme république, bien que les contexte de l’exercice des pouvoirs n’aient pas été les même.
            Mitterrand ou pas, le Fn a progressé.Il aurait progressé sans lui. La juste évaluation du rôle de Mitterrand et donc d’une part de sa responsabilité dans le déploiement du Fn, n’est pas si simple que cela. Il n’y a en effet aucun mal à faire un bilan contextualisé des mandats ! je n’ai pas dit qu’il y ait un mal à cela.
            Je ne suis pas un chantre de la mondialisation. Le fait est qu’elle est bien là, qu’elle n’a pas besoin de plaidoyer de qui que ce soit, et qu’il est indispensable de la régulariser. Je ne suis pas un spécialiste de la mondialisation, mais le discours d’Attali par rapport à celle-ci, ne me paraît pas être « une vaste farce ». Quelle est votre position quant à la mondialisation, quant à l’isolationnisme ? Par ailleurs, tous les candidats, loin s’en faut, ne sont pas pour la mondialisation telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui, et je le comprends.

  • Le clip des asiatiques de France est à double tranchant , comme l’est la revendication des droits des autres anciens colonisés qui oppose un passé de peuple instrumentalisé à un présent d’individus intégrés. Parce que cette présentation entérine une vision caricaturale qui oppose un « individu méritant » ( au vu des sacrifices portés par son peuple) à un groupe supposé homogène qui devrait donner son aval . Je ne crois plus au  » c’est pas JUSTE » , parce que le racisme n’est pas une question de justice – et encore moins de justesse : aucun argument ne tient pour justifier le racisme- mais de haine, de sentiment d’infériorité ( et oui, on à besoin de monter sur le dos d’un autre pour se voir plus grand) et de colère pure. J’ai eu moi aussi ma phase » étranger méritant », j’ai juste envie de ridiculiser verbalement à présent ceux qui s’émerveillent qu’une étrangère puisse ne pas correspondre aux clichés puants du FN. Parce que du temps des colonies, il y a eu aussi des résistants, et avant cela , il y a eu des poètes , des scientifiques, des écrivains…et des gens de peu, de rien, mais qui vivaient simplement. Et que parfois , j’ai l’impression que de moi et de mes ancêtres on ne connait que ceux qui ont plié, ceux qui ont migré et ceux qui se sont intégrés. Dans ce regard, je vois encore le triomphe de l’autre, qui me catalogue, me présente sa compassion, me félicite. je suis heureuse d’être bien trop instruite et ouverte d’esprit pour épouser un milliardième d’idée raciste malgré cela. Mais je pense à ces jeunes qui ne connaissent de leur passé que ces trois figures misérables, quelle fierté peut on avoir lorsque l’on ne se voit que dans un miroir tendu par l’autre ou quand on demande à l’autre de se faire miroir?

    • oui intéressant, comme point! pour ma part, mon père m’a un jour raconte des histoires vertueuses sur mon grand père lorsqu’il était encore enc chine et ca m’avait fait du bien. parce que jusqu’à présent, cela avait été une obsession pour lui que ses enfants soient « bien intégrés ». il a ainsi arrête de me parler vietnamien parce qu’il pensait que c’était un barrage à mon apprentissage du francais… merci sam pour ces réflexions. je m’en vais lire les autres!

    • D’accord sur votre remarque, par rapport à ce clip. J’attendais la réponse de Mai pour répondre.
      La reconnaissance d’un passé douloureux et le devoir de mémoire sont indispensables.
      Pourquoi dites-vous : j’ai l’impression que de moi et de mes ancêtres … ?
      Je ne me considère pas dans la même situation que celle de mes ancêtres, même si les évènements qu’ils ont vécu ont laissé, bien malgré eux et moi, des traces en moi. De même que la mère de nos filles, et moi, avons pu éventuellement, laissé des empreintes d’un passé lié à l’esclavagisme, (entre autres) dans leur psychisme.
      Leur grand-mère qui avait du sang mêlé ( noir, blanc et cherokee ) m’avait appris que son grand-père lui avait dit qu’il avait été nommé « Do it » par le régisseur (ou le driver ?) d’une plantation de coton. Je connaissais ce passé et avais été à la fois peiné, révolté et reconnaissant d’apprendre cela de vive voix. Le souvenir d’un passé si proche !

  • Pour lutter contre la hiérarchie des accents et pour instaurer la paix dans le monde , je propose le mariage mixte:
    https://www.youtube.com/watch?v=DsIkWB9krwI&index=31&list=PLohZCoAwfBsRw3xeKmCz0zRT6bBMLLHcE

    Donc à partir de 2018, on parle tous français avec l’accent arabe, arabe avec l’accent wolof, anglais avec l’accent persan, créole avec l’accent chti, russe avec l’accent texan ! A mettre en place dans toutes les écoles et les centres de langue.

    • En voilà une idée qu’elle est bonne ! Et on embauche une myriade de profs de mariage mixte qui iront prêché de part le monde, avé l’aceng ! Fini le chômage !
      Sam pré si dent ! Sam pré si dent, … ! 😉

    • Vous parlez du Monde diplo. Bourdieu y expose régulièrement une analyse édifiante (ceci dit, sans ironie) de l’état actuel du monde. Les propositions d’Attali sur la nécessaire régularisation de la mondialisation, même s’ils ne représentent pas la panacée universelle, loin de là (!), me paraissent constituer un petit pas pour contrecarrer les ravages du capitalisme mondialisé. Quel est l’intellectuel, mettant en avant une action concrète, vous paraît avoir la proposition la plus adaptée à vos aspirations ?

      • Bourdieu est mort depuis des années. C’est l’un des plus grands intellectuels français, je pense que même Attali serait d’accord avec moi quand je dis que c’est insultant pour Bourdieu d’être mis dans la même sac qu’Attali. Attali on le met sur la même étagère que les invités des plateaux de télé comme Barbier, BHL et Zemour et finkielkraut. Bourdieu il est sur l’étagère où l’on range les intellectuels et penseurs français mondialement connus et enseignés dans les universités du monde entier comme Sartre, Derrida, Bachelard…
        Je partage les idées des gens que je lis , comme tout le monde . Chacun vote comme il veut.
        je pense que MON avis ne concerne que moi, et que les gens que je lis ne sont pas cachés au fond d’une grotte, donc si on est pas de la gauche de la gauche étaler mes lectures est de un prétentieux ( je pense qu’il y a des gens aussi au fait que moi sur ce site, voire bien plus) et franchement inutile parce qu’il faudrait être de bien mauvaise foi pour dire que ces gens là, on les a jamais entendus. Je me dis de gauche pour aller vite parce que franchement, ça ne veut plus rien dire vu que le PC soutient Macron, et que le PS est la petite soeur de ceux qui ont tenté de se refaire un pucelage en s’appelant  » Républicains »: cette dénomination  » droite » et  » gauche »ne convient plus vu que les idées néolibérales et xénophobes ont migré très loin par le jeu de la tectoniques des plaques ( et des planques) . Ah , si c’est utile à la propagande: ça permet à certains hypocrites bien établis de dire des conneries du genre  » la gauche est à l’agonie ( parce que le PS a galloché le MEDEF dans un tank et que le PC a de l’alzeimer, comme si il n’y avait que ces deux vieux édifices à la gauche de la droite).
        Perso , je ne me reconnais dans aucun parti. J’ai des sympathies pour des idées, si je vote ça sera pour le candidat qui représente le plus d’idées pour lesquelles j’ai des sympathies et aucune idée incompatible avec mes idéaux ( perso, je pense que non, on ne peux pas voter FN et ne pas partager leurs clichés sur les étrangers au moment où l’on met son bulletin dans l’urne) .

        • Merci pour votre réponse. J’ai écrit Bourdieu alors que je pensais à Badiou !!!?
          Ma proposition de lire l’article d’Attali ne signifiait pas que j’adhère à l’ensemble de ce qui est écrit. Je pensais qu’un échange pouvait se faire à partir de ce que Mai a écrit, ainsi qu’à partir de la lecture de l’article.
          Placer les pensées d’untel « dans le même sac » et/ou « sur une même étagère » que celles de tel autre, n’est pas ma façon de voir. Vos lectures correspondent à vos idées ; mes lectures ne correspondent pas forcément aux miennes. Une ouverture d’esprit, ne se cantonne pas pour moi à lire les écrits de celles et ceux qui seraient du même avis que le mien, quand bien même j’aurais un avis sur telle ou telle question. Vos points de vues sont très tranchés et je les respecte, bien évidemment.
          Je vous demandais simplement un avis sur la personne vers qui vous pourriez vous sentir proche, au sujet de la mondialisation, et il ne m’était pas venu à l’esprit que votre réponse éventuelle puisse être considérée par vous même ou par quiconque, comme prétentieuse. Aucune demande indiscrète de ma part sur VOTRE choix d’un programme et d’un candidat, ni même celle d' »étaler » vos lectures.

          • Bien entendu que les propos des autres viennent à mes oreilles, ne serait-ce que parce qu’elles sont largement relayées par la presse .
            Quand je lis  » je lis « , je veut signifier  » lire avec attention et adhésion »: je ne vais pas par exemple m’abonner au Point ou à Marianne, ni en acheter un exemplaire. Je ne vais pas non plus acheter et lire un bouquin d’Alain Minc: je n’ai pas besoin de ça pour connaitre ses positions. Et puis de toute façon, quand on a une ligne de pensée , elle n’évolue pas vraiment. Quand on a entendu Alain Minc dans l’année, on sait ce qu’il pense et comme il n’est pas chercheur , on n’apprend rien de nouveau en l’entendant une seconde fois, sauf qu’il vend un nouveau livre dans lequel il assaisonne différemment de la dernière fois les restes de son repas de l’avant-veille. De même, Attali ne va pas révolutionner sa pensée entre deux passages chez Taddei.
            Il y a , c’est vrai, quelques mecs qui ont retourné leurs versets ( j’avais en tête  » veste » , mais je laisse ce lapsus, car il est peut-être plus adapté) comme Plenel, et il a mon respect car Mediapart fait du bon journalisme ( mais je n’oublie pas son volte-face) . Malgré cela, je ne pense pas que Barbier aille défendre ( pas dire c’est pas bien, mais le défendre vraiment, donc retourner sa veste idéologique ) un mec en bleu de travail de sitôt, ni que le Point ( le plus autoritaire et fermé des signes de ponctuation avant le point d’exclamation) arrête un beau matin d’agiter le tchador pour vendre du papier, ni que BFM se lasse de jouer à  » bâton-caresse » avec Marine LePen … Et si les dieux décident de nous faire cette farce , alors les médias se feront un plaisir d’attirer mon attention sur ce point et j’irai m’émerveiller à minima du miracle en le survolant d’un oeil étourdi , pendant ma pause déjeuner , par acquis de conscience et envie de me poiler plus que par réel intérêt.
            Avoir de solides convictions, ce n’est pas refuser l’ouverture, c’est un non-sens d’opposer  » conviction » et  » ouverture », il faut arrêter de reprendre ces raccourcis qui n’ont pour but que de couper la tête à la contestation quand elle tient bien sur ses deux jambes. Mon opinion politique , c’est 20 ans d’interrogation. Et non, je ne me suis pas contentée de lire des éditos de gauche, d’ailleurs les éditos de droite sont comme l’air d’une pièce ( on le respire à pleins poumons à longueur de journée, il est ce qui soutient le système actuel, il n’est que la répétition du politique en acte ) : même sous un régime de pseudo-gauche, on le respire . On a pas encore de journal télé de gauche, google actu ne référence pas pour l’actu quotidienne des articles de petits journaux indépendants,donc désolée, mais les « intello de la télé » Barbier, Attali, Minc, BHL, les spécialistes de l’immigration Zemour et Fourest , on les entend. Et ne pas être ouvert, c’est ne jamais avoir fait l’effort d’entendre les autres… Ceux qui sont souvent plus chiants à lire d’ailleurs parce qu’ils balancent des références sociologiques, économiques et historiques ( et même philosophiques pour Lordon) . C’est vrai, des fois, on entend Badiou, vive l’ouverture! ( ou comment mettre en vitrine un produit qu’on n’a pas en rayon pour faire croire qu’on est pas sectaire…)
            J’aimerais couper court à cette conversation parce que c’est au mieux du résumé de résumé de pensée ( sinon, on en a pour dix ans) , et qu’au final ça n’aide personne , c’est presque de la masturbation en public .Et puis, ce n’est pas l’endroit , j’ai l’impression d’être une invitée qui monopolise l’attention avec une discussion trop bruyante et totalement hors sujet ,avec un autre invité, en plein milieu du salon . Ce fût une discussion intéressante , je te souhaite de bonnes élections 2017. Je pense qu’il faut laisser les autres parler un peu du film et du racisme.

              • J’aimerais couper court à cette conversation parce que c’est au mieux du résumé de résumé de pensée ( sinon, on en a pour dix ans) , et qu’au final ça n’aide personne , c’est presque de la masturbation en public

                Bine entendu je parle de moi en disant cela, hein! Je dois aller vite et résumer ma pensée et je n’aima pas ça parce que forcément c’est imprécis et parfois assez grossier. Donc pas fidèle à 100 % de ce que je j’aurais dit dans l’espace adéquat. je pense que ces sujets se débattent de vive voix, c’est trop complexe.

                • Badiou n’a pas besoin des autres pour « se mettre en vitrine » et c’est tant mieux ! L’exposition des idées n’est pas forcément une démarche marchande comme pourrait le suggérer cette expression. Il est préférable effectivement de « couper court », comme tu dis. La hiérarchie des accents m’a bien fait rire ! Et c’est vrai que des échanges de vive voix sont plus adaptés à la complexité de certains sujets. Je ne pense pas que nous ayons vraiment été hors sujet à part peut-être dans l’évocation des ancêtres. Aux autres de juger. Discussion intéressante malgré le bruit de celle-ci : oui, merci et bonnes élections à toi aussi !

    • Je n’ai pas d’œillères et lirai donc ce livre : « La mondialisation malheureuse Inégalités – Pillage – Oligarchie. Thomas Guénolé
      « le changement de système dans certains pays peut passer malheureusement par des intermédiaires sombres, c’est à dire un régime d’extrême droite ou des guerres. » TG
      Devrons-nous passer par ces sombres intermédiaires ? D’autres passages vers un nouveau système sont-ils possibles ?
      https://www.youtube.com/watch?v=K610KA2xyu4

  • Je garde un souvenir très fort de ma lecture du « Ventre de l’Atlantique ». Fatou Diome est une autrice, une vraie, maniant une langue très très belle.
    Pour nos propres « réflexes » racistes, oui bien sûr, ils existent. La première fois que j’en ai pris conscience, c’était dans un bus où j’ai eu un mouvement de recul/peur face à des jeunes un peu trop bruyants (après, racisme ou anti-jeunisme ? sûrement un peu des deux mélangés…) On peut se trouver si différents de nos valeurs…
    Et sinon, j’avais été très touchée par ce projet : https://www.ted.com/talks/angelica_dass_the_beauty_of_human_skin_in_every_color

  • Il y a une très belle exposition au musée de l homme « Nous et les autres du préjugé au racisme » qu’ il faut aller voir…avec les enfants aussi…surtout les enfants…
    Tu as raison…il faut parler écouter expliquer aussi.

    On a tous des préjugés parce qu’ on ne connaît pas et donc…la peur. Il faut apprendre des autres.S intéresser aux cultures différentes…poser des questions et être ouvert à la différence…

    J ai lu :  » l extrémisme est le culte sans la culture ; le fondamentalisme est la croyance sans la connaissance et l intégrisme est la religiosité sans la spiritualité  » de GHaleb Bencheickh

    Merci Mai. Bisous

    • … jusqu’au 8 janvier. Merci Damepoule ! j’irai voir cette expo. L’ignorance est en effet la source de bien des souffrances.
      Merci Mai pour l’honnêteté de ton témoignage et pour la vidéo.
      Quant aux jeunes et à celles et ceux qui sont séduits par le Fn, ce n’est effectivement pas en le diabolisant, mais par la parole et une argumentation de bon sens, que l’on peut les ramener à penser par eux-mêmes pour qu’ils puissent discerner ce qui est conforme à des valeurs d’humanité, bon pour la population et pour les relations que nous entretenons à l’extérieur de nos frontières métropolitaines et outre-mer.

  • Rien à voir, à part Cyrulnik, ses remarques sur la maladie d’alzheimer des personnes âgées chinoises, qui n’est pas considérée comme une maladie, le fait que je m’adresse à toi, Mai et ce que tu as écrit sur IG : « my grand ma is now very tired. at 95, she can’t always speak or recognize us. but her body does not hurt, she eats well and enjoys moments with us or with my mum who is such a brave and courageous person ».
    Vraiment intéressant : https://youtu.be/0j0dz9aHGRg?t=629

  • Ouaou, tellement de commentaires et de pistes à suivre – merci, j’espère trouver le temps de m’y atteler. Pour ce qui est du danger du FN, manque de clarté sur l’histoire du parti (qui reste pourtant bien présent) – oui, énorme travail de dialogue à faire, de rappel, etc.
    J’avais regardé le clip FN pour les élections (celui ou MLP se présente en tant que femme, mère, profondément attachée à la France) – avec mes enfants, qui ont eu ces réflexions en gros: eh bien, vachement bien ficelé ce clip, très convaincant… heureusement qu’on savait qu’elle et son mouvement sont racistes/homophobes, etc. sinon, on se serait fait avoir! comme quoi…
    Très bonnes émissions sur France Culture ces derniers mois sur le FN, son attrait auprès des jeunes, sur le sentiment d’appartenance/d’accueil au début (parce qu’après ça se gâte souvent), etc. A chercher et écouter…
    A part ça, merveilleuse Fatou Diome!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *