Welcome Boredom

my Vision Quest (3/5)

Jerry avait réuni des lettres de mes amis à lire chaque jour. des pensées, des réflexions à mener, des déclarations, de l’amour. et mon ami Nicolas Cloutier m’avait préparé un échantillon de parfum à découvrir par jour. Il y en avait un de Filippo Sorcinelli, qui s’appelle Ennui Noir. il explique que l’ennui est essentiel à la création, essentiel pour transformer la nuit en lumière, pour faire émerger la vérité. sa vérité.

et effectivement, « réussir » à s’ennuyer, étant donné la société dans laquelle on vit, est une exploration fondamentale. « ah oui, je m’ennuie, et ça va durer 4 jours et 4 nuits ».

boredom_mai_hua_600

 

nous étions invités à dépasser l’ennui. surtout l’ennui de soi-même. parce que quand tu es seul.e, avec le fil de tes pensées, je peux t’assurer que tu en viens à t’inspirer de l’ennui. et quelle expérience enrichissante. « nan mais quoi, je ENCORE en train de penser à ça… sans déconner! » t’ennuyer de toi-même. quelle leçon.

tu découvres ainsi que tes pensées n’ont aucune importance. que tes pensées sont moins importantes et surtout moins vraies que le papillon qui vient de se poser sur ton genou, que le vent qui passe dans les feuillages, qui s’intensifie au crépuscule.

et ainsi rien ne suffit pour « remplir » ni le temps, ni le ventre. et donc tu cesses de lutter. et tu deviens le vent, le moment. tu deviens la terre.

l’humus.

boredom3_mai_hua_600

tu t’inities à… l’humilité.
à demain

Il y a 5 mois / Bouche 31 commentaire(s)

31 commentaire(s)

  • Ah l’ennui, j’en parlais justement avec mon époux ce weekend. Je lui disais combien il était essentiel de s’ennuyer, de s’accorder des moments de liberté où l’on peut se nourrir du rien. J’aime ces moments là où l’on s’abandonne soudain on entend sa respiration, on ressent le rayonnement du soleil, le bruit de la pluie soudain nous allons au delà de nous mêmes. S’ennuyer est pour moi fondamental et essentiel et je voudrai que mon petit garçon qui est encore tout petit puisse dans les prochaines années apprendre à s’ennuyer, laisser son esprit vagabonder, l’imaginaire prendre le dessus. Je me souviens de ces moments là lorsque j’étais enfant avec émotions et tendresse, l’ennui m’apportait des sensations de grâce et d’évasion totale. S’ennuyer c’est accepter de s’abandonner au rien et retrouver une connection avec ce qui nous entoure. Le temps de l’ennui est précieux et nécessaire.
    Merci pour le partage de ton expérience népalaise, ce que tu nous racontes est très inspirant !

    • oui se laisser remplir par le « rien » est une expérience incroyablement belle. pour moi c’était les heures de route pour aller en vacances. mon ex mari se moquait de moi aussi : on pouvait parfois me laisser sur une chaise et je bougeais pas. en revanche, la nouveauté pour moi cette fois-ci est cet ennui de moi-même. c’était vraiment incroyablement ennuyant… HAHAHAHAH

  • Ahahahah génial s’ennuyer soi même…..quand c’est trop puissant et que les pensées sont trop relou en général je me dis que je m’auto-saoule 😉. Rien de plus agréable que de ne rien faire…moi qui suis du genre hyperactif je crois que c’est pour ça que j’aime la méditation, ne rien faire être là et c’est tout! Merci merci Mai pour ce partage de cette fabuleuse expérience! <3

  • L’ennui est souvent mon ennemi. Et pourtant comme il est dit dans ton post et dans certains commentaires, il est si nécessaire. On se fait peur lorsqu’on s’affronte. Je me fatigue moi-même. C’est dur de se dire « Laisse passer cette pensée ». Tu es en lutte avec ton mental. Merci Mai pour nous faire pénétrer dans ton expérience. Plein de belles pensées.

    • coucou sonia! merci pour ton com! le post de demain sera pour toi alors! encore merci! l’ennui c’est très très dur! ca va a l’encontre d’absolument toute notre société, basée sur le divertissement, la performance et le contrôle (et ca c’est super). a demain!

  • Ah oui! L’ennui est clé dans notre monde à 200 à l’heure. C’est ce que je perçois quand je pars appareil photo à la main à prendre le temps de regarder, et rien d’autre…
    Tellement important pour les enfants aussi, pour leur permettre de construire leur imagination, de créer, d’inventer leur monde futur… c’est pour ça que je ne les sature pas d’activités. Ils apprennent ainsi à « s’ennuyer » parfois, et ça les fait d’autant plus voyager, imaginer, créer…

  • Alors, j’ai une expérience de l’ennui pas du tout similaire dans un cadre bien particulier : le premier jour de mon job d’été en tant que « gardienne de musée ». L’horreur non pas seulement de ne rien faire, mais d’être confrontée à un tourbillon de pensées incontrôlables ! Du coup, les jours suivants, je trouvais des « trucs » pour échapper à ça : retrouver dans ma mémoire les paroles d’une chanson, faire mentalement ma liste de courses, etc.
    Hâte de lire la suite, cette expérience m’intrigue énormément. Reviendras-tu (ou compares-tu avec) sur l’expérience de « silence » en groupe (je crois me souvenir que tu avais parlé de qqch comme ça) ?

    • incontrôlable de pensées… pffff! mais justement, c’est intéressant de voir nos stratégies inconsciente pour combler le vide. le post de demain devrait t’intéresser!
      pour ce qui est de comparer avec la journée silencieuse, c’est effectivement du même ordre… en puissance 10! car la journée en silence était remplie de médiations guidées et d’un bon repas avec le groupe. donc on a cette approche exploratoire dans son propre moi mais on va bcp plus loin! a demain!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *