Mai Koï

une Asiat de France

bonjour à tous!

le Koï Magazine vient de sortir et le premier numéro est en kiosque pour encore quelques jours. il traite des cultures asiatiques en France. Merci à son initiatrice, Julie Hamaïde, pour cette longue interview.

Auriez vous la gentillesse de la lire svp : ici

ayé?! oui, car c’est la première fois que je m’exprime réellement à ce propos et j’ai une peur bleue de raconter de grosses conneries (COMMENT CA JE SUIS CONTROLE FREAK?!!!!!).

dernièrement, et c’est nouveau, j’ai vu beaucoup d’initiatives des « asiat de france » :

> Ca Reste Entre Nous de Grace Ly, notamment avec cette vidéo sur les femmes asiatiques (vous verrez, il y a la même pour les hommes).

> le Rire Jaune évidemment, ma fille regarde à fond! j’aime bcp cette vidéo sur la double culture

> la semaine dernière je suis aussi allée à Vietnam Now, qui parle de la nouvelle génération de viet en France, et je m’y suis sentie « bien ». un sentiment de confort et de joie.

C’est marrant parce que j’ai été élevée par un père obsédé par notre intégration. par exemple, je parlais vietnamien avant de parler français et pourtant, à mon arrivée en maternelle, le verdict est tombé : je ne parlais pas assez bien français. on a donc arrêté de me parler viet de peur que je ne puisse intégrer cette complexité (les études que l’on connait auj sur la linguistique n’étaient pas sorties). je ne parle donc plus cette langue. je n’ai pas non plus grandit dans un voisinage viet, on fréquentait une communauté mais « de loin ». il me reste le meilleur : ma vraie fausse cousine (puisque tout le monde s’appelait tonton et tata, leurs enfants devenaient nos cousins.es) thuy nhan (aka TIN), pour ceux.lles qui suivent. mais pas davantage.

alors c’est un exercice très nouveau pour moi de parler de ça, car il y a en fait beaucoup à dire. en tout cas, n’hésitez pas à aller acheter KoÏ. les articles y sont particulièrement fouillés et intéressants!

cheers!

Il y a 2 semaines / Bouche 29 commentaire(s)

29 commentaire(s)

  • J’ai donc eu la gentillesse de lire ici 😉 ! Un itw sincère ! Ah la famille …! Savoir couper ! L’on se construit une identité à partir de plein de morceaux et un beau jour l’envie de se débarrasser de vieux manteaux usés ! Cet oubli de la langue et d’une certaine culture a aussi été vécu par les anciennes générations de bretons, basques, occitans, provençaux, … Savoir s’adapter ! J’ai connu cela aussi : répondre à des demandes auxquelles je n’avais jamais répondues !
    Bon … ! je suis féministe aussi ! 😉 Je n’ai pas lu de conneries ! 😉

  • Super cette interview, vraiment intéressant. Je me le dis régulièrement en allant sur ton blog, ou peut-être que je projette sur toi (parce que je souhaite allier cinéma et anthropologie), mais tu as un côté anthropologique très fort dans tes démarches artistiques, ou tout du moins l’approche empirique. (par l’expérience)
    La bise et bravo 🙂

    • hahaha oui effectivement. rien ne remplace l’expérience n’est ce pas. je m’apprête à en faire d’autres d’ailleurs. et oui dans le film que je prépare il sûrement qqchose de cet ordre la. il faut mixer les arts et les sciences et la vie et la magie… etc. etc! merci amandine!

      • Merci pour ta réponse 🙂 Je me retrouve beaucoup en toi et dans ta démarche (parole d’une méga-yang, en même temps très « féminine »), au plaisir de te rencontrer un jour peut-être !

  • Bonjour!
    C’est une superbe itw, qui personnellement me parle puisque j’ai l’impression de réaliser un dé-tricotage similaire de ma propre famille, dé-tricotage qui a été initié… sur ce blog ! (j’avais laissé un commentaire sur la notion de réussite sociale et tu as pris le temps de me répondre). En lisant ton itw, j’ai l’impression d’avoir un résumé du comment je perçois l’évolution de ton blog. Un truc qui m’avait perso marqué, ce sont quelques articles clés, qui m’ont donné l’impression que le chapitre maquillage allait être « dépassé », comme si tu avais trouvé des réponses qui amenaient d’autres questions d’un ordre plus général (je suis dégouté, je n’arrive pas à retrouver les articles en questions, j’aurai du les enregistrer, ne serait-ce que pour moi-même). Tout ça pour dire que ton itw, ben elle reflète bien le genre de réflexion sur lesquelles tu m’amènes lorsque je lis ton blog.

    • merci bouboulW! je crois me souvenir de ton com et l’article dont tu parles est « la beauté ne me sauvera pas » ou « future-ex perfectionniste ». merci pour ton com et ce témoignage. c’est bon de savoir que certaines réflexions personnelles puissent aider d’autres personnes dans la même situation! on continue! xxx

  • Coucou Mai!

    J’ai trouve la derniere question de l’interview interessante sur le cote « masculin ». Il me semble aussi que l’entreprenariat, l’independance etc sont des choses qu’on pourrait rattacher a l’energie yang plutot qu’
    au masculin entendu comme une energie qui serait le propre de l’homme (par opposition a la femme).

    Ca me fait tilter car si je suis assez feminine, j’ai souvent cette impression de me comporter comme un homme ou de prendre trop de place ou d’etre trop independante. J’ai le sentiment que je me comporte pas comme il faudrait ( « comme il faudrait…. » quelle horreur d’ecrire ca!!!) alors que j’essaie juste d’etre moi.

    C’est super inspirant de voir combien tu l’assumes, ca m’aide a me dire que je peux prendre ma place aussi avec mes differentes energies.

    D’ailleurs ca fait echo a la notion de feminisme que tu as. Ce n’est pas les hommes d’un cote et les femmes de l’autre mais des hommes et des femmes qui acceptent leur part feminine et leur part masculine (qui est differente pour chacun) trouvant ainsi leur equilibre (ca me semble evident quand je l’écris mais en fait beaucoup de choses se passent sous les apparences – on ne se debarasse pas de siecles de patriarchat en un claquement de doigt!).

    J’ai vraiment hate de voir ton film! Mais j’imagine que c’est le processus pour le faire qui est le plus passionnant (profite du voyage, ne pense pas a la destination 🙂 )

    Bises,

    Grace

    PS: J’étais tombee sur tes video il y a cinq ans de cela et j’avais vraiment aime le fait de filmer differentes femmes avec leur propre routine de beaute.
    Je suis silencieusement ton blog depuis Janvier/ Février (que j’ai (re)decouvert avec la video sur Aurelie Silvestre). La tournure qu’il prend est de plus en plus passionnante. J’attend toujours les nouveaux post avec impatience!

    • merci Grace. oui on assimile souvent yang et masculin d’un côté et yin et féminin de l’autre. a checker. je ne sais pas trop.
      mais oui masculin et féminin sont des énergies spécifiques, différentes et complémentaires. créatives dans cette complémentarité. ça donne même la vie tiens! et en nous je pense que c’est pareil. j’en parlais à un ami qui me disait être très féminin. il penserait du coup qunil n’était pas masculin. c’est faux! mes frères par ex sont très masculins et très féminins. chacun choisit de mettre son curseur la ou il l’entend. je t’invite à lire mon post sur captain fantastic. ca te parlera peut être! merci pour ton com! on continue!

  • L’article est super intéressant et ton point de vue dans ton article me fait penser à mon petit parcours. Pareil, petite je parlais viet, mais à la maternelle, je ne savais pas parler français.
    Tu as de la chance ou pas je ne sais pas, de grandir dans un univers pas trop viet.
    Parce que j’ai ce problème de ne pas trop savoir où je suis entre les moeurs et les coutumes françaises et viet.
    Et mon père ne m’aide pas du tout. Il veut que je suis intégrée dans la « communauté française » mais qu’en même temps je reste vietnamienne. Bref.
    Tout ça pour dire que t’es une personne qui m’inspire beaucoup. Et que je crois qu’en te lisant depuis des années, je sens un changement, une évolution de ma personne. S’accepter comme on est. Deal with la part de masculinité et féminité en soi.
    Et j’ai hâte de voir ton film, d’avoir la chiale comme tu dis!

    • florence! hello! à vrai dire quoique tu fasses, il y aura tjs des gens, des proches mêmes qui voudrait que tu fasses autre chose. c’est un processus long de s’en affranchir et de réunir « tous les moi » que l’on aimerait être, belle belle route!

  • Merci Mai et Koï pour cette belle interview !
    Un jour, peut-être grâce à toi, je comprendrais pourquoi mes amis sont nombreux à être des « asiats de France ». Peut-être une rencontre entre deux cultures qui matchent bien…

      • Oui, c’est ca ! Et effectivement, en vrai, on est bien d’accord, il n’y à rien à comprendre 😉
        C’est juste que du coup les « cultures asiatiques » m’interressent beaucoup.

        • c’est marrant parce que moi même je ne fréquente pas bcp d’asiatiques, enfin plein mais pas dans « un groupe d’asiatique » en revanche j’ai des amis non asiatiques qui fréquentent des groupes d’asiatiques ou en forment sans le vouloir consciemment!

  • Hello Mai,
    Il y a une chose que tu dis dans cette interview qui m’a fait l’effet d’un grand coup sur la tête : « avoir de bonnes notes, être drivés, hyper challengés. C’et le cas pour beaucoup de gens qui n’ont pas de vocation ». Ça me fait me sentir terriblement mal parce que je fais partie de ces gens là, j’ai honte de le dire en fait même, mais comment on fait pour avoir une vocation ? Aujourd’hui il n’y a aucune chose dans laquelle je serais prête à me lancer tête baissée et qui me passionnerait suffisamment y passer tout mon temps, et pourtant j’aimerais vraiment changer de boulot. Merci pour cet article, comme tout ce que tu dis ça fait toujours réfléchir sur soi et c’est ça qui est bien.

    • Bonjour bonjour,
      Je voulais laisser un petit message car ton message me touche Lina (identification puissance 10000!!). Tu parles de honte : ça me touche car on part tous de quelque part, c’est comme ça. Avoir honte de ton parcours, des choix que tu as fait compte tenu de ton niveau de conscience, de ton histoire etc. Comme je disais ça me touche. Parce que je suppose que lorsque que tu as fait ces choix, c’est en pensant bien pour toi meme. Et c’est de cela dont je suis fière pour toi (même si je ne te connais pas). Tu sais que ce n’est plus ce que tu veux pour toi today, et je trouve que le plus difficile, c’est d’évoluer, justement en partant d’où en vient (et en l’acceptant). Je trouve que ce sont des choses qui prennent du temps, et qui construisent justement ta propre histoire. Je ne sais pas si c’est valable pour toi, mais dans mon cas, je ne vais pas trouver de passions, comme ça d’un coup, mais je multiplie les choix, les activités, toutes ces petites choses que l’on trouve insignifiante mais qui me donne l’impression « d’être sur ma propre route ». Et ce que je te souhaite. Je faire pleins pleins pleins de mini trucs que tu aimes, qui t’ameneront à rencontrer pleins de personnes différentes, qui t’ouvriront de nouveaux chemins, car j’ai l’impression que ces mini trucs, c’est justement ce qui t’amene vers ce qui te ressemble/tes propres passions.
      BOOM encore un pavé commentaire! Comme je disais je m’identifie beaucoup à ce que tu racontes, et ce commentaire ne reflète au final que mes propres choix… Mais si jarrive a t’envoyer un peu de bienveillance… C’est gagné !

      • Et bien merci beaucoup pour cette réponse, ça me touche que tu aies pris le temps de l’écrire ! Mission accomplie, j’ai reçu ta bienveillance et en ce lundi de doutes ça me fait beaucoup de bien 🙂 Je prends ton retour d’expérience et le garde dans un coin de ma tête, tu as raison je pense que le meilleur moyen de s’ouvrir l’esprit est d’aller voir ailleurs ce qui se passe et si on pourrait s’y plaire ! Belle journée

        • Bonjour Lina, Bonjour Boubou IW,
          Juste pour vous saluer et vous remercier. Vous remercier pour ces clés et cette conversation authentique. Je trouver que la réponse de Boubou IW faite à Lina est remplie de bienveillance avec de vraies clés pratiques : pour se rapprocher de soi, faire beaucoup de ces choses et petites choses qui nourrissent notre âme. A force d’expériences, on se découvre de mieux en mieux et waoow ! Les surprises, les bonnes rencontres, la vie se met en place en écho et de mieux en mieux… Bon chemin à vous deux !

          • hahaha, je découvre les com dans l’ordre chronologique! mais quelle joie de voir ces com entre vous! tu vois lina tu n’as pas partagé tes sentiments pour rien! ❤️❤️❤️yes! merci bouboulW et nora! ❤️❤️

      • oui bouboulW tu as tellement raison, l’exploration est la clé. la curiosité. apprendre à se tromper, sans voir honte (piting c’est tellement français ça!) et l’année dernière quand nous avons fait la vision qu’est au nepal, il y avait toute cette pensée : explorer pour provoquer une expérience qui va comme un miroir nous révéler qqchose dé nous même. allez allez!

    • bonjour lina! la plupart des gens ne se réveille pas un matin en se disant « je serai médecin »! c’est arrivé à mon frère qui a su à 10 ans qunil serait artiste mais cela est très rare, et donc peut être valorisé. ça ne veut pas dire que tu ne vaut rien. il m’a fallu du temps pour trouver quelque chose aux le plaise. c’est un chemin et sur ce chemin, on se trompe. on se trompe mais rien ne se fait pour rien. le cheminement est la plus belle des choses qui soit! il faut juste en prendre conscience par c’est une belle manière de faire et de s’observer en même temps que l’on fait! allez belle route.

  • Merci merci, ces conversations ont nourri mon esprit pour les temps qui viennent et j’espère que ça m’amènera quelque part où je me sentirais mieux. Belle route également !

  • Cette ITW me rappelle l’atelier des 20 ans, le lègue psychique et psychologique de nos familles. Nos propres chemins à trouver qui sort des normes et standards attendus par la hiérarchie paternelle. Quand tu parles des portes qui se sont ouvertes et que tu as pénétrées, je vois complétement ce que tu décris. Et tu vois, je me dis que j’ai refermé plein de portes eou carrément pas lever la tête par peur. Peur de pas savoir faire, peur d’avoir honte, peur d’être mise de côté, peur d’être délaissée. Au final, je fais exactement ce que Boubou décrit : je vogue d’activités en rencontres pour me nourrir et me mettre sur le chemin. Celui de la pleine vérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *