l’amour et la mort de l’ego

Podcast de Maman

Marie de JoliBump m’a demandé de participer à son podcast sur la maternité! je ne l’ai pas réécouté mais cela m’a permis de partager de nouvelles réflexions sur mon lien à la maternité et à mes enfants.

notamment, le fait que les enfants nous mettent en grand danger!!!! et non je parle même pas de dépression post partum, du fait que tu peux clamser, non, je parle du plus grand et du plus beau de tous les dangers : car un enfant vient parfois remettre en question toutes nos constructions. on s’arrête souvent à la notion (de manque) d’autorité, mais c’est le semble t il bien plus profond que ça. il n’est pas toujours gratifiant d’être parent, certains enfants agissent comme de véritables pulvérisateurs d’ego… et ça c’est super! c’est aussi dur que nécessaire! allons y, GO!

nous avons aussi parlé de responsabilité, de structure, de liberté, d’amour inconditionnel, d’altérité… enjoy!

vous pouvez trouver les podcasts ici❤️

> Sur SoundCloud : https://soundcloud.com/nouveauchapitre/maihua

> Sur Apple Podcasts (l’appli podcast pré-installée sur l’iPhone) : https://itunes.apple.com/fr/podcast/nouveau-chapitre/id1327342619?l=en

et sur les applis podcast Android en recherchant « nouveau chapitre »

Il y a 9 mois / Bouche 18 commentaire(s)

18 commentaire(s)

  • J ai écouté hier le podcast…et je me suis faite la reflexion que…ben justement lorsque mes enfants etaient plus jeunes je ne me posais pas toutes ces questions… »est ce que ca a changé ma vie ? la culpabilité, mon rapport a ma mère a t il changé ? » J ai eu l impression d etre là ou pas…de faire ou pas…et voilà. Biensur j ai lu des bouquins, j ai comme toi fait l hapto aussi donc je prenais conscience de certaines choses…Mais C est maintenant que mes enfants sont grands que je les vois évoluer,que je continue aussi moi de grandir que je prends tout ce recul. Peut etre et surement que c est le changement (dans le positif) de la société qui fait aussi que l on se pose bcq plus de questions…

    • hello jocy! peut être n’avais tu pas besoin de te poser toutes ces questions? peut etre etait ce juste plus simple, ou naturel? etc. nous avons tous et toutes des expéreiences très différentes et singulières de la maternité. non? xxx

      • Tu sais en lisant les com je crois que ce qu il manquait c etait « le.partage »…en fait je crois que nous etions plus dans « la comparaison ». En tous les cas dans mon cercle familial ou amical je le ressens comme ca.. et pas toujours dans la bienviellance .(tout ca avec le recul évidemment). Et puis il n y avait pas tous ces resaux qui apportent, qui font reflechir autrement. On restait « entre nous ». le rapport parents enfants changent, le rapport à soi -meme aussi. On comprend que l enfant se sentira bien si toi deja tu te sens bien. Avant on ne reflechissait pas a ca. Tu etais parents point barre. Je n ai pas encore lu le livre de Mathilde Lacombe mais je sais que si ce livre etait sorti a l epoque où mes enfants etaient encore petits…mais jamais au grand jamais il n aurait été compris comme maintenant.
        Tout ca fait que le parent evolue …et ça…c est super.😉

  • Je l’ai écouté ce matin et il est très, très bien ce podcast. Il me fait beaucoup réfléchir…
    Ce qui fait le plus écho en moi, c’est une notion que tu avais déjà évoqué, celle de la découverte de l’altérité avec la maternité (la parentalité en général d’ailleurs). C’est fou et beau comme mes enfants sont autres que moi… C’est sûr, ça bouscule. Mais pour le meilleur.
    Ça me fait aussi penser à cette notion d’amour inconditionnel. En devenant maman, j’ai découvert un autre type de relation : celle où tu aimes sans chercher à plaire. J’ai l’impression qu’avec n’importe qui d’autres que mes enfants (même mon mec, mes sœurs, mon frère, mes parents, mes ami(e)s, mes collègues…) je suis toujours plus ou moins dans une position de séduction.

    • en voilà un bel apprentissage!!! et du coup, as tu envie d’appliquer cet amour inconditionnel et sans séduction ailleurs que dans ta maternité?! bise et merci pour ce com qui me fait réfléchir!

      • A dire vrai, l’idée d’appliquer cet amour inconditionnel à d’autres relations… ne m’a même jamais effleuré l’esprit !! Alors merci pour l’idée !

        • ❤️ oui pour moi non plus… dans aucune relation d’ailleurs. mais tu verras que dès que tu te l’appliques à toi même, ça change toutes les relations. il y a qqchose de nouveau qui naît entre toi et l’autre. il y a des choses qui meurent aussi… transformation… ❤️

  • J’ai écouté le début du podcast, la suite sera pour plus tard. Mais d’ores et déjà ton histoire peut être source d’espoir pour les couples qui vivent l’épreuve du deuil d’un bébé (même si chaque histoire est nécessairement différente). Merci Mai pour ce post du dernier jour de février 🙂

    • nous vivons une époque incroyable où il nous est possible de partager nos expérience, d’apprendre de manière horizontale. j’ai appris tellement des expériences de mes amies, partageons partageons! <3

  • Bonjour Mai, merci. Tout simplement. C’etait un éclat de bonheur qui fait du bien. Des phrases déclics qui apaisent. Merci de parler aussi librement et avec tant de bienveillance. Vous êtes une belle source d’inspiration. Passez une belle journée.

  • Alors j’ai pas tout à fait fini l’écoute du podcast mais je m’arrête à un endroit particulier; celui de la mémoire familiale.
    tu nous / on en avait déjà parlé. j’ai pas réussir à finir le bouquin sur la psychogénéalogie. c’est dire combien je suis concernée. j’avance tout doucement sur mon enquête familiale et je me rends compte de certaines choses (ma façon de percevoir est en plein changement, mais j’ai des automatismes qui reviennent au galop parfois et qui m’empêchent d’avancer). j’ai arrêté toutes formes de psychanalyse trop réflexive et qui entretiennent le fonctionnement de mon cerveau « modelé ». en revanche, je n’ai pas l’impression d’avoir vraiment trouvé de thérapie qui fasse une place importante au corps (qui ne ment jamais) avec un accompagnement que je trouve adapté. je sens pourtant que c’est maintenant qu’il faut que j’y aille car ces schémas entravent ces avancées.
    Alors merci pour ce que tu racontes de cette quête que tu as entrepris pour les rivières parce que ça m’aide mais j’aurai besoin de conseils de type de thérapies orientées corps et qui pourraient m’aider sur ce chemin.
    quelqu’un-e?

    merci d’avance

    je termine la lecture et reviens maybe pour d’autres comm.
    xx

    • tous nos mécanismes ne sont pas voués à disparaître. il faut juste les reconnaître et s’en détourner le cas échéant. et puis cette enquête prend du temps parce que intérieurement ça prend du temps! et c’est bien comme ça! belle exploration et continuation! j’espère que tu vas trouver qn pour t’aider sur ce chemin!❤️

  • Oui ça prend du temps de poser ses valises, intérieurement !
    Ramanamarishi a dit « Quand je vous vois, vous me faites penser à des gens qui sont dans un train et qui continuent de porter leurs valises. »
    Nous sommes dans un train et nous portons nos valises !!!
    Le train, nous ne l’entendons pas. Nous ne le sentons pas; la seule chose que nous sentons et à quoi nous sommes habitués depuis toujours même si ça bouge un peu, c’est nos valises. Et nous y tenons à nos valises, c’est tout ce que nous connaissons. Alors nous allons voir des psychanavalises pour que nos valises soient plus légères mais nous les tenons toujours nos valises !
    Il n’y a qu’une possibilité de poser la valise, une seule : entendre le train. C’est la seule chose qui peut faire poser la valise, c’est jamais toi qui va poser la valise, c’est le train.
    Pouvoir entendre le train est un travail. Nous sommes porteurs de valises, c’est sûr, mais nous pouvons nous libérer de la responsabilité, de la culpabilité de ne pouvoir les poser.
    On veut être l’auteur de poser la valise.
    Et bien, non ! C’est le train qui pose les valises. Personne d’autre !
    La joie de la liberté d’être embarqué dans un train filant dans le lit des rivières.

    • ❤️❤️❤️ la psychanalyse nous aide mais ne nous délivre pas de nos valises. je viens de revoir chihiro… dans son train. et médite : alors c’est le train qui prend les valises?!!!

  • C’est un plaisir de t’écouter Maï. Je suis à chaque fois éblouie quand je te lis, j’adore écouter tes réflexions sur la vie, la parentalité, l’amour, les femmes, les hommes, l’art etc…
    J’envie la femme épanouie que tu es aujourd’hui. Cela me fait toujours me questionner. Et me renvoie à ma vie, à mes difficultés, à mes choix de vie et.. à mes non-choix. Il est parfois tellement plus facile de continuer plutôt que d’oser envisager autre chose.
    Et toi tu avances, tu changes, évolues, remets en question, aimes, ris, pleures aussi.. Tu vis!
    Je t’avoue souvent me demander comment s’est passée la séparation avec le papa de tes bambins (je sais, je suis trop curieuse..!). Evidemment chaque histoire est très personnelle mais j’ai l’impression que même ça tu (vous) as réussi à le sublimer, et je me demande comment vous avez fait..
    Bref je te remercie. Et oui tu es une vraie source d’inspiration 🙂

    • hahahaha! merci! non c’était horrible. mais ça va bien maintenant. on s’entend bien. nous partons en vacances ensemble. on s’aime quoi! comme des ex, comme les parents des mêmes enfants. c’est un status très spécifique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *