New About

Seuls.es mais Reliés.es

Je suis serpent. je mue sans cesse. c’est la fin de la première semaine de la nouvelle année du chien de terre. me vient l’envie d’acter une nouvelle transformation, à travers un nouvel about.

j’espère que ça vous parlera :

Bienvenu.e dans cet espace.

Mon nom est Mai Hua. Je suis une femme française, d’origine vietnamienne, mère de 2 enfants. 40 ans.
En dehors d’ici, je suis color designer et vidéaste. mais cela n’a ni plus ni moins d’importance que de lire, écrire, aimer. je dirais que je passe ma vie… à vivre.

J’ai ouvert ce blog en 2011, très vite j’ai renoncé à poser une promesse spécifique pour vous lecteurs, car son objet est plus véritablement d’exercer ma liberté au plus près de mes questionnements du moment. de me montrer telle que je suis, au fil du temps. les « about » sont donc le reflet de ce cheminement :
– le 1er concernait la quête de beauté,
– le 2nd, la quête d’intime et de vérité,
– le 3e, la quête artistique,
et donc ce 4e… la quête elle-même.

Alors si vous lisez ces lignes, c’est que peut être, vous êtes dans le même état d’être que moi. en quête, en transformation, en recherche sur votre propre chemin. Ça peut paraître contradictoire mais Osho disait que l’existence est une expérience solitaire. cela m’a beaucoup heurté au départ mais tellement aidée ensuite de le comprendre. je suis la source de ma propre vie, de mes colères, de mes changements, de l’amour que je reçois et donne. Personne ne peut le faire pour moi.

Être solitaire pour autant ne signifie pas que je sois isolé.e. Au contraire! et j’ai la chance d’être nourrie de personnes merveilleuses, de bouquins, d’expériences, de la nature, de vous, de la vie elle-même. ce blog est l’expression de ma gratitude pour la vie qu’il m’est donné de vivre. je formalise mes transformations et transmets les apprentissages que je reçois. et d’ apprentissage, il n’y en a fait qu’un, essentiel : si vous vous souvenez de Mem, c’est celui du dénuement, celui qui n’ajoute rien à ce que vous savez déjà, celui qui au contraire va dévoiler votre coeur et poser devant vos yeux chacun de ses joyaux.

Merci pour vos longs commentaires ici, vos partages d’expérience et de vos convictions intimes (qui parfois aussi basculent). parfois, on s’engueule, parfois on chiale, parfois on s’émerveille, mais toujours en parlant de soi, sans injonctions, et avec bienveillance. il y a une vie ici qui me bouleverse. nous sommes comme ces bourgeons sur la branche du cerisier, seuls.es, différents, singuliers, mais bel et bien tous.tes reliés.es par ce chemin d’amour et de vérité.

Encore une fois, la bienvenue à vous!

Il y a 10 mois / Bouche 12 commentaire(s)

12 commentaire(s)

  • Oui… oui!!! (je peux pas en sortir plus, mais ça m’émeut – et me donne envie de lire tes about précédents – sentir la quête qui passe à travers toi et le temps)

      • Hello, oui ce serait intéressant (notamment voire surtout pour ceux qui, comme moi, ne commencent à te suivre que maintenant) de pouvoir suivre cette évolution avec ces précédents « about » qui semblent des jalons importants pour toi… J’ai l’impression que des nuances m’échappent (par exemple: différence entre quête de beauté et quête artistique ?). Merci pour ce partage anyway !

        • oh il faudrait que je les trouve! la quête de beauté était en l’autre, dans le voyage etc. la quête artistique est davantage de valider (pour moi) que je suis une artiste. capable donc d’être inspirée par l’autre mais aussi d’émettre un message, une forme, une vidéo, une couleur depuis « moi ». merci pour ta nouvelle venue et belle exploration! ❤️

  • Hello Mai
    Pour toi ces quelques mots, extraits de « Buffalo Belle » d’Olivier DOUZOU :

    Je

    Je suis la rivière

    Je suis cette rivière
    Et je me faufile jusqu’a l’estuaire

    La, je suis le fleuve
    Et c’est courant contre maree
    Jusqu’a ce que l’ocean
    Soit a son comble
    Ce moment ou rien ne se jette,
    Rien ne se retire,
    Le repos, l’etale,
    La renverse

    Ensuite, ni fleuve,
    Ni rivière,
    Je suis le chemin
    Que je trace dans l’ocean

    Je suis ce que je suis
    Je serai ce que je veux

    …..mille mercis,

    Frida

  • Je suis en mouvement. Je mesure et éprouve mes changements intérieurs, constate ce qu’ils produisent aux alentours. J’ai le sentiment de me débarrasser de peaux, depuis quelques temps. Je réalise que j’ai besoin d’être bien avec moi pour être pleinement bien avec les autres quand j’ai passé tant de temps à croire le contraire.
    Je me sens fébrile, comme à l’approche de quelque chose de précieux et c’est une émotion merveilleuse.
    Merci de ce que tu donnes, permets de prendre et d’echanger, c’est un cadeau fabuleux. Une pluie d’amour sur toi ❤

  • Je lis, sur tes conseils, ces quelques mots.
    Alors j’en laisse certains, nourrisson-nous.

    Je n’ai pas d’autres projets immédiats que de refaire un thé et laisser la lumière de ce jour nouveau nourrir mes cellules en mouvement.

    Des cœurs sur ta journée <3

  • Chère Mai,
    Voilà le grand saut… la séparation avec mon amoureux depuis 20 ans. Du vertige, de la tristesse mais la photo de ce cerisier me parle. Comme beaucoup de ce que tu nous montres, nous écris… Aujourd’hui, je suis moi aussi un serpent, beaucoup de peaux ont séché sur moi… une toute nouvelle éclot. Je suis seule et reliée et je suis prête… je t’embrasse bien fort

    • 20 ANS?! c’est… magnifique! un vertige qui je l’espère clôturent une magnifique histoire et sans doute un renouveau, quelque chose qui te fera pousser des ailes aussi. je t’envoie toutes mes pensées.

  • Alors jai pas tout à fait fini lécoute du podcast mais je marrête à un endroit particulier; celui de la mémoire familiale. tu nous / on en avait déjà parlé. jai pas réussir à finir le bouquin sur la psychogénéalogie. cest dire combien je suis concernée. javance tout doucement sur mon enquête familiale et je me rends compte de certaines choses (ma façon de percevoir est en plein changement, mais jai des automatismes qui reviennent au galop parfois et qui m »empêchent davancer). jai arrêté toutes formes de psychanalyse trop réflexive et qui entretiennent le fonctionnement de mon cerveau « modelé ». en revanche, je nai pas limpression davoir vraiment trouvé de thérapie qui fasse une place importante au corps (qui ne ment jamais) avec un accompagnement que je trouve adapté. je sens pourtant que cest maintenant quil faut que jy aille car ces schémas entravent ces avancées. Alors merci pour ce que tu racontes de cette quête que tu as entrepris pour les rivières parce que ça maide mais jaurai besoin de conseils de type de thérapies orientées corps et qui pourraient maider sur ce chemin. quelquun-e? merci davance je termine la lecture et reviens maybe pour dautres comm. xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *