Minh Tâm & 9 Kitchens

un Poème Vietnamien (à la papaye verte)

oh je suis très très heureuse de présenter Minh Tâm à celles et ceux qui ne la connaissent pas encore. Son blog culinaire et ses cours de cuisine viet font un tabac. et pour cause, Minh Tâm c’est pour moi un accès à toute l’âme vietnamienne : un amour profond, une passion même, pour la culture, une connaissance hyper pointue et même technique (les viet en cuisine c’est quelque chose, il y a une technique pour tout, et hors de la cuisine… c’est pareil!). pour moi Tâm est le summum de l’exigence et de la poésie. et j’ai d’ailleurs grand hâte de refaire un cours avec elle! allez voir, c’est génial!

et puis il y a Mymy, ma cousine adorée, que vous aviez déjà vu avec sa recette du Pho, et qui depuis s’est installée à Londres où elle a lancé une plateforme de cuisine, 9kitchens. Kieu My est une cuisinière incroyablement douée. après ses cours chez ferrandi, elle a voulu associer son amour de la cuisine à la santé et au partage. Son site est magnifique, elle propose ses services et aussi des cours! go go goooooOOOooo!

 

(toutes mes recettes sont dans la catégorie « Portraits/Cuisinant Bon » enjoy)

Il y a 10 mois / Bouche 10 commentaire(s)

10 commentaire(s)

  • Cette vidéo me rappelle celle où Lam se faisait le fameux chignon 🙂

    Et cela me rappelle surtout la fameuse recette de salade aux vermicelles de riz (avec les carottes râpées, la sauce marinée aux échalotes, et les herbes), à laquelle je rajoute des grosses crevettes, et qui est devenue depuis des années la recette préférée de ma meilleure amie et de mon chéri…

    Merci pour ce partage, et belle journée!

  • Il y a vraiment une très belle part de l’âme humaine qui s’exprime dans la cuisine… Et sinon, mazette, ça a l’air TELLEMENT BON !!!! Petite question, les quantités indiquées sont pour combien de personnes ? J’ai peut-être raté l’info comme un gros flan hein, pardon si c’est le cas :p

        • Verdict : une tuerie ! Après cette entrée, j’ai servi les aubergines à la vapeur au gingembre avec du riz, recette de Minh Tâm aussi, et les deux ont bluffé nos invités. Je l’ai déjà refaite depuis, elle plaît à tout le monde !

  • il y a un peu de Tran anh hung dans cette vidéo, (et pas parce qu’on y parle de papaye hein), mais dans la manière de filmer, de mettre les cinq sens en éveil. J’ai senti la coriandre à travers l’écran, la fraîcheur de l’eau sur ma peau, et le piment m’a meme un peu piqué les yeux. Légèrement frustrée au niveau de la dégustation en revanche… quoi que!

  • Ça touche à l’universel ! C’est tellement vrai et beau ce qu’elle dit sur le lien entre les exilés et leur pays …. la nourriture, la cuisine. Ma diaspora est portugaise et quand je tombe par hasard sur un endroit où j’essaye peux manger une spécialité portugaise je voyage instantanément… et mon bonheur est de voir que mes enfants partagent aussi « ce lien » à nos racines !

  • Que cela a l’air bon !!! J’ai une histoire de famille compliquée, un grand père indien, une grand-mère vietnamienne, et c’est vrai la dite « grande » histoire s’invite bien souvent dans les trajectoires familiales..J’adore la cuisine indienne et la cuisine vietnamienne et aussi la française, bon j’aime manger !!! Ce qui est rigolo, c’est que si mon chéri (français) est absent quelques jours, très vite , alors que je n’ai vécu qu’en France, je passe au mode riz, nuoc mam etc, ou curry et la musique, les lectures ont
    tendance à suivre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *