Saran Koly

l'Art de la Joie

Saran, Saran, Saran,

mais quelle femme!

je suis remplie de gratitude pour la confiance qu’elle m’accorde, pour la confiance qu’elle nous accorde. En ouvrant son coeur, elle nous permet d’ouvrir le nôtre. En partageant sa douleur transformée, elle m’inspire une force immense.

Elle me rappelle ce livre sur la Joie de Nicolas Go. n’hésitez pas à relire le post qui lui est dédié. Go nous dit que la joie est une source intérieure inépuisable, contrairement au bonheur qui demande de réunir des conditions extérieures éphémères pour être ressenti, avant de disparaitre. la joie est un outil de resistance. si nous pleurons en temps sombre, alors, nous perdons 2 fois : parce que le temps est sombre, parce que nous perdons de vue la joie toujours là.

beauté!

Rappelons-nous toujours de Saran, et puisse sa parole libérer et apporter de l’amour à celles et ceux qui en ont besoin.

Il y a 7 mois / Bouche 12 commentaire(s)

12 commentaire(s)

  • Merci Saran ! Merci Mai ! Une bien belle façon de commencer la journée & toujours des partages de vie qui enseignent beaucoup 🙂

  • Le sujet est très intéressant, c’est tellement rare d’aborder l’infertilité aussi librement.
    Ça prouve encore une fois qu’on peut tranformer une douleur, en faire quelque chose de différent et surtout voir les choses (ici la parentalité, la famille…) différemment.
    Merci à Saran pour son témoignage!

  • Merci Saran. Je suis tellement émue par cette vidéo. Merci de partager avec nous cette partie de toi si intime. C est un sujet tellement tabou encore. On ne parle jamais de deuil, on donne très peu la parole aux femmes qui désirent un enfant et ne peuvent pas. On ne parle pas de leur chemin. C est une reflexion sur la vie que tu me donnes là tellement forte. Toute cette emotion forte que tu degages..
    Et ces mots « besoin et envie »…tellement fort.
    La parentalité cest vrai c est transmettre. Mais cette transmission peut tellement se faire de differentes manières cet Amour peut se donner aussi autrement et aussi fort, j en suis convaincue. Encore plus après tes paroles. Je te souhaite un très beau chemin…❤❤❤
    Merci Mai de ces portraits humains qui inspirent tant qui soufflent de l amour en barre.
    Mille bises à vous deux.

  • expérience un peu différente de mon côté
    ivg puis désir d’enfant puis diagnostic d’une pathologie auto immune où le pronostic vital de la mère et l’enfant peuvent être mis en jeu
    réflexion
    grand sentiment de solitude puis assez naturellement j’ai décidé que non, je n’aurai pas d’enfant(s)
    parce que choisir entre une vie ou une autre ça ne m’allait pas
    parce que l’idée même que les grandes fatigues et incapacité qui me clouent parfois ne pouvaient pas être imposées à un enfant
    et oui, c’est douloureux tout ça
    Mais il y a une foule d’autres transmissions comme dit très bien Saran et d’autres apprentissages, d’autres deuils, d’autres peurs
    je fais beaucoup d’ateliers de pratique artistiques avec des enfants, des ados, de jeunes adultes, de jeunes incarcérés … et ces échanges sont axés et basés sur ma propre expérience et permettent mille discussions avec eux/ elles
    et ça, c’est tellement beau !
    mille bises

  • Celles qui veulent et ne peuvent
    Celles qui peuvent et ne veulent
    Celles qui ne veulent et n’ont pas d’autre choix que de pouvoir
    Celles qui peuvent et sont fustigées de ne pas vouloir
    À toutes celles qui rêvent d’être elles, non définies par le fait ou pas d’en avoir.

    Merci Mai et Saran pour cette bulle d’humanité. Vous êtes du baume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *