Ilann Vogt

tisseur littéraire

Erudit, intello même, sensible, sensuel, visuel, formant et rêvant ses corps de papier, dans cette bibliothèque utopique et infinie… Ilann est l’expression d’une singularité si forte!

En filmant ce nouveau lauréat au Prix de la Jeune Création des Métiers d’Art, porté par Ateliers d’Art de France , il m’a semblé ne jamais avoir croisé le chemin d’un tempérament mêlant autant de douceur et de persévérance; de calme et d’excentricité. Dans la voiture qui nous ramenait à la gare, je lui disais :

– c’est fou aujourd’hui (comme hier d’ailleurs) d’imaginer un engagement aussi total. Que ce soit envers un métier, des personnes ou ici l’elaboration d’une oeuvre, chapitre après chapitre… après chapitre… tout me parait si fou!

– c’est très exactement ce qui fait sens pour moi!

de l’expression « persévérer dans son être ». j’ai tant aimé imaginer que l’on puisse à ce point créer sa vie, se créer, y compris dans une forme d’aliénation. devenir un métier à tisser, comme une écriture du temps, au service de l’imaginaire!

Mais quelle poésie!

Il y a 2 mois / Bouche 6 commentaire(s)

6 commentaire(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *