superAugusTip #8

by Hyacinthe

Je partais en vacances en Thaïlande, avec mon copain que je n’avais pas vu depuis 7 mois. J’avais préparé tout le matos : soins, maquillage, tenues. Il m’a même demandé pourquoi j’avais un “extincteur” dans ma trousse. C’était une (grande (très graaande)) bouteille de masque pour les cheveux, aha.
La seule chose que je n’avais pas prévu, c’était de me brûler, en descendant d’un scooter dépourvu de protection pour le pot d’échappement. C’a juste commencé doucement pour finir en gros bobo pas très “joli”. Je n’y croyais pas, j’avais gommé, crémé, épilé mes jambes pendant tous ces mois pour finalement avoir une grosse marque en plein
milieu.
Je n’avais évidemment pas de cicatrisant, juste une crème corps aux huiles essentielles. Impossible de mettre ça sur ma brûlure. Tant pis, ç’allait devoir cicatriser tout seul. C’était sans compter la gentillesse et l’inventivité de nos hôtes
thaïlandais! Alors que je m’apprêtais à partir, une des femmes de la maison d’hôte (un tout petit truc à 5€ la nuit) me tend un grand bouquet de branches d’aloé véra. On s’asseoit et elle m’explique comment l’appliquer. “Break it and apply it”. C’est génial et ça me fait immédiatement du bien! Elle me montre ses blessures à elle, déjà “aloé vérafiées” aha. Je repars avec mon petit bouquet dans mon sac. Il m’aduré tout le séjour (un mois), et avec mon amoureux, l’application de l’aloé véra est devenu notre petit rituel quotidien!

Il y a 9 années / Bouche 5 commentaire(s)

5 commentaire(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *