De L’intime

Entre Nous

 

L’autre jour je parle à un ami de l’évolution du blog, de ce que le film me fait « en-durer » (rien de pénible)(juste que le processus est long dès lors que j’intègre la durée comme facteur essentiel de la création), de tout ce que cela évoque, invoque d’intime pour moi et, je l’espère, d’universel pour vous.

« il faut que je t’envoie un livre alors ».

« De l’Intime – Loin du Bruyant Amour » a été une révélation pour moi. la lecture d’abord est incroyable mais ensuite, cet ouvrage philosophique m’a permis de mettre des mots sur des choses qui me traversent depuis quelques temps sans que je sache comment les appréhender.

Iintime-fracois-jullien-2-mai-hua-600

Alors déjà, c’est quoi l’intime? chose si difficile à conceptualiser puisque justement, elle n’est pas « pensée ». l’intime n’est pas un intérieur qui n’est normalement pas montrable ou dicible, dans le sens moral du terme. c’est pas parce que je vous montre mes seins (NAN MAIS COMMENT CA JE VOUS AI JAMAIS MONTRE MES SEINS!!!), que je vous parle d’intime. ça n’est pas non plus parce qu’une actrice vous ouvre son « chez elle » dans un magazine, qu’elle vous partage un véritable intime.

l’intime n’est pas un intérieur, c’est ce qu’il y a à l’intérieur… de l’intérieur (François Jullien constate d’ailleurs qu’à l’opposé, il n’y a pas de plus extérieur que l’extérieur). ce que je comprends, c’est que c’est un espace intérieur, au plus profond de soi. que cet espace est là, quoiqu’il arrive, mais qu’il revient à chacun de nous d’aller l’explorer. ou pas. et bien sûr, cela me parle tellement!

car l’intime n’a rien de doux et moelleux. il est merveilleux et violent à la fois. c’est pourquoi beaucoup font le choix, conscient ou pas, de ne jamais s’y aventurer. « il faut oser l’intime »

Iintime-fracois-jullien-4-mai-hua-600

La semaine dernière, j’ai fait un post sur la sublime Elsa, et en recherchant le dernier Beauty Portrait que j’avais réalisé, je suis remontée à Mathilde… 1 an et 3 mois plus tôt! sur ma page fb, quelqu’un s’est exclamée « enfin! je retrouve la Timai du début » mais à vrai dire, non je ne suis pas la Timai du début! hahahahah. parce que ce blog, m’a justement permis, sans que je le veuille consciemment, de passer du Beauty Portrait à une recherche sur l’Intime (ça se voit pas mal dans l’évolution des tips aussi). et de la partager avec vous!

Iintime-fracois-jullien-3-mai-hua-600

parce c’est la 2e face de l’intime, lorsqu’il est adjectif – on est « intime »- il y a la notion de l’autre, de l’Autre, et cet espace là, l »entre » -nous est exactement l’aventure que je tente ici. parfois, il m’arrive de me perdre… MAIS J’AI LE DROIT!

MERDE!

Iintime-fracois-jullien-7-mai-hua-600

parfois aussi, plus il y a de l’intime, plus il y a de partage, plus il y a d’intime partagé, plus mon espace intime à moi (mental, émotionnel etc) s’en trouve débordé, et donc grandissant. je n’avais jamais été intéressée par le phénomène du blog. je trouvais cela intéressant mais ne m’y intéressais pas. mais là j’avoue qu’après cette lecture, quelque chose s’est ouvert, et je trouve ça très beau d’être bloggeuse. de vous parler d’intime, sans viser d’intérêt, pas celui de vous faire miens en tout cas; et c’est là où il du partage et non de la démonstration, de la recherche de validation, de la séduction… juste partager. juste ensemble. parce qu’il y a là une genèse de « con »-science. J’ADORE!

Iintime-fracois-jullien-5-mai-hua-600

oui, il me semble que le blog redistribue les cartes de l’intime. et que, contrairement à tout ce que l’on pourrait croire, et c’est ce que j’entends dans les résonances de vos commentaires, c’est que le blog, sans prendre une place de l’intime qui n’existe pas (je suis pas votre amie, je suis pas votre mère, je joue pas avec vos mômes) et bien le blog, pas le mien, mais le blog en général, sait créer de l’intime. un intime que peut être on ne connaissait pas avant. c’est pas génial sa mère ça?!!!

Iintime-fracois-jullien-6-mai-hua-600

Tout tombe bien, si bien, car cette découverte me permet de tourner une page sur ce blog, car c’est le dernier post publié sur superbytimai, comme vous le connaissez depuis bientôt 5 ans. dîtes lui au revoir ce weekend, car lundi sera un autre jour!

je vous embrasse sur les 2 joues. Merci Jean pour cette merveille. <3

 

De l’Intime, Loin du Bruyant Amour, de François Jullien

Il y a 2 années / Bouche 24 commentaire(s)

24 commentaire(s)

  • Merci pour ce post, je pense que je vais me plonger dans la lecture de ce bouquin. J’ai une petite question, est ce que tout les posts (vidéo et écrits) vont rester dans la nouvelle version de ton site ? Histoire que je sache si je dois visionner et relire mes préférés une dernière fois?

    Je te suis depuis le début et c’set vrai que j’ai grandi avec ton blog. Parfois je le reparcoure en long en large et en travers et je me remémore les moments de ma vie qui correspondent à certains articles. J’aime beaucoup qu’il soit comme un miroir de ma croissance. D’où ma question 🙂

    Merci pour tout en tout cas Maï

    • oh bah je pensais pas avoir publié le post!
      oui tout sera accessible. et vus retrouverez vos petits avec beaucoup plus de facilité encore. simplement cela me permettra de clôturer superbytimai tel qu’il était conçu au départ : pourquoi et comment le gens se font-ils beaux?
      c’est bon de… muer!

  • Ca me parle tellement, trop long à expliquer là mais je te suis à fond de fond…
    Bon week end et à lundi (je me lève à 5h30,je regarderai si il se passe quelque chose ou si c’est pour plus tard 😉 )
    5 ans de bons moments. Merci !

  • Merci pour le blog passé et merci d’avance pour celui à venir….
    J’espère accompagner encore longtemps ton cheminement qui nous ramène si souvent au notre….
    Bisous doux.

  • je suis émue
    et j’ai vraiment envie de vous renouveler un grand Merci Mai
    et … j’ai vraiment hâte de voir votre projet sur Kiss Kiss Bank Bank, il me semble que ca s’approche ….

  • Et bien un grand merci pour ces 5 années, et au revoir.
    C’est beau une page qui se tourne, c’est un peu comme un déménagement, ça me rend toujours souriante ces formes de nouveaux départs.

  • Je te suis à travers ce blog depuis (presque) le début. J’ai vu ta transformation au fil des jours. Et c’est un réel plaisir. Alors, je ne suis pas étonnée que tu nous parles de cet ouvrage, et que ton blog change. Cette mutation est magnifique
    Si je peux me permettre, il y a un autre livre de François Jullien qui est très intéressant et qui parle de l’altérité: l’écart et l’entre.
    Je suis discrète et ne viens que très rarement déposer un commentaire mais aujourd’hui je me sens obligée de t’écrire. Tes vidéos sont magnifiques et me transportent à chaque fois. Alors bienvenue à ce que tu nous prépares. Quant à ton film, je l’attends et, j’en suis sûre, il sera de toute beauté.

  • Hâte d’en savoir plus, sur ce qui va se passer ici !!!
    Je suis d’accord avec toi, c’est une certaine forme d’intimité que l’on retrouve dans les blogs (enfin les blogs que j’aime et que je lis), une impression de percevoir quelque chose d’intime de l’autre, de se reconnaître en l’autre ! Depuis le début, j’ai trouvé que tes « beauty portraits avaient quelque chose de différend de ce qu’on voyait un peu partout, justement oui c’était déjà de l’ordre de l’intime à un degré plus subtile au départ, et beaucoup plus évident quand tu partageais avec nous tes petits films sur la vie par la suite. C’est aussi, il me semble ce qu’on recherche dans un bon film au cinéma, non ? On ne connaît pas les comédiens et de toute façon ils jouent un personnage avec lequel on passe 1h30 ou 2h en intimité. Et on ressort comme si on avait partagé un vrai moment avec eux.
    Bises

    • @zelda, oui effectivement, ça se passe un peut comme ça dans la création. je me suis toujours demndé pourquoi les gens allaient au cinéma pleurer et maintenant je comprends mieux avec cet éclairage sur l’intime. c’est une quête!
      @bella : un immense merci, je vais oui lire cet ouvrage aussi et même tiens essayer de la rencontrer… qui sait?!

      sinon lundi matin, il y aura encore qq pétouilles sur le site, car je viens d’apprendre qu’elles ne pourraient être réparées à temps mais je vous sais bienveillants et ai trop hâte de vous partager cette nouvelle maison, même si la peinture n’a pas encore bien séché!

      bises à toutes

  • Merci pour ce que fut cet espace, et comme beaucoup d’autres, j’ai extrêmement hâte de voir vers quels nouveaux territoires tu vas le faire voguer !

    C’est intéressant, cette progression dont tu parles… Je me demandais si tu l’avais préméditée ou non, si tu avais commencé par des essais (dans tous les sens du terme) pour tâter le terrain, l’outil et t’affiner toi, avant d’aller vers ce quelque chose de plus que tu imaginais déjà… Ou ça s’est fait comme ça, au fur et à mesure ?
    Bises !

    • @melo : non je n’avais pas rêvé à tout ça. tout ce qui m’arrive n’était juste pas imaginable! j’ai avancé avec mes envies, celle de filmer les gens qui se faisaient beaux, et de vous rencontrer. votre regard m’a donné une confiance incroyable et ceux que je filmais aussi. en me montrant d’autres choses que le fait de se faire beau. quand Mr. Ramires m’a demandé de filmer ses élèves par exemple je n’avais aucune idée de ce que cela allait donner.
      les seules contraintes de que je me suis fixées étaient d’une part de ne pas trop me prendre de pression, c’est pour cela que je blogue moins aujourd’hui (1 parfois 2 posts par semaine, contre 3 au début); ensuite c’était de ne faire que des choses qui me plaisaient. sinon j’aurais fait des centaines de tutoriels… cela a été une exigence très difficile mais passionnante à tenir et cela m’a permis d’exprimer et de chercher des choses là où elles m’attendaient… au plus profond de moi.
      merci pour tous vos messages et pour vos retours qui me nourrissent tellement.

  • Merci pour ta réponse, c’est une belle leçon je trouve… Savoir s’écouter, suivre ses envies et son instinct, et ne pas faire de compromis.
    C’est très beau et très généreux de ta part de nous donner à voir et à partager ce processus. Un « merci » ne fait pas vraiment justice à tant de générosité, mais le coeur y est 🙂

  • Après plusieurs années à lire tes posts et regarder tes vidéos, source de beaux moments et d’inspiration, un mot s’impose : m e r c i
    Je ne commente que très très rarement mais cette fois-ci je tenais à te dire que tes posts sont des pépites et ton blog en quelques sorte un compagnon de vie. On retourne à l’intime !

  • Mai, je te « connais » depuis ton premier article sur ce blog. En vrai, nous nous sommes jamais rencontrées. Mais j’ai toujours rêvé que tu sois ma copine, ma meilleure copine. En tout cas, les gens qui t’ont dans leur vie ont de la chance.

    Oui, depuis les débuts de ce blog tu as changé. Mais tout est cohérent. Tu es la même. Tu es sur la bonne vois. Continue comme ça.

    Bisous doux.

  • Bonjour Maï,
    C’est Antonin Artaud qui disait ‘ A l’homme s’offrait deux routes : celle de l’infini dehors et celle de l’infini dedans … ‘

    C’est vrai que dans le processus de création, on est souvent entre intime et exposition et c’est parfois délicat et demande de la finesse, et justesse ; cela n’est pas simple (bah sinon tout le monde pourrait le faire)!
    Bravo pour ce qui a déjà été accompli et…
    Hâte de sentir, lire et percevoir cette ‘mue’ et j’espère qu’elle sera tout aussi riche pour ‘toi’ (je dis toi parce que je ne te connais pas sinon je te vouvoierai bien sûr) …

    Bises

  • Arf, dois-je comprendre qu’on en a fini avec les beauty portrait ?
    C’est dommage. Moi c’est vraiment le format que je préfère sur le blog et je ne pense pas que tu ai épuisé le sujet. J’ai bien compris depuis longtemps que tu as des ambitions plus larges, mais je prend un grand plaisir à rencontrer des personnes au travers de leur routine, à les regarder farfouiller dans leurs affaires, expliquer ce qui leur plait dans un produit… je pense aussi qu’avoir une « communauté de testeuses » qui donne son avis sur les produits sur internet c’est très pratique avant de faire son achat ^^

  • tu sais ce que j’ai aimé le plus ici? la réflexion…toutes tes réflexions.

    En fait elles m’aident à aller plus loin chez moi à « forcer en douceur  » mon intime justement. L’intime c’est un lieu complètement à soi, alors parfois lorsque tu partages le tiens ça fait écho chez moi…et je peux t’assurer que comme ce dernier post…je lis relis et encore relis ce que tu as noté en me disant… »c’est trop dur pour moi, je ne comprends rien à ce qu’elle écrit, c’est trop philosophique, trop profond… »…ahahaha
    tu parles, j’ai tout compris oui, mais c’est tellement…tellement la ptite claque que ça me remue carrément.

    Voilà Maï…en tous les cas moi je voulais te remercier du fonds de… »mon intime » (ahahaha) de tout ce que tu as pu m’apporter pendant ces 5 ans (et il y en a crois moi…je sais que tu sais 😉

    Bref je suis émue…émue de voir que tu grandis grâce à ici, émue de voir que tu m’as fait grandir aussi et émue de lire tout ces partages, tout cet amour qu’il y a ici.

    Je suis allée chez Seymour il y a deux semaines avec une amie. J’ai parlé de toi un peu avec Melissa…sisi (un peu j’ai dit 😉 ). Mais j’ai surtout parlé de ce que l’ endroit m’a fait redécouvrir…l’intime en fait partie ma jolie…

    Des bisous tout doux…aurevoir superbytimai (ben merde j’ai la larme) et vive Maï 😉

  • Bonjour, c’est drôle ta réflexion sur le fait que toi même et donc ton blog ne sont plus les mêmes qu’au début. J’apprécie tout particulièrement la tournure qu’il a prise. Parmi ses les nombreux blogs que je pouvais consulter quotidiennement il y a quelques années , le tiens est le seul qui attire encore mon attention. La plupart étaient et sont restés axés très mode avec une dimension encore plus luxueuse d’ailleurs, sans trop de profondeur. Le tiens touche à la vie, à la famille (ce qui me touche particulièrement, on conçoit difficilement l’épanouissement personnel, professionnel et artistique conjugué au rôle de mère, séparée qui plus est, et cette favor de révéler la fragilité des liens mais en même temps la force que cela représente m’amene à réfléchir, à me motiver, à me pardonner…). Et les films sont toujours aussi beaux donc continue à faire évoluer !!! C’est ca qui est bon 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *