le songe d’Erika

Spirit Horse

En filmant Erika, je me suis sentie comme avec Jake, ou comme avec mon propre frère quelques semaines plus tard, ou bien sûr comme avec ma famille filmée pour les Rivières : je ne comprenais rien.

ni à ce que je voyais, ni à ce que j’entendais. et quand tu filmes… c’est un peu chaud!

et ça m’a beaucoup troublée de me retrouver dans une période où il y avait cette « séparation ». et en même temps, une autre chose émergeait aussi. qui justement persistait à me happer vers ces images en mouvement et ces êtres. je crois finalement que ces derniers mois me font toucher du doigt la différence entre la pensée et l’esprit. et ce que je viens de comprendre c’est qu’entre les deux, il y a la magie. la magie qui se trouve dans les êtres. des êtres qu’on ne pense plus « objectivement » mais qu’on « vit » subjectivement.

comme des miroirs de l’âme, troublés uniquement par l’assaut de mes pensées. la magie… ah oui?

ça me bouleverse d’écouter une femme dont les songes ont une telle matérialité. une telle existence. de s’y autoriser, je trouve ça fou, de le partager davantage encore. j’avais lu dans « She », un bouquin de Robert Johnson sur le mythe de Psyche, que les rêves ont beau n’avoir pas de réalité dans un certain type de vie, ils ont une vérité dans un autre type de vie. si tu as fait un cauchemar ou un rêve merveilleux « c’est arrivé », it happened… to you.

que ça m’inspire.

Je me rappelle des mots de Shivam l’an passé décrivant Erika ainsi : « elle est complexe, et sociale » et ça m’a émue parce qu’il faut beaucoup d’amour pour connaitre quelqu’un aussi bien, sans la garder captive d’une définition. raconter sans définir, ça aussi c’est magique!

 

Ci-dessous la chanson qui habille Erika, Trollabundin (Reprise de la chanteuse Eivor) Lily Anne Bonny, qui était avec nous a Spirit Horse. et qui nous a fait cet enregistrement a capella. GRATITUDE!

les paroles sont magnifiques pour ceux et celles qui savent lire anglais :
Spellbound I am, I am
The wizard has enchanted me, enchanted me
Spellbound deep in my soul, in my soul
In my heart burns a sizzling fire, a sizzling fire

Spellbound I am, I am
The wizard has enchanted me, enchanted me
Spellbound in my heart’s root, my heart’s root
My eyes gaze to where the wizard stood

je vous laisse avec Yeshe Tzogjel, the female Buddha, « odd but beautiful ».(nb : moine bouddhiste qui a initié Erika is Ngak’chang Rinpoche)

Peace and Love to you all

 

Il y a 5 mois / Bouche 28 commentaire(s)

28 commentaire(s)

  • « je ne comprenais rien.
    ni à ce que je voyais, ni à ce que j’entendais. et quand tu filmes… c’est un peu chaud! » le ressenti perçu d’ici, est que, c’est les moments ou ce que tu transmets est le plus juste…… merci pour ça

  • alors mon sentiment comme ca à chaud…
    tu sais que je ne parle pas l anglais ou du moins très mal…quand j ai vu qu il n y avait aucunz traduction ma première reaction a été « aaaah ben nooon » et j ai écouté j ai regardé…ce qui en est ressorti…non pas de la traduction même si évidement il y a quelques mots…beaucoup mais beaucoup d emotions dans les yeux d Erika. Elle aime cet endroit, son endroit ouvert à tous, son endroit avec beaucoup beaucoup d amour, beaucoup de sérénité aussi…cet endroit de « peotection », oû tout le monde peut venir rire chanter…vivre quoi.
    Tu amenes avec cette video, en tous les cas pour moi…cette transmission dans laquelle on a pas besoin de parole pour comprendre mais simplement le coeur…transmettre parle coeur.
    Merci Mai….on avance dans bien des choses par ici 😚😚
    Love

    • @Damepoule: La traduction en français s’affiche sur ma vidéo 🙂

      Mai, tu me sembles à chaque fois filmer avec le cœur grand ouvert, et c’est super!

    • merci jocy! on a évidemment prepare une traduction! mais c e commentaire me touche tellement! j’étais certainement comme toi cela dit avec erika. a ne pas comprendre grand chose de qu’elle « disait ». comme dit mon mec 80% de la communication est non verbale! merci jocy! ❤️❤️❤️

      • INCROYABLE ce qui se passe pour moi…Après le com de O et le tiens (merci) je rembobine la video et je vois la traduction…Mais je ne comprends rien (ahahaha) un peu comme si je ne voulais pas « intellectualiser » cette video mais rester sur ma première impression ‘la transmission du coeur »❤ . Quand je te dis qui se passe des choses ici Mai 😉
        Autre question…dis moi le bouddha dont elle parle ce n est pas Tara? la peinture me fait penser à elle (une jambe pliée, l Autre prête à se lever pour aider). Je demande ça parce que j ai Tara chez moi et fais la meditation tous les jours de Tara…ce qui m apporte un bien fou. Alors si c est elle ce serait encore plus incroyable …
        La parole du coeur vraiment à retenir❤

  • c’est drôle parce que je n’ai pas eu le réflexe de chercher les sous titres …
    pourtant mon anglais est vraiment pas bon
    et je me suis laissée portée par cette voix et l’émotion qui s’en dégage , l’énergie
    et j’avais l’impression d’être à mi chemin entre rêve et réalité
    c’est hyper fort!

  • Mais oui ! « My love can be here », c’est magnifique et tellement vrai !
    Heureux pour elle !
    Ecouter Erika, m’a fait penser à la réplique de Michael Lonsdale dans « des hommes et des dieux » :  » La vie est un grand jeu. Il faut bien la jouer la vie !  » et à la phrase de Denis Marquet qui m’avait interpelée : « On ne manque jamais que de ne pas donner ce dont on croit manquer. »
    et que j’avais eu besoin de retranscrire à ma façon : C’est une erreur de penser qu’en raison d’un manque dont on aurait souffert, l’on puisse, en conséquence, ne pas donner.
    Une grande famille de cœur. L’amour en retour !

  • Oh la la! On ressent l’émotion et l’Amour!!!! Je viens de lire tes derniers posts les uns à la suite des autres et je vais reprendre le temps de la réflexion mais la toute de suite le message qui en ressort c’est s’aimer et s’accepter tel qu’on est! MERCI! Car j’ai l’impression que la société est de plus en plus dans le jugement de l’autre et dans peu de bienveillance (tu parlais du monde du travail dans un commentaire, je suis d’accord mais j’aimerais comprendre pourquoi on en arrive là)!

    • je ne sais pas en vérité si une société d’amour est possible qd on vit des millions et des millions ensemble. il faut une structures j’imagine et fermer certains shakra sinon la vie est impossible.
      ça nfait us permet de vivre ensemble, de vivre dans une certaine paix même. c’est déjà ça.
      mais le retour de bâton est que nous ne vivons dans une société basée sur la quête de sagesse (qui nécessairement arrive à l’amour qui est source et finalité de tout j’imagine). regarde ça dire à quelqu’un que tu veux monter un business plan, on va t’écouter, dis que tu veux consacrer du temps pour de la sagesse et on va rire ou t’infliger de jugements toxiques (pfff n’importe quoi etc).
      le mythe de la virilité est pour beaucoup. écoute l’itw ou lus le livre bien sûr et tu verras qu’on y trouve les fondements de la xénophobie etc.
      normal puisque cette société est normative et considère l’inégalité des êtres comme « naturelle » et vertueuse… bon bah faut pas aller chercher loin.
      cela étant on a qu’une vie et trouver la société toxique ne peut pas constituer un mode de vie en général. chacun doit cheminer j’imagine pour être qui il veut être. qui il pourrait être.
      mille bises julie! ❤️

  • finalement être qui l’on est profondément sans se soucier sans cesse de son environnement c’est à dire d’arrêter de s’adapter sans cesse pour que ça fonctionne toujours. Je l’ai trop fait je pense, ce qui est enleve de sa personnalité. Merci Mai de me faire cheminer❤️

    • julie! oui c’est une chose incroyablement difficile d’être authentique. de faire en fonction de soi, avec amour mais sans compromis. chemin ardu mais d’une beauté absolue. ça chemine ça chemine

  • Je me finissais ma réflexion en prenant le petit déj, s’accepter pour accepter la différence et l’autre dans sa différence. S’aimer en 1er, on le sait mais prendre conscience de l’effet réel c’est encore autre chose. Belle journée! 😘

    • disons que plus tu “t’acceptes” plus tu te connectes à toi même.
      il est logique que tu sois alors plus connectée à l’autre, notamment dans sa différence, surtout dans sa singularité. bon voyage hein!

  •  » fermer certains shakra  » Mai
    Effectivement, nous ne vivons pas dans un monde de bisounours.
    Ne pas confondre honnêteté et transparence, dans une société où nous sommes considérés comme des data à exploiter et où un certain narcissisme tend à tout exposer. Bien voir où sont nos limites.
     » Soyez prudents, rusés, intelligents, comme des serpents, entiers, simples, comme des colombes. »
    a écrit Lytta Basset. Etre à la fois serpent et colombe pour plus de paix en soi et dans le monde.

  • Je ne perçois pas ça comme des songes mais comme une matérialité (puisque vécue) décrite avec des mots forcément réducteurs. L’émerveillement et la découverte de quelque chose de plus grand sont difficilement transmissibles oralement. Je t’embrasse Mai

    • annabelle merci! oui tu as raison qui sait s’il s’agit d’un singe ou si cette déesse lui est « reellement » apparue. finalement quelque de véritable n’est pas forcément réel!!!! merci

  • Erika est une humaine sublime!Je rejoins tout à fait Annabelle, la question n’est pas de chercher à savoir ce qui s’est passé pour elle de notre point de vue tout réduit. De toute façon peu importe la forme de cette expérience, elle semble l’avoir complètement intégrée et il lui en reste quelque chose qui semble l’accompagner toujours depuis cette expérience. Je pense de plus en plus souvent que notre/nos conceptions de la réalité sont encore très étriqués alors que pourtant on a eu tant de témoignages de personnes ayant vécu l’extraordinaire et malgré le fait que certaines de ces expériences soient semblables entre elles, on continue de les ignorer et ne faisons pas évoluer notre vision du monde, sans doute par peur j’imagine… mais je ne peux pas m’empêcher de trouver cela dommage…Bon c’est pareil dans de nombreux domaines, laissons le temps au temps pour les changements!

    • tu as raison cecile! et oui l’essentiel n’est pas dans la labellisation de son expérience. c’est plus grand que ça. et ce qui m’a a la fois perturbée et émerveillée. elle m’a sortie de ma boîte!

  • C’est drôle parce que je parle plutôt couramment anglais et pourtant j’ai décroché, ce n’était pas une question de compréhension mais juste de fascination pour sa voix, la chaleur de son regard, elle est si belle quand elle parle de tout cet amour autour d’elle…
    Ca me donne une petite envie un peu fofolle de venir un jour à Spirit Horse moi aussi !

    • merci simone! oui j’étais avec shivam et jerry et on se disait « on ne sait jamais vraiment ce qu’erika a dit, mais qu’importe! quelle femme extraordinaire »
      une sorcière, incarnation de l’amour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *