Jerry Hyde

a Rock n' Roll Therapist

Video with french subtitles below

J’ai rencontré Jerry il y a presqu’un an, et ces images ont été tournées il y a… 9 mois!

Lorsque j’ai vu Jerry la première fois. C’était sur un flyer. Truc Anh, mon frère m’avait envoyé un message en disant : « va à ce talk, c’est à Seymour +. Rencontre des gens différents, ouvre tes horizons, sur des sujets qui te plaisent. Au pire du pire, tu auras perdu 1 heure! »

L’idée de perdre 1 heure de mon temps me déprimait. Aller rencontrer des gens que je ne connais pas me déprimait (je ne connaissais pas encore Mélissa). Mais au fond, je le savais, mon frère avait tellement raison. et puis je vois le nom du bouquin écrit par le bonhomme : Play From Your Fucking Heart, et je me dis « pas mal! ».

allez go!

En arrivant, je découvre Jerry assis sur un fauteuil, se laisser itw par Melissa. Un bel homme tatoué de partout, une sorte de personnage hyper virile comme ça, parler de sa pratique en tant que… Psycho thérapeute. Ah mais dis donc, ils n’étaient pas comme ça mes thérapeutes! Soirée et discussion hyper interessante, qui font écho à mille choses en moi. A la fin, je vais le saluer, le remercier, et repars aussitôt. Je trouve que c’est difficile d’engager la conversation avec qn qui vient de passer 1h à présenter son bouquin!

 

Et puis en rentrant je me dis « nan mais… il faut absolument que je l’ai… pour le blog ». J’étais super impressionnée et en même temps… Oh on n’a qu’à envoyer un message. Au pire il ne répond pas.

Bah il m’a répondu dis donc! Depuis l’Eurostar qui le ramenait à Londres. On essaie de se contacter par Skype, une fois, deux fois, ça ne marche pas. Alors je lui dis « je n’aime pas préparer mes itw, et je suis sûre que la vie va nous donner l’occasion de nous retrouver entre Londres, Paris ou ailleurs. Je te filmerai comme ça. »

2 semaines plus tard, je décroche un contrat pour The Body Shop… A Londres. En 12 ans de freelancing, Ça ne m’est jamais arrivée auparavant, une mission à moyen terme, à l’étranger. Et c’est à Londres!

J’arrive chez Jerry et me dit en voyant cet espace « … …. … » Bah j’ai justement pas de mots, à part des choses nazes du type « wahou, la déco de ouf ». Une sorte de caverne d’ami baba… à Woodstock, avec des tentures, de l’encens, des guitares électriques, des plumes, de vieilles photos, des crânes, des peaux de panthère…. On s’installe, et là mon micro ne fonctionne pas (d’où le son un peu pourri)(sorry)(J’ai vu juste après l’itw qu’il était sur « mute »). Et Je suis super nerveuse. et je fais comme si de rien et commence à filmer. Et voici le résultat.

Tout ça pour vous dire, qu’avant de devenir mon chéri, Jerry, il y a d’abord eu une très longue aventure. lente, nourrie par de l’admiration, de l’échange, une amitié. que les choses sont allées très… Lentement. Et très sûrement. Petit à petit, le personnage est devenu pour moi une vraie personne. Sans doute n’ai-je plus à l’objectiver. Sans doute avons nous, individuellement, puis ensemble « follow our bliss ». Et c’est comme un rêve, en mieux : c’est vrai !

J’ai évidemment eu un mal de chien à monter cette vidéo et j’espère qu’elle vous plait et vous aide et vous raconte des choses. C’est notre premier bébé, et il y en aura d’autres.

D’ici là pour clôturer ce premier portrait OUT OF THE BOX un peu spécial, je vous mets les choses que je retiens des messages de Jerry. et pour que ça marche cette histoire « Hors de la Boite », il faudrait que vous en fassiez autant. que pouvez-vous en tirer pour vous-même, pour votre vie à vous? bah allez, faîtes l’exercice!

 

alors voilà de mon côté :

1- be your own authority

J’arrête de chercher à être validée par les autres, mon boss (bon ok j’en ai pas), mes followers, mon mec (!), qui sais-je, par des papas et mamans de substitution. Je cherche ma vérité, mes valeurs à moi, comme une adulte. J’adore aussi cette idée de companionship. pas d’être supérieur à l’autre.

 

2- follow your bliss

On vient d’en parler. La confiance, le centrage sur soi, permet de savoir quel chemin te correspond. à l’instant t. Tu ne cherches pas une chose ou une autre, mais ton « assise » te permet  d’aller là où ton bonheur t’attend. Jerry, je l’ai tout de suite admiré mais je ne suis pas allée le chercher pour le séduire, et c’est pour cela que mille choses ont pu être échangées entre nous jusqu’à ce que la relation devienne autre chose.

 

3- stop objectifying other people

J’arrête de parler à la caissière, au taxi, à la porteuse de burkini, à mon enfant, et me relie de personne à personne. L’autre est comme toi, il a des rêves, un passé, des enfants, des parents etc… c’est une personne!

 

J’espère que cette vidéo vous a plu. dîtes moi. J’ai tellement hâte de connaître votre ressenti. Merci infiniment Mr Jerry Hyde! et merci à vous mes « compagnons ».

love

Partagez cet article avec vos amis anglophones !

Il y a 10 mois / Bouche 69 commentaire(s)

69 commentaire(s)

  • Je suis moi-même thérapeute et ta vidéo me rassure, m’inspire, je travaille un peu comme Jerry Hyde avec les gens que je reçois et parfois je doute tellement…. Le cadre des thérapeutes et tellement rigide
    Merci Mai

    • alors quoi, tu bosses dans un environnement beige? les écoles sont faites pour nous « élever » mais après, on élève soit même son art, non? allez fonce! x

  • Bonjour Mai 🙂
    Alors déjà, merci de nous présenter ton amoureux 😉 ♥ et ensuite, waow, je comprends que tu aies craqué, il est très inspirant 😉 … Et je suis sûre que vous allez beaucoup vous apporter mutuellement ♥
    J’aime beaucoup sa façon de voir le monde, en tout cas !!
    Mille bisous ♥

  • Très touchée par cette vidéo du fait de votre histoire. Le montage est super pour cela.

    Le discours de Jerry m’atteint moins même si je vois les choses comme lui. Ce discours est devenu hyper consensuel. J’ai un peu le syndrome Dalida concernant les mots 🙂
    Je préfère, de loin, regarder les gens vivre tout cela, d’où le fait que je n’aime rien tant que tes vidéos dans lesquelles les gens vivent et font plus qu’ils ne parlent, mon très grand intérêt pour ton post précédent et le fait que j’ai hâte d’en savoir plus sur l’expérience qu’il t’a amené à vivre.

    • hahaha, consensuel? (la fille pas vexée du tout!). ce serait bien que plus de gens pensent comme ça.
      mais au delà des mots, il faut s’avoir l’appliquer, se l’approprier. agir. c’est là où certains repères « en mots » peuvent nous aider à guider nos actions.

  • Ce que j’aime dans cette vidéo, c’est qu’à un moment, au milieu, on t’entend RESPIRER. Peut-être que c’était le cas avec les précédentes, mais là, je ne sais pas, c’est palpable. C’est comme si on te voyait aussi derrière la caméra.
    Bonne route Mai!

    • hahaha oui c’est vrai, le fait de ne pas avoir de micro a fait que le son a été enregistré directement par la caméra que je portais pour filmer. donc oui, on m’entend respirer! et plus je suis concentrée, plus semblerait-il, je respire fort! bisous

  • J’ai un tel besoin intérieur de sortir des cadres, de me libérer que OUI ce que dit Jerry me parle beaucoup 🙂 Et ça me fait du bien de l’entendre d’un homme, car les hommes ont beaucoup eu figure d’autorité dans ma vie. Mais je m’en guéris 😉 C’est fou comme parfois on a l’impression d’être juste, de suivre notre vérité, et puis bim on se rend compte on est retourné dans un cadre, qu’on recommence à vouloir être conforme.. tout ça donne vraiment à réfléchir ! Merci Mai de nous partager cela mais aussi ton histoire… ta rencontre… c’est beau !!!

    • merci mintsy! oui parfois, on oublie, du coup, jerry lui, il se tatoue! je crois qu’il y a les mots, que c’est déjà dur d’arriver à formuler tout cela, mais ensuite, il y a les actions. et a la fin il ne reste que ça. ce qu’on fait. bise et belle route (hors autorité)!

  • Vos récents posts m’interpellent beaucoup (celui sur les hommes et votre expérience au Pays de Galle) et me donnent vraiment matière à réfléchir.
    Cela me fait beaucoup de bien. J’ai un mon premier enfant le 20 juin et parfois j’ai l’impression que mon cerveau a été en pause pendant quasiment 3 mois…!
    Je comprends l’admiration que vous avez pu porter à Jerry qui semble être un homme fabuleux et je trouve cela très beau lorsque vous écrivez que le personnage est devenu une personne.
    Je ne vous connais pas (quoi que… depuis le temps que je suis votre blog !) mais je me réjouis que vous soyez de nouveau amoureuse et visiblement heureuse.
    Je vous remercie pour tous ces sujets que vous développez sur votre blog, c’est d’une richesse ! Et je vous admire dans votre capacité à explorer votre for intérieur et à sortir de votre zone de confort.
    Je vous embrasse (si vous me le permettez)
    Delphine

  • Je me lance après des années où je lis, regarde, m’inspire de tout ce que tu nous offres. Je prends enfin la parole car je trouve cette idée de rubrique OUT OF THE BOX géniale! Nous avons tellement besoin de ça en ce moment. par personnes qui osent, s’engagent pour les autres, dans une démarche différente et avec de vraies valeurs. Perso je n’arrive pas encore à tout aligner, mais ça vient, petit à petit. Ce que je retiens de cette vidéo c’est son approche de la thérapie, cette manière d’accompagner les gens, de s’ouvrir et s’offrir mutuellement des choses sur ce chemin, dans cette forêt. Tout ce qu’il dit est génial, être intègre envers les autres, chercher sa propre vérité indépendamment de toutes les personnes qui nous entoure. Mais ça est ce qu’on la trouve un jour, où est -ce la quête d’une vie? Le plus difficile c’est soi, ses propres barrière pour ne pas laisser émerger ce que l’on est vraiment. Est ce que ce n’est pas une quête éternelle? Enfin moi je galère pour trouver cette vérité! Ce qui est aussi super beau ces sont les émotions qui flottent, on ressent comme une admiration, une fascination, presque une petite gêne, le début de quelque chose d’indiscible. Finalement comme souvent c’est ce qui n’est pas dit, les silences, les souffles, les rires gênés qui expriment pleins de choses. Et ce lieu est juste magique, tellement chargé d’histoire, ce mec a une présence de dingue, il est là maintenant ici et avec toi. c’est super beau! Vous êtes beaux!

    • oh flore merci! la quête de soi prend un vie. on grandit toute sa vie. c’est ma conviction. enfin c’est un chemin que l’on peut décider de prendre. et sur ce chemin, on ouvre des placards avec des fantômes dedans, des trucs qui font peur. mais en fait dans le placard, il n’y a souvent pas grand chose. plus tu ouvres des portes et moins tu as peur et plus tu désires en ouvrir. c’est trop génial! belle route florie et pour ce tout premier com… reviens vite!

  • Bonjour Mai,
    Tout comme CourbesGénéreuses, je comprends que vous ayez craqué pas uniquement sur le plan physique ! 🙂
    Merci pour cette présentation de votre compagnon. Son humilité et son humanité sont ce qui me touchent de prime abord. J’y vois aussi de la simplicité.
    Humilité – humus – terre. Compagnon – celui avec qui l’on partage le pain. Une rencontre avec l’autre, c’est aussi une rencontre avec soi-même. Merci pour ce partage. Je me réjouis des merveilleux partages pour vous deux. 🙂
    PS1 Comme l’a si bien dit Rimbaud « Je est un autre ». Et si je est un autre, alors « le centrage sur soi » n’est-il pas le centrage dans le sens d’ancrage tout court ? 😉 La fameuse question de la dualité versus la non séparation.
    PS2 M’autorisez-vous à vous tutoyer ? Est-ce me mettre sous votre autorité cette question ? 😉
    Sur l’autorité : ce sont les parents qui autorisent aux enfants … jusqu’à ce qu’ils ne soient plus des enfants et qu’ils puissent un jour retrouver en eux l’essence de leur enfance.
    Il y a de cela dans l’amour le partage de tout ce qui est soi, l’enfant et toutes les couleurs que l’on porte en soi.
    1 2 et 3 : forcément entièrement d’accord
    Infinies merveilles pour vous deux …

    • merci Edouard! merci pour tous vos, tes com! oui on en parlera plus tard cette idée de « oneness ». j’ai commencé à la ressentir mais n’y suis pas encore. et cette expérience, je l’ai faite d’abord en me rendant compte de la séparation.
      vaste domaine encore… ça va être chouette! à très vite!

        • Hahaha Je me disais « OOTB »?!! C’est quoi ce truc?! Hahah, va lire mon post sur Play From Your Fucking Heart, on y parle de dark side… La spécialité de Mr Hyde!

          • Ah mais OUI ! D’accord à plus que 100% . Merci Mai, de m’avoir invité à aller vers ce post !
            Les citations empêchent parfois de penser de manière libre et autonome mais celles-ci me semblent tellement appropriées et offrent un tel espace d’ouvertures ! :
            « Les dragons ne sont peut-être que des princesses qui attendent de nous voir beaux et courageux. »
            Rainer Maria Rilke
            « Ce n’est pas à nous de nous croire les dompteurs de nos lions intérieurs. Mais, tout-à-coup nous nous sentons marcher à côté d’eux comme dans un triomphe, sans pouvoir nous rappeler l’instant même où se faisait cette inconcevable réconciliation. » Rainer Maria Rilke
            « Ring the bells that still can ring. Forget your perfect offering.
            There is a crack in everything. That’s how the light gets in. » Léonard Cohen

        • T’es pas totalement relou Édouard…citer RM Rilke a 15h ça a l’air plutôt généreux et plutôt affuté. Merci à toi!
          Merci Mai pour cet espace de pensées sincères. Bien à toi, à vous!

  • Ouais!!!!! Que dire sinon que je me sens totalement en accord avec ce que Jerry raconte ( parce que je trouve qu’il conte, il ne dit pas…)! Je discute avec mes amies de façon décousue en fonction des expériences de nos vies et que les chemins que trace Jerry sont évidents pour moi…ma copine Ingrid me disait agir et être bien entouré….oui et voir ce qu’il y a là tout près, qui ou quoi mais surtout comment est-ce là? Les enfants par exemple depuis que j’ai accouché de mon fils il y a 4 mois je comprends que je suis moi ET leur mère (j’ai une fille de 7 ans) et du coup je les vois comme étant eux pas comme étant seulement les enfants, c’est magique! Bon bref je trouve que cette vidéo est très inspirante, comme toujours chez toi, que ce qu’elle présage de l’out of boxe est joyeuse et sereine, c’est beau quoi! Et si je peux me permettre il est vraiment joli Jerry! Bises

    • Higgins! Merci Juliette iocha! Beh tu vois il m’a fallu un temps fou pour coMprendre que la mere de mes enfants, c’etait… Moi. Et sans Leo qui est si different de moi Je n’aurais peut etre jamais compris que mes Enfants etaient des etres a part entiere. Ca parait evident une fois qu’on le realize mais on met Parfois tellement de temps a de rendre a l’evidence. Merci!!!

  • Aaaah mais geniale la phrase de fin!! C’est super que tu ne publies cette video que maintenant, c’est beau de mettre en perspective votre premiere conversation et votre amour aujourd’hui, et c’est beau de nous offrir ca! Merci et que du bonheur!

  • Je suis vraiment très touchée par cette vidéo. Parce que je lis ton blog toutes les semaines et, bien que je sois consciente de l’aspect virtuel de ce lien, tu fais partie de mon univers. Parce que j’ai lu, suite à ton post, Play from your fucking heart. Que ça m’a fait énormément de bien mais aussi complètement chamboulée dans mes repères. En lisant le livre, j’avais la voix de Jerry (que j’avais imaginée) dans l’oreille et c’est bouleversant d’entendre l’originale, différente bien entendu de celle que j’avais inventée. De manière générale, ta quête me parle. Je suis dans la même tranche d’âge, dans la même ville, je partage un grand nombre de tes références. J’ai traversé l’année 2015 comme une ombre, paralysée par les événements violents qui sont rentrés en collusion avec ma petite vie feutrée et qui ont définitivement fait déborder le vase du « manque de sens de nos vies ». Cet été, au fin fond du Larzac, sans réseau, déconnectée des médias, des réseaux sociaux, des transports en commun, de la foule, des ordinateurs, j’ai pris conscience que mes sensations étaient décuplées. Le ciel bourré d’étoiles qu’on observe avec un émerveillement enfantin. Les nuits qui nous rechargent d’une énergie incroyable, alors même que le sommier est pourri et le matelas a deux fois notre âge. Le pain, les fromages du village qu’on savoure avec la sensation d’être des humains privilégiés. Bref, merci pour tout ça, Mai. Pour partager tout ça avec autant de grâce et de sincérité. J’ai lu ton post sur Spirit Horse d’une traite. Je m’interroge sur la façon de transmettre ou pas à ma fille mes questionnements sur le rejet du système « métro-boulot-dodo ». En même temps, je ne vais pas tout plaquer pour aller vivre dans le Larzac. Comment trouver ce juste milieu ? Comment permettre de remettre en question des systèmes de valeur auprès d’un enfant sans qu’il ne devienne pris entre deux feux (la société/sa mère). Questions to be continued, j’imagine… En attendant, hauts les cœurs et au plaisir de te lire.

    • la prise de conscience n’est qu’un début. mais un début c’est tellement merveilleux aussi. je n’ai pas encore de réponse, mais j’ai déjà quitté plusieurs vies, alors même si je ne sais pas ce qu’il va se passer, comment je vais intégrer une chose à une autre, je sais que je vais VIVRE. que ça demande du temps. oui vivre demande beaucoup de temps. je prépare un post en revanche sur cette histoire de valeurs que l’on lègue à no enfants… tu me donnes des idées! a très vite!

  • Hello Mai! What a wise guy! Merci à nouveau par ce partage, je suis aussi très touchée par l’émotion très perceptible dans cette vidéo, merci d’avoir décider de nous la livrer ainsi, je trouve que tu nous fais de beaux cadeaux ici. Je suis très heureuse de découvrir Jerry, son approche de la thérapie correspond tout à fait à l’approche de ma psychologue, qui est beaucoup moins rock, mais qui nous accueille tout autant avec elle aussi toute sa personnalité et une véritable idée de companionship aussi! C’est une personne (ma psy) que j’apprécie énormément pour tout ce qu’elle partage et pour son humanité. Alors merci Jerry de parler ouvertement de vos pratiques, si cela pouvait ouvrir la voie pour encore plus de thérapeutes je pense qu’on en sortirait tous plus riches.
    Ok, sinon concernant le n°1, j’ai toujours été plutôt intuitive et j’ai beaucoup de mal à supporter ou même à gérer toute forme d’autorité car je n’y trouve pas de sens réellement fondé… Bref c’est lié à mon histoire bien sûr, mais je me suis tellement toujours fiée à ma propre autorité que j’ai un côté rebelle difficile à gérer pour moi même 😉 j’apprends en comprenant et en connaissant mieux et puis voilà.
    Le n°2 est certainement le plus compliqué et le plus difficile car j’ai longtemps eu peur du bonheur, le voyant comme « quelque chose que je risquerais de perdre », je sais que c’est idiot mais je me mets au bonheur petit à petit avec des petites choses et de petites activités, petits plaisirs variés. C’est mon début!
    Le n°3 c’est quelque chose qui est plus facile, toujours beaucoup plus facile si les personnes me sont moins proches et encore c’est quelque chose que je fais bien mieux, parfois j’ai des ratés bien sûr mais dans ce cas je pose un peu et je prends du recul, essaye de m’imaginer à la place de l’autre ou sa vie et ça aide beaucoup!
    Merci Mai, j’ai hâte de lire la suite sur ton expérience galloise!

  • Alors, en coup de vent – ‘companionship’ (merveilleux), horizontality (il ne dit pas ça mais presque), remettre en question l’autorité(s) (tout un programme ;-)! Et tout ça me fait penser à la notion de co-production … relationship skills for kids before latin, ha ha!! waking up the world (yihaaa!). bon, et le beige, pauvre beige 😉
    Mais surtout, que c’est touchant de voir (et d’entendre) deux être touchés l’un par l’autre. Il est charmant ton Jerry dans son évident émoi (qu’il essaye mal, ou pas vraiment, de cacher) devant toi… et cette dernière phrase, ah lala ;-)))

  • Hello et merci pour les présentations.
    Profil dingue de Jerry. Inimaginable et tellement chouette. Je le trouve d’une grande douceur, comme si il coulait dans le flow de la vie. Quand je pense à tous les thérapeutes de la beigitude que j’ai vu …
    Quelle bonheur qu’il y ait d’autres propositions qui redonnent le pouvoir de se guérir. Je lirai avec plaisir son bouquin quand je serai sorti de la box hahahha, parce que là l’anglais en dév.perso je cale.
    PS : amoureuse du mexique où j’ai vécu, je suis boulimique de représentation mexicaine, mes memento mori préférés au monde. Heureuse pour toi et ton bonheur+++

  • Comme d’habitude MERCI mai. Encore une passionnante vidéo ! (J’adore la dernière phrase à la fin de la video ;)).
    Le mois dernier il me semble, tu nous avais parlé de son livre, penses tu qu’il soit facile à comprendre pour une personne qui parle moyennement anglais ? (Le livre à l’air dingue)
    Merci encore, vivement les prochaines vidéos

  • J’ai lu tes derniers posts et leurs commentaires, je les ai laissé infuser, pour qu’ils prennent toutes leurs saveurs, leurs effets en moi… j’ai adoré ça. L’idée d’OUT OF THE BOX m’a immédiatement ramenée à la première fois où j’ai entendu ce mot et à quel point il a fait écho en moi. Ton cheminement rejoint le mien, tout en restant chacun le nôtre. J’adore cette idée que ce que je suis en train de construire trouve par ici un reflet. Companionship, c’est exactement ça, l’écoute, le respect et l’accomplissement de soi avec les autres. Ce que je retiens… j’ai vu plein d’étoiles s’éclairer en regardant tes vidéos, en lisant tes textes et les échanges qu’ils ont fait naître, cheminer avec soi pour accueillir les autres dans leur humanité, la singularité de chaque enfant, l’absence de compétition/comparaison, l’honnêteté envers soi même et donc envers les autres, le fait de devenir soi même toute sa vie… la liste est longue!
    Et puis Jerry + toi / Toi + Jerry, cette rencontre, ce chemin, maintenant, c’est très beau à regarder, à ressentir. Deux belles personnes qui, ensemble, iront encore plus loin. Je te sens heureuse et ça fait tellement plaisir. Bon, j’arrête mon roman, ah, juste pour finir, le timing entre Les Rivières et Jerry, c’est troublant et merveilleux. A bientôt, jolie Mai 😉

    • merci du fond du coeur. oui tout ça est troublant. je suis sensible depuis longtemps au principe de fluidité. et en m’employant à le mettre dans tous les champs de ma vie, il ne m’arrive que de très belles choses.
      encore merci pour ton message. et tous les autres.

    • oui pour certains ça sonne comme du déjà entendu, mais pour d’autres, c’est juste des portes qui s’ouvrent. farid bentnoumi me disait « c’est comme si tu es dans un maison que tu trouves super belle, mais que tout a coup, on t’ouvre plein de fenêtres partout » aaaaahhhh quand cette lumière rentre, quelle merveille. belle route cécile!

  • Génial le montage avec la dernière question de Jerry (: C’est une vidéo que je pense regarder et re-regarder pour tout bien assimiler car a plusieurs moments je me suis dit « MAIS OUI MAIS POURQUOI JE VOIS PAS LES CHOSES COMME CA? » le genre de phrases qui met une petite claque, qui prend beaucoup de sens et qui parait tellement évident une fois verbalisé par quelqu’un d’autre… Je vais y réfléchir et prendre le temps de lire tous les commentaires. Merci pour la superbe vidéo (comme d’habitude!)

  • C’est simple, intelligent & ça semble aller de soi quand on écoute Jerry. C’est peut-être pour ça que son discours peut sembler « consensuel ».
    Ces choses qui semblent simples & évidentes sont justement les plus difficiles à mettre en pratique.
    Voir des gens vivre ça – comme le dit Laure plus haut – est donc d’autant plus inspirant car c’est concret quoi, c’est pas que des mots ! C’est facile d’avoir les mots quoi, l’attitude c’est plus compliqué déjà …
    Car il faut du courage mine de rien pour trouver son « assise » & arrêter de se complaire dans ce qui nous rend malheureux finalement ! D’ailleurs
    C’est hyper intéressant aussi ce qu’il explique sur sa pratique de thérapeute & sa façon de prendre en compte la singularité de chaque personne ! Là encore, ça peut sembler évident mais quand on se regarde interagir avec les autres… ben non finalement ça va pas de soi !!!
    Merci Mai pour ces présentations avec ton homme !
    Tiens d’ailleurs il me semble que Jerry répond bien à la question « un homme, c’est quoi » ? … 😉

  • Cette vidéo m’a fait pensé à ce mec: Noah Levine (et pas seulement pour les tatoos 😉 J’ai participé à une méditation guidée avec lui et je trouve que leurs façons de voir les choses vont dans le même sens.
    Belle vidéo, déjà très intime je trouve…

  • J’ai moi aussi eu la chance de rencontrer un thérapeute hors norme ; la consultation se passait dans un véritable cabinet des curiosités : des oeuvres d’arts partout, des tableaux, sculptures provenant de voyages, tapis ; une ambiance feutrée ; lorsque je parlais de mes séances à certains de mes proches, ils trouvaient cette démarche très bizarre… et je sentais, au fond de moi-même que c’était la meilleure chose qu’il m’était arrivée ; il m’a accompagné sur mon chemin ; j’en suis sortie grandie, changée, plus consciente, plus forte, vivante. Il s’appelait Jean, assez âgé, habillé d’un petit gilet en laine ; l’approche thérapeutique de Jerry me fait beaucoup penser à lui ; merci beaucoup pour cette vidéo, elle a ramené à ma conscience cette rencontre. Biz

  • alors moi c’est peut être bizzare mais je chiale en écoutant Jerry, je chiale, je chiale…

    faut dire que je suis hyper sensible depuis début 2015 ….je suis émue d’entendre  » perdons nous ensembe, on pourra s’aider…trouver ensemble le chemin. Ainsi la relation est équilibrée… » ou « il faut de la créativité pour rechercher son bonheur »…Mais c’est tellement ça Maï.
    Depuis quelques temps déjà je lis beaucoup de livres sur , la joie, l’équilibre, l’identité…la recherche de soi mais des autres aussi. J’essaie de comprendre j’aimerai que se soit fluide…ça l’est parfois et puis ça ne l’est plus parce que les informations du moment font que…(c’est triste parfois l’humain, j’te jure)…

    J’ai chialé aussi parce que j’ai lu tous tes post de la rentrée d’un coup …ahahaha. Ca bouge Mai, ça bouge, c’est chouette.

    Et puis j’ai chialé parce que biensûr que ça résonne en moi tout ça. Mes vacances de l’année dernière m’ont bouleversée, se retrouver dans un monde Beau, dans le sens large du terme et en même temps couper de tout tes repères (ou presque)…elle a raison l’ex femme de Jerry, on en ressort secoué…transformé ou peut être que ce que tu as réellement à l’intérieur a trouvé le chemin.

    Mille bises Maï..merci pour tes post du tonnerre

  • Spinoza. Très intéressant ce hors-série que j’ai acheté à sa sortie ! Merci Mai, de l’avoir relayé !
    Je me suis demandé à première vue, quel était ce rouge sur sa figure ! Ben oui, évidemment ! 🙂
    Pas beaucoup de temps, là maintenant !
    Un petit mot, bientôt. Très belle journée !

  • Bonjour Mai, d’abord félicitations pour le lancement de ce nouveau format « Out of the box ». Ce film, comme les autres, est empli de douceur et d’émotion. Émotions particulièrement accentuées ici par tes soupirs, qui donnent un ton particulier à ce film. Comme quoi, un problème de micro peut mener à de belles surprises 🙂 On te sent touchée, intriguée, enfin c’est ce que je ressens en tout cas.
    Les phrases que j’ai retenues sont « competition & comparison are very destructive »; je crois que l’on se compare tous les uns aux autres effectivement beaucoup trop (on compare nos enfants, nos conjoints, nos passions – ou l’absence de passions, nos métiers, nos salaires, nos vacances, nos voitures…!!) ; on passe beaucoup trop de temps à regarder ce que fait l’autre et c’est effectivement très destructeur, et en tout cas pas du tout constructif.
    Et puis aussi « let’s walk into a wood and get lost together » J’aime beaucoup l’idée 😀 J’aime l’idée de se perdre et j’aime aussi l’idée d’être ensemble.
    Bref, encore bravo. Pour ce beau film et cette belle histoire d’amour 😉

  • OMG Maiiiiiiiiii! (désolé, je peux t’appeler Mai? Et avec plein de « iiiiiiiiiii »?) Je lis tous tes posts sans jamais commenter, mais LA j’avais vraiment envie. Cette vidéo est formidable, géniale, sublime, profonde, elle m’apaise, me conforte, me fait réfléchir.
    J’espère que tu feras d’autres vidéos de Jerry, je crois que je pourrais même écouter ses réflexions pendant 1 heure (comme les tiennes d’ailleurs!!)

    Plein de bises de Shanghai (j’entame ma dernière année d’étude ici!)

  • Enfin un psy qui a la même philosophie de travail que moi et une manière de travailler, une approche des choses similaires! Qu’est-ce que ça fait du bien…merci pour ce partage, j’adore. C’est en étant ouvert et soi-même que l’on aide une personne, en l’accompagnant sur son chemin. Merci Mai!

  • Quelle douceur et quelle intensité…
    Cette vidéo, ces derniers posts, ces dernières réflexions, l’évolution de tes sujets m’ont invité à commenter, ce que je ne faisait jamais, bien que lectrice assidue depuis des années, ne pensant pas avoir de choses nécessairement intéressantes à dire…Et puis partager, échanger c’est quand même quelquechose!
    Tout ça me rappelle que c’est immense ce que nous font les rencontres, pour un peu qu’on y soit ouvert au bon moment…C’est immense comme on trouve et développe notre humanité par ces rencontres…Quelle belle rencontre tu as fait et quelle générosité de la partager!
    Comme tout ça est intéressant et signifiant… tout ce ressenti, toute cette empathie…
    J’ai vu dès le premier instant mon fils de 11 mois comme une personne à part entière, peut être grâce à une approche de la naissance par l’haptonomie qui a été une expérience unique, j’attend avec un plaisir non dissimulé ton sujet sur les valeurs qu’on veut transmettre à nos enfants…
    Une belle journée Mai!

  • C’est très beau et très inspirant. Le fait de formaliser l’idée de l’accompagnement, de la non hiérarchie, de la route vers soi, d’entendre tous ces mots ça les rend vivant et on a presque envie de les serrer contre nous tous ces mots et de se les approprier. D’ailleurs je pense que c’est aussi ça le message de Jerry, il faut qu’on se réapproprie tous ces mots qui sont tellement agréables à l’écoute. Et que l’on a finalement pas trop l’occasion d’entendre je trouve dans notre société. Désapprendre qui l’on est pour aller vers le vrai moi. C’est là que l’on se rend compte que la route est longue vers notre moi. Mais ça vaut le coup d’essayer. Olala je m’emballe moi-même tellement tout ça raisonne dans mes oreilles. 😀 Ce que tu nous apportes avec tes vidéos, les personnes que tu mets en lumière c’est tellement fort. J’aime vraiment ton travail. C’est beau et ça fait du bien. Tu es à ta façon aussi une thérapeute. Bref longue vie à ton blog et à tes rencontres. Love you <3

    • Merci. Oui j’ai une mère thérapeute et un père prof alors j’aime bien me dire que je fais quelque chose avec ce magnifique héritage. Merci pour tes mots. Merci!

  • Oh cette dernière petite phrase, je suis derrière mon écran et je souris 🙂 C’est toujours beau de voir le commencement d’une relation quelle qu’elle soit, on se sent privilégié sans même vraiment connaître l’un d’entre vous (ça me fait un peu le même effet quand je regarde ton beauty portrait de Lisa).
    Bon allez, j’ai plein de post à rattraper, je continue. Bisous

  • Salut Mai,
    On s’était rencontré à l’événement que tu avais fait pour ton film. Il y avait quasiment toute ta famille et c’était magnifique de partager quelques heures avec vous.
    Ça fait des années que je suis ton blog et il me nourrit, il m’enrichis, merci mille fois. Je suis dans une quête spirituelle depuis quelques temps. Pas religueuse mais spirituelle. J’ai toujours tendance à dire aux gens, sur ma vision de penser, que le soir, je ne veux pas me coucher en ayant honte. Cela veut dire plein de choses, tant moralement, qu’éthiquement etc. Il y a 3 semaines, j’ai été larguée par mon ex, et maintenant je commence à sortir la tête de l’eau, même si c’est terriblement dur car j’avais jamais aimé quelqu’un comme je l’ai aimé. J’aimerais bien d’ailleurs qu’un jour tu puisses parler du sujet de la séparation, car c’est une souffrance, on se remet en question, il faut énormément de résilience pour en sortir, c’est épuisant.
    Je suis ravie de ton bonheur. Jerry a une voix posée, calme, apaisante. Beaucoup de bonheur à tous les deux, vous êtes inspirants. J’espère qu’il reviendra régulièrement (pourquoi pas un événement sur Paris pour discuter d’une thématique avec lui? C’est une idée qui m’est venue à l’instant).
    Belle vie à tous les deux

  • Je me suis faite tatouer un œil sur le coté droit de mon poignet gauche, toujours visible …. j’ai fait ma crise de la quarantaine à 30 ans !!! Le tatouage était pour moi une manière de faire un gros bras d’honneur à mes figures d’autorités, j’allais enfin les décevoir de manière volontaire et consciente …. Jouissance absolue et peut être enfin le premier pas pour découvrir qui je suis vraiment et non pas me contenter d’être celle qu’on attends que je sois !!!
    Pendant mes recherches de symbole à me faire graver dans la peau, j’étais inlassablement attirée comme aimantée par cet œil mais lorsqu’on m’a posé pour la première fois la question de « pourquoi un œil ? » , je suis restée bête le temps d’une seconde pour enfin dire que c’était un porte bonheur en rapport avec mon grand père ! Au fond de moi cette signification sonnait faux et j’étais consciente qu’elle sonnait faux sans pour autant être capable d’y mettre des mots.
    Et bien voila …. j’ai enfin pu y mettre des mots/maux sur cet œil grâce à vous, car en fait si j’étais attiré par cet œil c’est moi aussi j’ai réalisé que « je n’étais pas aussi intègre que je l’imaginais » et que moi aussi j’avais besoin de le voir en permanence, car même si au début ce n’est pas un sentiment agréable et bien c’est quand même le début de l’honnêteté envers soi même. Alors merci de m’avoir permis de conscientiser cet œil et surtout merci d’avoir les C****LES de livrer ton âme, tes sentiments, tes émotions, tes expériences, ton chemin, ta créativité, tes rencontres …. et tout ce qui constitue la personne que tu es. Toi qui cherchais a t’exprimer autrement que par de la colère face aux évènements tragiques et bien je crois que tu l’a trouvé ! Enfin de mon point de vue tu l’a trouvé, car avec ton honnêteté, ta sensibilité et ta douceur tu invites ceux qui le souhaite à « se perdre dans les bois avec toi ». Cœur avec les doigts 😉

    • Oh Marin, ça me fait pleurer ce que tu écris! Merci, MERCI! Oui je pense que l’on désire ardemment ne pas être uniquement ce que l’autre attend de soi, alors qu’il bien plus difficile parfois de ne pas être ce que l’on pense de soi meme. Merci infiniment. Et belle journée

  • je viens à l’instant de découvrir cette vidéo et votre blog grâce à « Lexieblush ». Je suis en haut de la montagne avec des cailloux glissant sous les chaussures avec une colère énorme de ne pas pouvoir changer la situation. Hier soir , avant de me coucher j’ai fait le voeu de trouver des personnes aidantes pour mon chemin . la vie est vraiment étonnante !Merci pour cette vidéo en espérant que son livre soit traduit en français .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *